Economie US, un avant-goût de ce qui attend la France ?

La guerre du travail

La guerre du travail D'où une montée de l'angoisse populaire alors que les chiffres du chômage (et de l'emploi précaire son corollaire) explosent et que le gouvernement prit en flagrant délit de ratage de progrès en minimise la portée derrière des catégories cache-misère.Challenges, magazine de droite néo-conne catapultant le Fig Mag au rayon livre d'images pour gauchistes, publie dans un récent numéro un article titré "le grand soir attendra" et reproduisant un extrait de la note conjoncture de l'association de DRH Entreprise et personnel (en collaboration avec l'institut Supérieur du Travail) qui infirme celle alarmiste de 2008 : " L'insurrection sociale promise par certains à fait pschiit." (sic)
L'’extraterritorialité morale de la finance L'’extraterritorialité morale de la finance Patrice Bollon (Philosophie Magazine – Magazine Litteraire) me demande : « La Crise » est-elle, au fond du fond, une question philosophique et même métaphysique ? (au sens qu’il faudrait remettre en question certains de nos présupposés de pensée les plus tenaces pour arriver à la comprendre et, surtout, lui ouvrir une vraie “voie de sortie”)
Considérations sur la richesse et le mérite Considérations sur la richesse et le mérite Billet invité. Personne n’a été étonné d’apprendre que, parmi les créditeurs étrangers, les banques britanniques étaient les plus exposées à Dubaï World, le conglomérat d’Etat qui s’est avéré incapable de payer ses dettes, tant la folie des grandeurs de l’émirat du Golfe et la mégalomanie des banquiers anglais et écossais semblaient parfaitement correspondre, outre évidemment leurs intérêts communs bien compris. En revanche, on a pu apprendre avec intérêt qu’environ 100 000 britanniques vivaient à Dubaï – la communauté occidentale la plus importante –, et que toute une armada de professionnels utiles (banquiers, traders, avocats, comptables, consultants, négociants, etc.) exerceraient là-bas ses talents, en conformité donc avec le profil économique de ce minuscule territoire. D’ailleurs, le voyage à Dubaï était presque devenu une étape obligée du cursus honorum des financiers, une expérience fructueuse dans l’apprentissage des Wilhelm Meister de la banque.
Protéger les salariés ou flexibiliser emploi Protéger les salariés ou flexibiliser emploi Un éloge suffit parfois à saisir l’épure idéologique d’un ouvrage. Interrogé sur La Peur du déclassement. dernier essai de l’économiste Eric Maurin, M. Xavier Bertrand, secrétaire général de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), s’est enflammé : « Nicolas Sarkozy a été le premier à porter dans le débat politique ce paradoxe français d’un droit du travail hyperprotecteur et d’une angoisse croissante des salariés. Avec la rigueur de l’analyse scientifique, Eric Maurin prolonge l’intuition de la campagne. » (Le Monde, 8 octobre 2009.)
Pendant que les multinationales licencient pour accroitre leurs Il y a quelques semaines, j’écrivais sur mon blog au sujet de la crise : "Pas l’ombre d’une mesure contraignante, pas une goutte de remise en question profonde du système qui nous a « pondu » la « Crise du siècle ». Pas une miette d’excuses non plus pour ceux, qui assument, sans broncher, les conséquences de ce dont ils ne sont pas responsables." Hier, mon téléphone sonne. C’est ma mère. Un peu agacée par son second appel de la journée, je décroche avec l’intention de lui demander de me rappeler plus tard. Pendant que les multinationales licencient pour accroitre leurs
Variable d'ajustement Variable d'ajustement La première fois que je l'ai rencontrée, elle m'a dit qu'elle ne pouvait pas me donner de mission sans que je sois inscrite, alors j'ai dit que je voulais m'inscrire. Elle m'a répondu que les inscriptions, c'était pas l'après-midi, mais le matin. Je suppose que c'est pour tester la motivation du chômeur, détecter les demandeurs honnêtes puisque matinaux. Je suis donc revenue le lendemain matin. Elle m'a inscrite puis a relevé la tête et m'a dit: "On n'a pas de mission pour vous".
BDSM* au travail « Alain Hubler blogue BDSM* au travail « Alain Hubler blogue Jusqu’à aujourd’hui, je pensais que, dans les relations de travail avec un employeur, les obligations du travailleur se limitaient à exécuter, en personne, son travail avec soin, à ne pas faire concurrence à son employeur ou à le léser ou encore à ne pas révéler des secrets d’affaires ou de fabrication et enfin à accepter d’effectuer des heures supplémentaires si elles sont exigibles de bonne foi. Je me suis trompé sur toute la ligne. C’est du moins ce que nous apprend un certain Robert Half, un type qui a l’air vachement important en matière de dans le domaine des professions financières.
Quand les caissières encaissent
Dans le système capitaliste, ou préciserai-je dans le système capitaliste occidental, les travailleurs employés ont tendance à souffrir. Pression, humiliation, course au rendement, la liste des maux pourrait être très longue. Je ne connais pas le pourcentage de gens qui aiment réellement leur travail, qui s’y sentent bien, valorisés. Je ne connais pas le nombre de personnes qui sont en dépression et vont même jusqu’au suicide. Tapez sur Google “souffrance travail”. Oui chef! | LE GLOB DE BARGEO Oui chef! | LE GLOB DE BARGEO