background preloader

Enterprise 2.0

Facebook Twitter

Holacracy

Création communautaire. The Principles of Agile Development. Agile or Agile Development – we hear these words more often these days.

The Principles of Agile Development

But do we really know what it is all about? How can it help us become more effective, while having lots of fun developing software? How can we use it to communicate with business people and make this communication easy and constructive for both sides? What is Agile Development? There were a bunch of very talented and experienced guys developing some serious software. We are uncovering better ways of developing software by doing it and helping others do it. Individuals and interactions over processes and tools Working software over comprehensive documentation Customer collaboration over contract negotiation Responding to change over following a plan That is, while there is value in the items on the right, we value the items on the left more.

In this article, I will present twelve theories and techniques of Agile Development. 1 - Customer Satisfaction 2 - Adapt to Changing Requirements 3 - Deliver Frequently. The Mythical Team-Month. World Future Society's Cyber Society Forum. The Innovator’s Dilemma by Clayton Christensen. It is not a simple task to bring some value while reviewing a classic book about which many thought leaders have already extensively elaborated upon.

The Innovator’s Dilemma by Clayton Christensen

So I won’t even try and I shall just attempt to make a synthesis for further #hypertextual references. Clayton Christensen is an Harvard Professor and he published this acclaimed book in 1997. 15 years later, this book remains as relevant as ever. I won’t sound very creative while claiming that this is an awesome book. No wonder why it was one of Steve Jobs favorite essay. #hypertextual Main takeaways one click away … Disruptive Vs Sustaining. The Management Myth - Magazine. During the seven years that I worked as a management consultant, I spent a lot of time trying to look older than I was.

The Management Myth - Magazine

I became pretty good at furrowing my brow and putting on somber expressions. Those who saw through my disguise assumed I made up for my youth with a fabulous education in management. They were wrong about that. I don’t have an M.B.A. Quand le Department of State montre l’exemple en adoptant l’esprit Enterprise2.0. Le fer de lance de la diplomatie américaine peut se targuer de l’une des meilleures expériences en matière d’Enterprise 2.0 avec un ensemble de pratiques, de démarches et d’applications au service de ses collaborateurs.

Quand le Department of State montre l’exemple en adoptant l’esprit Enterprise2.0

Ce qui constitue une véritable exception dans des contextes de travail ou l’approche par silos et les lourdeurs hiérarchiques sont légions. Dans un rapport (PDF) du Lowy Institute, le dispositif eDiplomacy est décortiqué de manière précise et donne un ensemble de repères, d’indications et de bonnes pratiques pour ceux qui souhaitent aller de l’avant. The US State Department has become the world’s leading user of ediplomacy. Ediplomacy now employs over 150 full-time personnel working in 25 different ediplomacy nodes at Headquarters. More than 900 people use it at US missions abroad. S’il fallait définir Internet en une phrase… Toute start-up sait qu’elle devra passer un jour un l’autre par le redoutable exercice de « l’elevator pitch »: expliquer sa raison d’être en quelques secondes.

S’il fallait définir Internet en une phrase…

C’est un exercice difficile et passionnant, que celui de la synthèse. Il est plus facile de noyer le lecteur, l’auditeur, derrière une pléthore de mots, un fatras de concepts, un méli-mélo de phrases, une logorrhée infinie. Être minimaliste et compréhensible est autrement plus difficile. Il faut éviter le piège de l’abscons, de l’abstrus, ou de l’absurde; Woody Allen qui disait « grâce à une méthode de lecture rapide, j’ai lu « Guerre et Paix » en un quart d’heure; ça parle de la Russie ».

Raymond Devos qui chantait « Se coucher tard… Nuit »; et puis encore plus court « … Nuit » sol-do. On me pose parfois cette question : comment définir ce qu’est Internet en une phrase. Five Collaboration Tips from Introverts. In her new book Quiet: The Power of Introverts in a World That Can’t Stop Talking , attorney Susan Cain pits two starkly different work styles against each other.

Five Collaboration Tips from Introverts

On one side, we have the pro-collaboration, open workspace plan camp. La nature d’une nouvelle entreprise » Rassembler pour collaborer. Les choses bougent pour Grisvert!

La nature d’une nouvelle entreprise » Rassembler pour collaborer

Nous avons obtenu hier un mandat pour le design et l’animation d’une rencontre de concertation régionale qui réunira environ 250 personnes. Cela fait plus de trois mois que Philippe et moi testons et améliorons le «pitch». Nous sentons que ça commence à être pas mal au point… et nous le percevons dans les réactions de nos interlocuteurs. Nous avons d’ailleurs mis à jour les textes du site de Grisvert la semaine dernière. Michaël nous avait donné un sacré bon coup de main pour la version 1.0, mais je pense que cette version 1.5 est plus claire et intéressante. Du 22 à Asnières à Twitter, la France entre dans l’économie 2.0. Observateur inlassable du développement du numérique en terre gauloise, Jean-Michel Billaut fait le point sur ce secteur d'activité, les obstacles à sa croissance mais aussi et surtout les raisons d'y croire.

Du 22 à Asnières à Twitter, la France entre dans l’économie 2.0

Les pilotes du chaos, étudiants de l’extrême pour période troublée. À Århus, au Danemark, une école cherche à révolutionner l'éducation supérieure depuis une quinzaine d'années.

Les pilotes du chaos, étudiants de l’extrême pour période troublée

Le modèle est alléchant, mais reste très élitiste. À la fois souriants et concentrés, deux jeunes sont penchés devant leurs écrans de Mac, visiblement en plein travail. Sur leur table, un bouquet de fleurs et un petit Bouddha. Derrière, deux autres jeunes, l’air tout aussi épanoui, discutent. Cool, certes, mais en arrière-plan, en guise de décoration, une fresque représentant une rangée de boxeurs déterminés à se battre. L’intérêt de l’OpenApi pour les entreprises.

Le système d’information des entreprises est généralement un système fermé.

L’intérêt de l’OpenApi pour les entreprises

Ce n’est pas forcément par crainte d’intrusion, ou de malveillance, mais parce que la philosophie de base du monde industriel est qu’il y a une vie dans l’entreprise, une vie en dehors de l’entreprise, et que la frontière entre les deux doit être simple: fermée, avec quelques points de passage bien surveillés, par exemple par une machine inventée par IBM en 1912 (l’horloge pointeuse) faisant office de système d’information, et une logique basée sur l’horaire qui permet de faire une barrière temporelle entre le dedans et le dehors.

Bien évidemment, le monde a changé. Social Networking on Intranets. RSE. Réseaux sociaux dans l’entreprise.fr : les 5 obstacles culturels. November 1, 2009 Il s’agit d’un questionnement qu’avait déjà soumis Bertand Duperrin depuis son blog dans la préparation de cet évènement : quelles sont les spécificités de l’entreprise française qu’il convient de prendre en compte dans la mise en oeuvre de réseaux sociaux dans l’entreprise.fr. Comme le rappelle le slide illustrant ce billet, cette approche n’implique pas seulement des outils collaboratifs mais aussi un changement profond dans notre relation au travail au sein d’une organisation.

La réponse aux spécificités françaises tient en 5 obstacles culturels majeurs. Bien sûr ces obstacles existent aussi dans d’autres cultures mais pas de manière aussi particulièrement saillante que chez nous et ce pour plusieurs raisons, développées ci après. 1 – Un rapport passionnel au travail. Pour en finir avec la valeur des outils et projets 2.0. Résumé : beaucoup se demandent encore ce que des outils nouveaux vont apporter à leur entreprise au quotidien et on du mal de visualiser ce bénéfice.

La raison en est simple : ils imaginent ces outils nouveaux dans le cadre actuel du fonctionnement de leur entreprise alors même qu’on ne peut se faire une idée du potentiel nouveau qu’au travers d’un mode de fonctionnement nouveau. Nos organisations ont construit des règles pour s’affranchir des contraintes liées aux outils existants. Si on lève ces contraintes avec de nouveaux outils, il faut construire des règles de fonctionnement adéquates qui remplaceront les actuelles.

L’innovation en France et ses freins culturels – 2e partie. The Lean Startup by Eric Ries. When the likes of Tim O’Reilly, Geoffrey Moore, Don Reniersten, Steve Bell, Dan Heath, Marc Andreesen and Mary Poppendieck all sing the praise of a book, it might be a good idea to check it out. Which #hypertextual did, bringing a review in the process.

Eric Ries has written this book out of his intense experience with startups, with a strong focus on his experience as the CTO of imvu, an online application with 3D avatars. Many people have struggled to make a start-up succeed. Few have come with such valuable and great insights. In a very Lean approach, Eric has built on all the events and failures that has happened during this experience to learn, learn and learn again.

La guerre économique de la quantité, nous l’avons déjà perdue. Dans un édito des Echos, Eric Le Boucher recommande une société de l'excellence privée de garde-fou sociaux pour rattraper la Chine dans la « guerre économique ». Las, cette guerre-là est perdue par avance. Entreprise 2.0 : gestion de la connaissance, innovation et productivité. October 19, 2009 Ai mis en ligne cette présentation : Enterprise 2.0 : des plateformes collaboratives pour nourrir la connaissance, l’innovation et la productivité. Audience cible : à peu près tout le monde dans l’entreprise, i.e travailleurs de la connaissance, managers, RH, décideurs, DSI etc …

Intégration des NTIC dans le Système d'Information de l'entreprise. « Culturellement, nous ne sommes pas formés pour créer des entreprises » XEnvoyer cet article par e-mail « Culturellement, nous ne sommes pas formés pour créer des entreprises » La fin du mythe du collaborateur middleware. Résumé : si les collaborateurs rechignent à utiliser la multitude d’outils, au demeurant utiles, mis à leur disposition c’est parce qu’on leur demande de faire l’effort d’articuler différentes logiques de travail, formes d’information, et combler les trous entre les silos applicatifs.

Non seulement ils n’ont pas tous la capacité de comprendre cette articulation, d’avoir une vision globale des outils et de leurs usages, mais ils n’ont, de plus, pas le temps de jongler entre les outils et servir de passerelle entre ce qui se passe dans chacun. On a longtemps considéré que ce rôle de middleware incombait aux collaborateurs. Entreprise Française, l’agonie des dinosaures 1.0. J’ai un ami qui travaille sur un ordinateur dans une grosse boite française, un jour on lui a coupé filtré Internet au bureau. Classique. Anecdotique me diras-tu. Peut-être même me joueras tu la chansonnette officielle: "faut comprendre aussi, on ne paye pas les employés pour qu’ils se dorent le profil sur Facebook. " Intégration des NTIC dans le Système d'Information de l'entreprise. Anthony Poncier : les Réseaux Sociaux d’Entreprise en 101+9 Questions. February 12, 2012. Processus Forts, Culture Faible. (Photo Michail Raškovskij) (In English)

Blameless PostMortems and a Just Culture. Posted by jallspaw | Filed under engineering, people Last week, Owen Thomas wrote a flattering article over at Business Insider on how we handle errors and mistakes at Etsy. I thought I might give some detail on how that actually happens, and why. Strong Processes, Weak Culture. (Photo Michail Raškovskij) (Version française) Another great blog post by Bertrand Duperrin where he identifies strong processes as prerequisites of successful implementation of Enterprise Social Networks. Is Innovation Too Messy To Be Managed And Taught? Hardly. As an innovation consultant, I found the recent Co.Design post “Do Innovation Consultants Kill Innovation?” The Brainstorming Process Is B.S. But Can We Rework It?

The business practice of brainstorming has been around with us so long that it seems like unadorned common sense: If you want a rash of new ideas, you get a group of people in a room, have them shout things out, and make sure not to criticize, because that sort of self-censoring is sure to kill the flow of new thoughts. It wasn’t always so: This entire process was invented by Alex Osborn, one of the founders of BBDO, in the 1940's. It was motivated by Osborn’s own theory of creativity. He thought, quite reasonably, that creativity was both brittle and fickle: In the presence of criticism, it simply couldn’t wring itself free from our own minds. We could only call our muses if judgments didn’t drag us down. Osborn claimed that this very brainstorming process was the secret to BBDO’s durable creativity, allowing his ad guys to produce as many as 87 ideas in 90 minutes--a veritable avalanche.