background preloader

Agriculture

Facebook Twitter

Le Soleil - Transformation de riz : Macky Sall inaugure une usine à Bokidiawé. Toute la production de riz de la région de Matam peut être désormais transformée à l’usine de transformation de riz, installée à Boloyel (Bokidiawé). Cette initiative du maire de Bokidiawé a été inaugurée, hier, par le président de la République, Macky Sall, en tournée dans la région de Matam. C’est une foule immense et compacte qui s’est massée aux alentours de la rue qui mène à l’usine de transformation de riz dénommée Wagué Agro-business. Après l’étape de Saré Liou, c’est peu après 20 heures qu’il est arrivé sur les lieux. Sur son trajet, de l’entrée de la commune de Bokidiawé à l’usine, la mobilisation était exceptionnelle.

De nos envoyés spéciaux, Maguette NDONG, Souleymane Diam SY (textes) et Mbacké BA (photos) Le Soleil - Commerce : Le Sénégal suspend l’importation du riz entier. La réunion du Comité de commercialisation du riz, présidée par le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des Pme, Alioune Sarr, s’est tenue hier. La suspension de l’importation du riz entier, par le Sénégal, pour permettre l’écoulement de la production nationale est la décision majeure. Le gouvernement sénégalais a décidé de suspendre l’importation du riz entier sous toutes ses variétés pour permettre la commercialisation du riz cultivé au Sénégal. Il est de l’avis général de l’assistance, composée d’acteurs de la filière, qu’il est de meilleure qualité. Cette suspension permettra d’écouler 6.212 tonnes de riz blanc des rizeries, 3.000 autres détenues par les commerçants et, dans les meilleurs cas, les 18.640 tonnes de riz paddy.

Les opérateurs économiques se sont engagés à acheter l’ensemble du riz blanc invendu. Alassane Aliou MBAYE. Le Soleil - Commerce : Le Sénégal suspend l’importation du riz entier. Le Soleil - Commerce : Le Sénégal suspend l’importation du riz entier. Le Soleil - Amélioration des semences agricoles : L’Isra met au point 10 nouvelles variétés d’arachide. L’Institut sénégalais de recherches agricoles(Isra) vient de mettre au point 10 nouvelles variétés d’arachide. Ces variétés qui seront soumises à l’homologation, permettront d’augmenter et de stabiliser la production nationale ainsi que d’atteindre un certain niveau d’autosuffisance. Lors d’un atelier organisé, hier, dans ses locaux, l’Institut sénégalais de recherches agricoles (Isra) a présenté aux producteurs et acteurs du secteur, 10 nouvelles variétés d’arachide.

Conçues pour répondre à la problématique des changements climatiques, ces variétés, dont la plupart ont un cycle de maturité de 90 jours, vont permettre à notre pays d’asseoir sa place de grand producteur mondial d’arachide. Mais également stabiliser la production nationale. Booster la productivitéL’Isra espère avoir encore un appui de ses partenaires techniques pour diffuser ces variétés dans le cadre du réseau alimenté par le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (Waapp). Ibrahima BA. Sénégal: Une production record de riz paddy en 2016, selon Macky Sall - allAfrica.com. Dakar — Le Sénégal a obtenu en 2016 une production "jamais atteint" de riz paddy avec 950 779 tonnes, a déclaré le chef de l'Etat Macky Sall. "La récolte du riz a progressé, avec 950 779 tonnes ; un niveau jamais atteint", a-t-il dit, ajoutant que "pour la présente campagne, pratiquement toutes les productions sont en hausse".

S'exprimant dans son message de Nouvel an, il se dit également "heureux" d'annoncer à ses compatriotes "les progrès significatifs dans notre quête de l'autosuffisance alimentaire". Selon le président Sall, "au total, la production céréalière s'élève à 2 247 094 tonnes" tandis que la production horticole cumule à 1 206 810 tonnes, dont 91 000 exportées" avec "une performance sans précédent". "En définitive, a-t-il poursuivi, seule la récolte d'arachides a accusé un très léger recul, avec 997 593 tonnes, contre 1 050 042 tonnes en 2015", ajoutant que le prix du kilogramme d'arachides a été relevé de 200 à 210 francs, en soutien aux producteurs. Sénégal: 218,5 milliards de Fcfa investis dans l'agriculture par l'Etat | Le360 Afrique.

#Sénégal : Le volume des investissements publics dans l’agriculture s’est accru pour atteindre 218,5 milliards de francs CFA (333 millions d'euros) en 2015. Ce résultat a été obtenu grâce à la mise en œuvre du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS). Selon cette publication d’informations économiques du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, «Echos Finances», les investissements publics dans l’agriculture ont connu une forte hausse en 2015 pour atteindre 218,5 milliards de FCFA, avec un taux d’exécution, "relativement correct", qui se situe à 89,08%. La revue signale que la valeur ajoutée du sous-secteur agricole s’est hissée à 462,9 milliards de F CFA contre 352 milliards F CFA en 2014, enregistrant ainsi une hausse de 31,5%. "Le sous-secteur reste le principal moteur du secteur primaire et contribue au PIB réel à hauteur de 7,8% en 2015 contre 6,6% en 2014’’, relève "Echos Finances". Le Soleil - Semences certifiées : De 2013 à 2016, la production du Psao passe de 183. 000 à 267. 000 tonnes.

A un an de son terme, le Programme semencier ouest-africain (Psao/Wasp), mis en œuvre par le Coraf, affiche un bilan satisfaisant. En quatre ans, il est parvenu à doubler la production de semences certifiées de qualité, passant de 183. 000 à 267. 000 tonnes. En 2012, lorsque le Programme semencier ouest-africain (Psao) fut lancé, il avait pour principal objectif de contribuer à l’amélioration durable de la productivité agricole dans les sept pays cibles à travers l’accroissement de la disponibilité en semences certifiées de 12 à 25 % à l’horizon 2017. A un an de l’échéance, cet objectif est atteint à 84 %, selon le coordonnateur principal du programme, Dr Ernest Asiedu. Il se prononçait, hier, lors de l’ouverture de la réunion annuelle de revue et de planification mise en œuvre dans sept pays ouest-africains dont le Sénégal. « Entre 2013 et 2015, le taux de mise en œuvre du programme est passé de 41 à 84% », a-t-il déclaré.

Elhadji Ibrahima THIAM. Le Soleil - Campagne rizicole à Goudomp : Une production de 4.500 tonnes de riz attendue dans la vallée de Djimbana. Contrairement au riz de plateau, qui a été touché par la mauvaise pluviométrie dans la région de Sédhiou, le riz de vallée, quant à lui, se porte à merveille par endroits comme dans la vallée de Djimbana, commune rurale de Simbandy Balante. La production de l’année dernière était de 7 tonnes à l’hectare, et cette année, on suppose qu’elle pourrait atteindre 7,5 tonnes, soit une production totale attendue de 4 .500 tonnes.

Le riz, dans la vallée de Djimbana, commune rurale de Simbandy Balante vaste de 600 hectares, se porte à merveille, il dépasse la taille normale d’un homme. La production de l’année dernière était de 7 tonnes à l’hectare, et cette année, on suppose qu’elle pourrait être de 7,5 tonnes, soit une production totale attendue de 4 .500 tonnes. Le comité de suivi de la campagne agricole du Programme d’appui au programme national d’investissement agricole (Papsen), qui a en charge cette vallée de démonstration, vient d’effectuer une visite dans la zone.

Malamine KAMARA. Le Soleil - Aviculture : 84.000 tonnes de viande produites en 2015. La filière avicole est en croissance au Sénégal. Les acteurs veulent augmenter sa contribution au secteur de l’élevage et promouvoir les produits avicoles «origine Sénégal». Avec un chiffre d’affaires de plus de 200 milliards, en 2013, pour près de 50.000 emplois directs et indirects, la filière avicole est en pleine croissance au Sénégal, a affirmé le Dr Mamadou Bâ, le Secrétaire général de l’Interprofession de la filière avicole du Sénégal (Ipas). En 2015, la filière avicole a produit 84.000 tonnes de viandes, soit 35% de l’offre de viande au Sénégal et 512 millions d’œufs. Ces chiffres sont donnés par le Dr Ba qui présentait, à Thiès, les missions de l’organisation faitière lors de la journée d’information et de sensibilisation sur le Cluster Aviculture dans le Projet de formation professionnelle pour l’emploi et la compétitivité (Fpec).

Ces chiffres en disent long sur la contribution de cette filière évaluée à 17 % sur le secteur de l’élevage. Mohamadou Sagne. LES PROJECTIONS 2016 SE SITUENT A 15,7% Se prononçant, hier, lundi 17 ocobre, sur la situation agricole du Sénégal, Aïfa Fatima Ndoye Niane, agro-économique senior à la Banque Mondiale a indiqué que «49,5% de la population sénégalaise s’active dans le secteur de l’agriculture; 70% du monde rural tirent leur alimentation et revenus de l’agriculture et des activités connexes; 57% de celle-ci vit en dessous du seuil de la pauvreté, soit une faible contribution au Pib comprise entre 12 -15%.

La contribution de l’agriculture dans le Pib est encore très faible. Elle est de 12,5 en 2011 à 15,3% en 2015. Les projections pour 2016 se situent à 15,7%».C’était à l’occasion de la présentation, par vidéoconférence, du rapport de la Banque mondiale sur la pauvreté et l’agriculture en Afrique Subsaharienne. Elle dira, à l’occasion, que: «L’agriculture sénégalaise a une production agricole variable et dépendante de la pluviométrie. Ce qui montre, une forte vulnérabilité du secteur. Agriculture : La production de 2015 estimée à cinq millions de tonnes. Dans un rapport - Revue Sectorielle conjointe du secteur agricole 2015 -, la production agricole 2015 est estimée à environ cinq millions de tonnes, toutes spéculations confondues.

. « 1.050.042 tonnes d’arachides, 367.500 tonnes d’oignons, 906.348 tonnes de riz, 52.230 tonnes de pommes de terre et 1.133.430 tonnes de fruits et légumes ont été récoltées en 2015 », lit-on dans ce document. Pour les autres spéculations, les cibles n’ont pas été atteintes, mais les progrès significatifs sont enregistrés par rapport à 2014″, indique ce rapport. Présent à la présentation de cette revue sectorielle, le ministre en charge du secteur, Papa Abdoulaye Seck, a insisté sur la conception d’une révolution agricole. Senegal produces first wine in shade of iconic baobab; a sweet thing from the Sahel's unforgiving soil. THE bottles boasting Cabernet Sauvignon and Grenache could be from any Parisian supermarket but a closer look reveals this is wine with a difference—nurtured in the unforgiving soil of Africa’s Sahel. “Le Clos des Baobabs”—“the Baobab Field” in English—is Senegal’s first vineyard, situated an hour’s scenic drive from the capital Dakar on the picturesque Petite Cote.

Extending over just one hectare (2.5 acres) dotted with baobab trees which watch over the young grape as it gorges on nourishing, year-round sunshine, the plot is the realisation of a cherished dream shared by two French businessmen who are lovers of all things Senegal. “The main challenge here is that there are no significant seasonal changes,” said Philippe Franchois, an insurance broker in his 60s who teamed up with Francois Normant, a former computer engineer.

“In France, you harvest on near enough a fixed date. 20m bottles sold annually “The Cabernet misbehaves. ‘Will be magical’ “You can smell the ripe prune, the date. Production rizicole record dans la vallée et le delta du fleuve Sénégal. (Agence Ecofin) - Au Sénégal, le delta et la vallée du fleuve Sénégal viennent de donner la preuve de leur potentiel rizicole. Ils ont, en effet, enregistré une production record de 300 000 tonnes de riz paddy, indique le quotidien Le Soleil. Cette performance a été rendue possible par une augmentation des superficies consacrées à la céréale (qui sont passées de 36 000 hectares l’an dernier à 44 000 hectares cette année). Si Samba Kanté, directeur général de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal (Saed), voit dans cette performance les résultats des efforts combinés de sa compagnie, des organisations paysannes et des institutions comme Africa Rice, il indique qu’un autre grand défi reste à relever.

«On ne trouve plus de salles de classe et de magasins pour stocker le paddy ; la commercialisation reste le grand défi à relever pour boucler la campagne de production rizicole de contre-saison chaude 2016 en apothéose. Aaron Akinocho. Riz du Sud, Riz du Nord. LA POLITIQUE POUR L’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE : LE SÉNÉGAL UN BON ÉLÈVE. Riziculture : Dagana indique la voie vers l'autosuffisance. Sénégal, Vers l'autosuffisance en riz. Riziculture vallée du Sénégal : focus sur 2 producteurs. Adding value to Senegalese mangoes. From May 30th to June 3rd, the government of Senegal in cooperation with US AID and Trade Africa organized the Regional Mango Alliance, an event for the mango sector of West Africa. Representatives of eight countries such as Burkina Faso, Ivory Coast, Gambia, Ghana, Guinea, Guinea Bissau, Mali and Senegal itself attended this event with the purpose of identifying together the take-off levers of the value chain, based on its specific potentials, in logic of generating private investment and improving parts of export markets.

“Senegal has a production volume of 125,000 tons of mango per year. However, only 16,937 tons of this volume has been exported, while most of the annual volume isn’t exploited at all. One of the objectives of the US AID is to help Western African countries create added value for our mangoes. The US AID has invested in a project that aims to increase the contribution of the mango sector in the socio-economic development of Senegal promoting poverty reduction. Moutons pour la Tabaski 2016 : Le Sénégal a besoin de 750 mille têtes. Le Quotidien - Le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a présidé un Conseil interministériel sur la préparation de la Tabaski 2016. A l’issue de cette rencontre, le ministre porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, a déclaré que les besoins du Sénégal en moutons pour la fête de l’Aïd el Kébir sont évalués à 750 mille têtes.

Le Sénégal a besoin de 750 mille moutons pour satisfaire la demande nationale pour la fête de la Tabaski 2016, a annoncé jeudi Seydou Guèye, ministre porte-parole du gouvernement, à l’issue du Conseil interministériel consacré à la préparation de la Tabaski 2016. Dakar va accueillir les 256 mille moutons qui seront répartis à travers 34 points de vente. C’est en ce sens que le ministre de l’Elevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, a proposé un certain nombre de propositions qui sont issues de l’atelier d’évaluation qui a eu lieu le 7 avril 2016. S’y ajoute la circulaire relative à l’assouplissement des contrôles. Le Soleil - Riziculture : Les avantages des semences hybrides expliqués aux producteurs.

Les Docteurs Djaman Koffi et Raafat El Namaky, chercheurs à Africa Rice, ont encore expliqué aux producteurs les techniques et les avantages de la production rizicole avec les variétés de semences de riz hybrides, et de l’irrigation intermittente en riziculture. A l’occasion d’une visite guidée dans les champs d’expérimentation d’Africa Rice, aménagés à Fanaye, une localité du département de Podor, située dans l’arrondissement de Thillé Boubacar, le ressortissant malien, Menidiou Dolo, sélectionneur de semences de riz et partenaire d’Africa Rice, s’est réjoui des performances des 26 variétés de semences hybrides de riz constatées aussi bien dans les champs d’Africa Rice qu’en milieu pays. Il a insisté sur la nécessité, pour le Mali et le Sénégal, d’envisager de produire, en grande quantité, ces semences hybrides, en vue de relever, ensemble, les défis de l’autosuffisance en riz dans ces deux pays. Hamidou Sy, producteur et chef religieux à Fanaye confirme ces propos.

Le Soleil - Distribution des semences d’arachide à Kolda : Plus de 92% du quota prévisionnel réceptionnés. Le Soleil - Dégradation des terres : Le Sénégal perd annuellement environ 550 milliards de Fcfa. Le Soleil - Exportations : En 2015, la filière mangue a généré 20 milliards de FCfa. Le Soleil - Transformation des céréales : Un centre d’incubation créé à Thiès. Le Soleil - Le Pasa finance une laiterie à Dahra-Djolof. Growing for growth: Senegal bets big on agriculture | euronews, focus. Senegal reached 2015 self-sufficiency level in onion. Senegal: fishery, main export source in 2015 - Ecofin Agency. Un centre de formation dédié à la riziculture au Sénégal | Commodafrica. Sénégal: L'Anida va réaliser 402 fermes d'ici à 2018 - allAfrica.com. Sénégal : les (très) grandes ambitions de la filière rizicole. Le premier vin produit au Sénégal prend corps à l'ombre de baobabs.

Exploitation des terres dans le Delta : Djeuss Nord riz aux Français. AGRICULTURE : le riz de la vallée, au cœur de la FIDAK (envoyé spécial) | SEN360.COM. Growing Business for Senegalese Farmers. Senegal farmers take up organic farming. La production agricole du Sénégal bondit de 57% en 2015 | Commodafrica. Ziguinchor : Terre de pisciculture. Senegal: Imam Calls for Green 'Jihad' Au Sénégal, le premier millésime du Clos des Baobabs. Le roi du Maroc inaugure un quai de pêche financé par son pays. L'agriculture, un secteur d'avenir au Sénégal'' (économiste) Miracle du riz sénégalais. En route pour l'autosuffisance alimentaire reportage sur le riz de la vallée. Le riz Nerica améliore la sécurité alimentaire au sud du Sénégal. Miracle du riz sénégalais. SAED, Vallée du fleuve SénéGal - La Compétitivité du riz local [REPORTAGE] Senegal solar panels provide farming water. L'Agriculture Au Senegal.

Agriculture à Matam : les chantiers de l'émergence. Modernisation de l’Agriculture : Kaffrine sera la première bénéficiaire du lot de 1400 tracteurs. L'horticulture en plein essor au Sénégal. Macoumba Diouf, directeur Horticulture, Ministère de l'Agriculture - vidéo dailymotion. Agence de Presse Sénégalaise. Forte hausse de la production aquacole au Sénégal » économie » Actualités - StarAfrica.com - Actualités. Signature d'un protocole d'accord sur la commercialisation du riz sénégalais » économie » Actualités - StarAfrica.com - Actualités – StarAfrica.com.

Van Oers grows onions in Senegal for local market. LE SENEGAL A EXPORTE 15000 TONNES CETTE ANNEE. Souleymane Diallo : «Le Sénégal va se mettre aux OGM» Grande Muraille Verte 2010 (The Great Green Wall) Sénégal: l'arachide, nouvel "or" du paysan grâce aux Chinois. Une usine de production de poulets installée à Fatick. Africa's "Great Green Wall" Bears Fruit for Families in Senegal| glObserver Global Economics. Sénégal - Agriculture Biologique (ARTE) Senegal: Bumper Grain Harvest Expected in South.