background preloader

Exposé Racine (Phèdre et Bérénice)

Facebook Twitter

Racine. Phèdre de Racine. Intro Biographie Œuvres Liens Phèdre et La tragédie classique La tragédie que nous appelons "classique" apparaît vers 1630. Une première génération, celle de Corneille, est bientôt supplantée par celle de Racine. C'est un genre extrêmement codifié : une pièce de théâtre en cinq actes et en vers, alexandrins à rime plate. Elle obéit à la fameuse "règle des trois unités" : l'unité d'action tout d'abord, qui suppose une intrigue principale à laquelle peuvent être liées de manière étroite des intrigues secondaires.

Dans Phèdre, le personnage d'Aricie est un ajout par rapport à la fable. "Fuyez vos ennemis et suivez votre époux. Libres dans nos malheurs, puisque le ciel l'ordonne, Le don de notre foi ne dépend de personne. " Mais on n'échappe pas ainsi à la tragédie, la mort d'Hippolyte vient briser ce rêve, et vient rappeler qu'il n'est pas d'issue.

Enfin, le poète tragique obéit aux exigences de la vraisemblance et de la bienséance. Tragique et tragédie Sujet et sources de Phèdre Acte I Acte II. Jean RACINE. Né à la Ferté-Milon, le 21 décembre 1639. Trésorier de France, secrétaire du roi, gentilhomme ordinaire de sa chambre. Commença ses études au collège de la ville de Beauvais, les poursuivit à Port-Royal (1655-1658) et fit sa philosophie au collège d’Harcourt à Paris. Il fut nommé à l’Académie française, en remplacement de La Mothe le Vayer, le 5 décembre 1672, et reçu le 12 janvier 1673, le même jour que Gallois et Fléchier. C’était la première réception publique ; soit que le discours de Fléchier, qui parla avant Racine et eut du succès, fût meilleur, soit que la timidité de Racine ne lui permît pas de faire valoir le sien, il fut accueilli froidement, et Racine ne voulut jamais le faire imprimer. Ami de Boileau et de Molière, il fut l’un des chefs des anciens et combattit les modernes par ses épigrammes.

Racine fut l’un des six premiers académiciens admis aux spectacles de la Cour. Racine fréquenta le salon de Ninon de Lenclos. Racine : Biographie. Vie et œuvres de Jean Racine (1639-1699). Vie Jean Racine est né à La Ferté-Milon (Aisne) le 21 décembre 1639. À l'âge de deux ans, il perdit sa mère et, bientôt après, son père. Resté orphelin, il fut élevé par sa grand'mère, Marie des Moulins. Or celle-ci avait deux sœurs et une fille religieuses à Port-Royal ; et peu de temps avant la naissance de Jean, la famille Racine avait donné asile à plusieurs jansénistes célèbres : Lancelot, Le Maître, Séricourt, chassés en 1638 de Port-Royal des Champs. Ses études terminées, après une année de philosophie au collège d'Harcourt, à Paris, Racine accepte une petite place auprès de son oncle Vitart, intendant du duc de Chevreuse. En 1664, la troupe de Molière, au Palais-Royal, joue la première tragédie de Racine : La Thébaïde ou les Frères ennemis.

Mais Racine, précisément cette même année, se réconcilie avec ses anciens maîtres de Port-Royal, en particulier avec le grand Arnauld. Les Tragédies — Andromaque (1667) — Britannicus (1669) Bérénice, de Racine | Havre de pensées & de mots. Bérénice, de Racine Bérénice est l’œuvre qui se distingue parmi toutes celles qui ont été écrites par Racine. Son originalité lui a été autant reprochée qu’elle a été admirée. C’est une pièce souvent décrite comme comportant peu d’action, qui ressemble à un exposé de sentiments. Le trouble est d’avantage semé par l’absence d’une mort tragique au dénouement. Pourtant, cette pièce est dotée d’un incontestable tragique qui renverse son lecteur ou son spectateur, créant en lui le « sublime tragique » malgré la désertion d’une violence vive au sein de la pièce. Dans la préface de l’édition « le Théâtre de Poche » 2001, Georges Forestier conclut de la façon suivante : « Une élégie ou une tragédie ?

Plan de l’article : I-L’histoire II-Les personnages III-La tragédie1. I-L’histoire Bérénice, reine de Palestine, demeure à Rome auprès de l’empereur Titus. Antiochus est le roi de Comagène, héros de Rome et ami de Titus. Bérénice met en scène un triste trio amoureux qui constitue la tragédie.