USA - Democratie, rêves et désillusions

Facebook Twitter

Paul Ryan, le républicain qui veut faire chuter Obama l’Européen. Paul Ryan et Mitt Romney, le 11 août 2012 en Virginie (Saul Loeb/AFP) Choisir entre le rêve américain et le cauchemar européen : voilà l’enjeu de la présidentielle aux Etats-Unis selon Paul Ryan, qui deviendra vice-président en cas de défaite de Barack Obama.

Paul Ryan, le républicain qui veut faire chuter Obama l’Européen

Ce « quadra » promet carrément d’en finir avec le « socialisme », le « despotisme » et la « sclérose » importés d’Europe. L'Angleterre du XVIIe, plus égalitaire que les Etats-Unis actuels. Nous conclurons sur une note historique cette analyse des revenus américains : le graphique suivant montre la distribution des revenus aux Etats-Unis en 2007 et en Angleterre au XVIIe siècle (grâce au remarquable travail de Peter Mathias qui a analysé les revenus de l’ensemble des classes de la population).

L'Angleterre du XVIIe, plus égalitaire que les Etats-Unis actuels

Comparaison de la distribution des revenus par déciles aux Etats-Unis en 2007 et en Angleterre aux XVIIe siècle. Le résultat est édifiant : les inégalités sont nettement plus accentuées aux Etats-Unis actuellement que dans l’Angleterre du XVIIe siècle ! Essentiellement en raison de l’accaparement du millile (top 0,1 %) supérieur. Photographies artistiques de la ville de Détroit en ruine. Lorsque l’on pense au mot « Ruine », on pense à des bâtiments ayant plusieurs centaines d’années ou de villes oubliées par les générations d’aujourd’hui.

Photographies artistiques de la ville de Détroit en ruine

Cependant, lorsque l’on mentionne le mot ruine, on peut également penser à des villes bien connues qui ont souffert grandement des différentes crises économiques. Les photographes français Yves Marchand et Romain Meffre ont capté des images très artistiques et saisissantes du déclin de la ville américaine de Détroit et des ruines de celle-ci. Crossing a St Louis street that divides communities. Le déclin du rêve américain.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois Obsolète le rêve américain ?

Le déclin du rêve américain

La promesse qu'un homme de rien puisse, aux Etats-Unis, plus que nulle part ailleurs, nourrir les espoirs de fortune les plus délirants, n'est-il plus qu'une chimère ? The Reproduction of Privilege. The Great Gatsby Curve. From WikiChina. The Chinese Wikileaker and the real headlines: What Tom Friedman doesn’t see. Des statistiques de l'OCDE font s'évanouir le rêve américain. On y va pour faire fortune.

Des statistiques de l'OCDE font s'évanouir le rêve américain

Pour laisser son bagage derrière soi et recommencer à neuf. On y va pour se mesurer aux meilleurs. Puis devenir les meilleurs. Car les Etats-Unis sont l’endroit où chacun peut se hisser vers les sommets. Y a-t-il un peu de réalité derrière ce rêve ? Mais qu'est ce qu'ils lui trouvent donc à ce Ron Paul? Un partisan de Ron Paul sur le camp d'Occupy Site: People of color, organize!

Mais qu'est ce qu'ils lui trouvent donc à ce Ron Paul?

Alors, qui est ce type, candidat à l'investiture républicaine pour les élections présidentielles, qui recueille les suffrages d'une certaine "gauche" ? Ron Paul , 77 ans, vieux briscard de la politique, semble retrouver une seconde jeunesse ces dernières années. Il est un des fers de lance du "paléo-libertarianisme", doctrine politique qui prône la « non-agression » et qui place la liberté comme principe absolu de vie, il préconise un État fédéral au rôle limité, de faibles impôts, des marchés libres, une politique étrangère non interventionniste, ainsi qu'un retour à des politiques monétaires basées sur des métaux (or, argent) pour étalon.

Rien que du rêve, donc. Mais voyons, de plus près la "philosophie" de cet homme.

USA - Réforme santé, un jour peut-etre publique

D'Obama, il ne reste que le charme. Les impressionnantes cotes de popularité de Barack Obama du printemps ne sont plus qu’un vague souvenir et l’homme peine à rassembler la moitié du pays derrière lui.

D'Obama, il ne reste que le charme

Même dans les rangs progressistes, la base électorale d’Obama, le désenchantement est de mise. La faute aux contradictions de ce président qui avait rendez-vous avec l’Histoire mais se dérobe. En 2008, le sénateur de l’Illinois a remporté l’investiture du parti démocrate pour la présidentielle en s’opposant à la guerre en Irak. Mais une fois à la Maison Blanche, il a tellement retardé le retour au pays des « boys » qu’il n’a toujours pas réduit de manière significative l’engagement américain.

Noam Chomsky sur l'état d'esprit qui règne aux États-Unis : « je. Noam Chomsky est le plus grand intellectuel des États-Unis.

Noam Chomsky sur l'état d'esprit qui règne aux États-Unis : « je

La quantité impressionnante de ses écrits, qui comprennent prés de 100 livres, ont depuis des décennies démonté et exposé les mensonges des élites au pouvoir et les mythes qu’elles entretiennent. Et Chomsky l’a fait malgré la censure des médias commerciaux qui l’ont mis sur une liste noire, malgré son statut de paria au sein du monde universitaire et, de son propre aveu, malgré le fait qu’il soit un orateur pédant et parfois légèrement ennuyeux. Il combine une indépendance intellectuelle avec une démarche rigoureuse, une capacité remarquable de saisir les détails et une intelligence hors du commun. Chomsky : L'éducation est ignorance (Extrait du livre Class Warfare -1995) par Noam CHOMSKY. Interview mené par David Barsamian DAVID BARSAMIAN : L’un des héros du renouveau actuel de la droite… est Adam Smith.

Chomsky : L'éducation est ignorance (Extrait du livre Class Warfare -1995) par Noam CHOMSKY

Vous avez effectué des recherches très impressionnantes sur lui qui ont fait remonter à la surface… beaucoup d’informations qui ne circulent pas.