Critiques des Medias: manque d'infos, de critiques et mensonges

Facebook Twitter

Les éditocrates contresignent l’accord MEDEF-CFDT. « Plus de souplesse aux entreprises » et « plus de protection aux salariés », c’étaient les termes du gouvernement pour qualifier la réforme du marché du travail censée résulter des négociations entre organisations patronales et syndicales, lancées le 4 octobre 2012.

Les éditocrates contresignent l’accord MEDEF-CFDT

Cette présentation de la réforme suggère qu’elle opèrerait un équilibre délicat, « gagnant-gagnant », entre les intérêts des entreprises et ceux des salariés – selon des termes (« souplesse », « protection ») qui fleurent bon l’agence de com’. Que le gouvernement communique autour d’une de ses initiatives est une chose. Michel Naudy, "le recordman des placards" Journaliste salarié de France 3 mais placardisé régulièrement durant près de vingt ans, Michel Naudy a été retrouvé mort à son domicile le 2 décembre 2012 à l'âge de soixante ans.

Michel Naudy, "le recordman des placards"

Adepte de la critique des médias, Michel Naudy avait pris l'habitude d'intervenir à de nombreuses reprises sur le sujet, notamment dans le documentaire Les Nouveaux Chiens de garde dans lequel il expliquait notamment : “ Il n’y pas d’alternative. Le système jette, rejette, tout ce qu’il ne peut pas récupérer. Vous ne restez jamais à l’antenne impunément, jamais ” ( voir extrait s vidéos de cette intervention sur le site Acrimed.org ) Pour la revue journalistique Charles , je l'avais interrogé l'année dernière sur le parcours de Jean-Michel Aphatie qu'il avait embauché à la fin des années 1980 au service politique de l'hebdomadaire Politis qu'il dirigeait à l'époque...

Les voleurs de débat ( 2 ) : Yves Calvi. Nouvel extrait du dossier de notre dernier numéro : « Journalistes, économistes, sondeurs : les Voleurs de débat ».

Les voleurs de débat ( 2 ) : Yves Calvi

Yves Calvi, ancien de Sciences-po Paris, s’est bâti une solide réputation de journaliste sérieux et impartial, tout en se targuant d’une approche accessible au plus grand nombre. Mais lorsqu’il défend l’ordre libéral en compagnie d’invités triés sur le volet ou s’ébahit du choix de la couleur de fond du meeting de tel candidat aux présidentielles, il apparaît au final comme un énième avatar de la caste de journalistes politiques qui veillent à ce que le débat ne déborde pas.

Si l’on en croit les sondages, 84 % des Français jugent que a des sur l’emploi. 45 % considèrent l’euro comme pour notre pays, contre 34 % comme un atout – tandis que 65 % des ouvriers souhaitent un retour au franc. Les économistes à gages sur la sellette, par Renaud Lambert. On appelle cela l’« effet Dracula » : à l’instar du célèbre vampire des Carpates, les arrangements illégitimes ne résisteraient pas à leur exposition au grand jour.

Les économistes à gages sur la sellette, par Renaud Lambert

Ainsi, la révélation en 1998 de l’Accord multilatéral sur l’investissement (AMI), négocié secrètement pour accentuer la libéralisation économique, avait conduit à sa désintégration. Cette fois, la controverse concerne la collusion entre économistes et institutions financières. Nombre d’universitaires invités par les médias pour éclairer le débat public, mais aussi de chercheurs appointés comme conseillers par les gouvernements, sont en effet rétribués par des banques ou de grandes entreprises. Patrons de presse en campagne, par Marie Bénilde. Dans la prochaine course à l’élection présidentielle française, la presse écrite et son outil industriel risquent d’occuper les états-majors politiques.

Patrons de presse en campagne, par Marie Bénilde

L’Etat doit-il accompagner financièrement la restructuration des journaux ? Alors que la direction du Figaro a choisi en juin de céder le contrôle de son imprimerie de Tremblay-en-France au groupe Riccobono, celle du Monde annonçait le même mois l’arrêt d’une des deux rotatives encore en service à l’imprimerie d’Ivry-sur-Seine. M. Louis Dreyfus, président du directoire du Monde, projette de confier à la presse quotidienne régionale le soin d’apporter « une solution d’impression en régions », afin d’assurer des ventes l’après-midi en province et de combler ainsi une perte annuelle de 3 millions d’euros.

L’information dans la démocratie et en France. Voilà, je veux ça en France.

L’information dans la démocratie et en France

Je ne parle pas d’une maigrichonne loi qui demande l’accès public à tous les documents administratifs mais dont on n’applique que le strict minimum en privilégiant toujours les questions de secret industriel, de vie privée, de raison d’état, de secret diplomatique, et qui en devient quasiment anecdotique. Je veux un accès public érigé en principe fondateur essentiel à l’existence même de l’autorité publique en démocratie. Quelque chose qui demande un intérêt public primordial et exceptionnel pour pouvoir y faire opposition. Fourniture en gros et mi-gros de la concentration éditoriale. Les périodiques se font périodiquement les échos des cris d'orfraie du landerneau éditorial sur les dangers de la concentration éditoriale.

Fourniture en gros et mi-gros de la concentration éditoriale

Le bruit est sorti des pages spécialisées avec le rachat par Lagardère de Vivendi Universal Publishing, finalement cédé au fond d'investissement Wendel sous le nom d'Editis. Par la suite, plus discrètement, avant d'être revendu à la multinationale espagnole Planeta, Editis a gonflé de onze éditeurs. Depuis la même période, plus discrètement encore, ce sont douze maisons que la holding Actes Sud Participation a plus ou moins intégré complètement. Pourquoi s'étonner de pareilles réussites ? Préparées par les opérations de fusion et concentration qui les ont précédées, où éditeurs et auteurs y jouent leurs partitions. Murdoch's malign influence must die with the News of the World | Observer editorial | Comment is free | The Observer. Suddenly, Rupert Murdoch seems much less a global mogul, much more a diminished man of glass.

Murdoch's malign influence must die with the News of the World | Observer editorial | Comment is free | The Observer

He flies into London this weekend from Sun Valley, Idaho, in time for the last rites of the most successful Sunday newspaper in Britain, the News of the World. One hundred and sixty-eight years ago, it pledged: "Our motto is the truth, our practice is fearless advocacy of the truth. " After today, the tabloid will appear no more, felled not by one royal rogue reporter but by the arrogance, ambition and apparent tolerance of systemic criminal behaviour by members of the senior News International management.

The loss of a newspaper, especially one with a proud history of award-winning investigative journalism, is a cause for sadness. Why I quit my job: « Kai Nagata. Until Thursday, I was CTV’s Quebec City Bureau Chief, based at the National Assembly, mostly covering politics.

Why I quit my job: « Kai Nagata

It’s a fascinating beat - the most interesting provincial legislature in Canada, and the stories coming out of there lately have been huge. The near-implosion of the Parti Quebecois has kept the press gallery hopping well into summer. Politologues du prince, par Alain Garrigou (Le Monde diplomatiqu. Emission de débats, soirée électorale, commentaire de sondages : les médias exhibent des politologues à tout propos.

Politologues du prince, par Alain Garrigou (Le Monde diplomatiqu

Ce sont souvent les mêmes. Leurs titres d’expertise paraissent assez prestigieux pour que des journalistes, sondeurs et autres spécialistes en mal de légitimité aient recours à eux. Presque toujours, ils sont « à Sciences Po ». Sarkozy, conseiller en recrutement d'Elkabbach : de quoi enflamm. Bref retour sur les faits Le patron d’Europe 1 (groupe Lagardère) Jean-Pierre Elkabbach [1] a consulté Nicolas Sarkozy pour l’aider à recruter le journaliste politique en charge de l’UMP, en remplacement de Caroline Roux (sur le départ pour Canal +).

Cette affaire « qui ne pèse pas lourd » comme l’a dit Elkabbach au Canard Enchaîné a débuté il y a une dizaine de jours. Dans l’avion qui l’emmène à Chamonix, le ministre de l’Intérieur et président de l’UMP a été interrogé par un journaliste sur les rumeurs qui circulaient dans la rédaction d’Europe 1. « Pas gêné le moins du monde », raconte Le Canard, le ministre répond : « Bien sûr. Et c’est normal. (...) Jean-Michel Aphatie et la mise en scène politicienne de la polit. « Le Grand Journal » est une émission quotidienne de Canal Plus qui passe entre 19h10 et 20h40. Animé par Michel Denisot, un journaliste qui est à Canal Plus depuis sa création en 1984, ce talk show reprend une formule déjà ancienne de la chaîne qui consiste, en présence d’un public prompt à applaudir, à recevoir des invités à l’occasion de la sortie d’un livre, d’un DVD, d’un film ou à l’occasion d’une « actualité ».

Cette émission, qui mélange les genres et cherche surtout à divertir, comporte deux parties : la première, qui se déroule entre 19h10 et 19h50, reçoit des invités issus plutôt du monde de la politique ou liés à une actualité tandis que la seconde partie, qui se déroule entre 20h10 et 20h40, est plus particulièrement consacrée à la promotion d’artistes de la chanson ou du cinéma. Les grands entretiens de Jean-Michel Aphatie - Acrimed | Action. Tous les matins « L’Invité de RTL » - c’est le titre de l’émission - répond aux questions de Jean-Michel Aphatie qui, sur son blog, commente les coulisses de ses propres exploits [3]. Les entretiens sont disponibles sur le site de la station de radio. Entre le 26 décembre 2007 et le 18 février 2007, la plupart des candidats à la candidature ou leur(s) représentant(s) ont été interrogés (certains plusieurs fois, d’autres, comme Marie-George Buffet, pas du tout ou pas encore).

Jean-Michel Aphatie est un vrai pro. Les intervieweurs et le PS : Des débats d’orientation ? Circulez. Deux semaines avant ce congrès, le 5 novembre 2008, Michel Lépinay expliquait dans Paris Normandie qu’il fallait « que s’arrêtent les querelles de personnes pour que revienne le temps des idées. » Mais cet appel, manifestement, ne s’adressait pas aux préposés aux petits et aux grands entretiens. Des entretiens dont on aurait pu croire qu’ils étaient destinés à éclairer les lecteurs-auditeurs-téléspectateurs sur le contenu des débats.

Mais nos questionneurs ayant décrété que ce contenu n’existait pas et que les débats portaient exclusivement sur les candidats, ils purent, tout à leur aise, laisser croire que les « querelles de personnes » n’entretenaient AUCUN rapport avec les problèmes d’orientation comme le montre la personnification outrancière de la plupart des questions posées lors d’interviews réalisés notamment sur France 2, France 5, RTL et dans Libération. Elections au Parlement européen : la campagne affligée et afflig. Entre le 9 et le 24 mai 2009 - soit jusqu’à la veille du démarrage de la campagne officielle -, nous avons observé minutieusement les interviews matinales de Jean-Michel Aphatie, les chroniques d’Alain Duhamel, Serge July et Franz-Olivier Giesbert, les émissions « RTL hebdo » (des samedis 9, 16 et 23 mai), « Sur les traces des candidats en campagne européenne » (15 et 22 mai ) et « Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI » (10, 17 et 24 mai), et certains épisodes de l’émission « On refait le monde ». « Les médias ont peut-être une part de responsabilité ?

» Dès le 8 avril, Alain Duhamel constate, comme ses confrères Jacques Attali et Christophe Barbier [2], qu’« il y a un enjeu qui est absolument énorme » et il se lamente sur l’indifférence coupable suscitée par ce scrutin européen. Une première fois : « La campagne des élections européennes a été jusqu’à présent quasiment introuvable, et elle risque de demeurer quasiment invisible » (le 8 avril). Le collaborateur - Images du Quotidien. Frédéric Lefebvre est un troll | slate. Bonne surprise pour Luc Chatel, un supermarché plein d'UMP | Rue. Internet, bouc émissaire des lâchetés journalistiques.

Suivant Que Vous Serez Siné Ou Brice Hortefeux (Les Jugements (B. EDF : l'augmentation que le gouvernement et les médias nous cach. « Redoutez-vous la rentrée sociale ? » : une question qui « déra. Critique des médias, critique dans les médias - Les blogs du Dip. Commentaire sur les chiffres du chômage. Retraites : assez de faux débats sur France télévisions (SNJ-CGT)

82 % des Français pour une baisse drastique des dépenses publiqu. Quand les instituts de sondage imposent leurs candidats | Rue89. Salauds De Pauvres. Pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font » Article » OWNI, Digital Journalism. L’information sur le web doit-elle se fier aux chiffres? » Article » OWNI, Digital Journalism. Le grand lavage de cerveau des médias américains. Les journalistes en colère et le scabreux débat. « Effroyables imposteurs » sur Arte : le roi est nu - Les blogs. Où en est la critique des médias ? Entretien avec Henri Maler de. La crise des médias: une lettre ouverte et des questions | L'Ate. CoursdeProfs.fr : publireportage. AOL érige en système le journalisme sponsorisé - Numerama. Le Monde procède à une nouvelle dévaluation du journalisme. Quand Murdoch Jr défend le pluralisme.... La pub n’est pas à côté du journal. Le règne des livres sans qualités, par Antoine Schwartz (Le Mond.

Le JT de M6 : l’information à la trappe - Acrimed | Action Criti. Ces études qui attaquent la télévision. En hausse, les violences en France ? C'est faux ! Remise des escarres. Le Sarkoshow sur TF1 (2) : la défaite du journalisme - Acrimed | France Télévisions ne pourra pas cacher les secrets de sa régie. La Loppsi : sujet tabou dans les médias ? "Trop geek" selon L'Ex. La « cité de la peur » se rebiffe contre TF1. Il faudra les juger !

Zemmouritude. Eric Zemmour: ne l'abattons pas, débattons (MàJ) | slate. Vivre Et Penser Comme Un Supporteur D'Éric Zemmour. Au nom d’Orwell… Les pires ennemis de la presse? Les serial-?ditorialistes ? Article ? OWNI, Digital Journalism. Information internationale en recul dans la presse, signe d’un repli identitaire ? Le syndrome Rapha?lle Bacqu? (et comment s?en d?barrasser) Chez Alain Finkielkraut, une certaine idée du rance.