EDF: +38% de bénéfice net en 2009 - Fil news
Les autoentrepreneurs coûtent cher à la caisse de retraite des p
France : Un Français sur six serait mal-logé C'est la conclusion du rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, qui propose notamment d'imposer des quotas de logements à loyers accessibles dans tout programme immobilier. C'est une conséquence directe de la crise économique : le logement est devenu l'an dernier un «creuset des inégalités» pour des millions de personnes, alerte la Fondation Abbé Pierre dans son 15e rapport annuel publié lundi. «Le logement apparaît comme un facteur d'appauvrissement mais aussi comme une nouvelle source d'inégalité», écrit-elle dans son «Etat du mal-logement en France» en 2009. Logements suroccupés, domiciles insalubres, habitations de fortune, hébergement chez des tiers… Selon la Fondation, le mal-logement recouvre des situations très diverses qui concernaient 10,1 millions de personnes en 2009, dont près de 600.000 enfants. France : Un Français sur six serait mal-logé
Les Echos n° 20612 du 10 Février 2010 • page 3 L'égalité devant l'impôt devrait passer par un traitement équivalent de tous les fraudeurs, ce qui est loin d'être le cas, estime la Cour des comptes dans ce qui s'apparente à un véritable réquisitoire contre les « méthodes et les résultats du contrôle fiscal ». Certaines entreprises et certains ménages sont ainsi plus épargnés que d'autres, parce que leur dossier est plus difficile et moins immédiatement rentable. Les « gros » impôts, qui touchent toutes les catégories de contribuables (TVA, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, etc.) sont ainsi beaucoup plus contrôlés que les autres (impôt sur la fortune, droits de mutations, etc.). Et, en cas de contrôle, les sanctions sont nettement moins fréquentes lorsqu'il s'agit de contribuables dont les revenus sont les plus élevés ou les plus complexes (21 % des contrôles donnent lieu à sanction) que pour les dossiers moins importants et plus simples (38 % des contrôles). Les Français ne sont pas égaux devant le contrôle fiscal - FISCA Les Français ne sont pas égaux devant le contrôle fiscal - FISCA
L'UMP accuse le PS de «propagande» illicite sur fonds publics
SDF: à quand une taxe d'habitation sur les tentes Quechua ? theyuped - Flickr - CC Du même auteur J’aimerais vous narrer cette risible mais pathétique connerie à la manière de… La Fontaine ? « Maître Percepteur tint ce langage : messire sans logis, dites vous… nos services n’en ont cure à qui vous devez force écus. Qu’il vous faudra verser avant l’oût, intérêt et principal. SDF: à quand une taxe d'habitation sur les tentes Quechua ?
Cinq pays concentrent plus de la moitié des vingt-deux millions de logements sociaux que compte l’Union européenne : le Royaume-Uni (5,12), la France (4,3), l’Allemagne (2,47), les Pays-Bas (2,4) et l’Italie (1,06). Dans ce groupe de pays importants, la France tient une sorte de position médiane. La proportion des logements sociaux dans le parc locatif total (43 %) est inférieure à celle observée au Royaume-Uni (68 %) et aux Pays-Bas (77 %). Mais elle est supérieure à la proportion des logements sociaux dans le parc locatif allemand (11 %) et italien (26 %). Cette situation intermédiaire de la France se retrouve dans d’autres statistiques. Il y a ainsi 147 logements sociaux pour 1.000 Néerlandais, 71 pour 1.000 Français et 18 pour 1.000 Italiens. Le scandale du logement social en France - AgoraVox le m dia cit Le scandale du logement social en France - AgoraVox le m dia cit
Le Parlement veut recentrer le crédit d'impôt recherche - FISCAL
Les grands hedge funds américains spéculent sur une baisse de l’ Les grands hedge funds américains spéculent sur une baisse de l’ LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois et Marie de Vergès Jusqu'où l'euro peut-il baisser? Très loin, selon les paris que seraient en train de fomenter certains fonds spéculatifs anglo-saxons. Alors que la monnaie unique, fragilisée par la crise grecque est passée de 1,51 dollar en décembre2009 à moins 1,35 dollar en février, le Wall Street Journal indique, vendredi 26février, que les plus grands et plus célèbres hedge funds se seraient réunis, en début de mois lors d'un dîner-débat à Manhattan, pour évoquer leur challenge: faire glisser l'euro jusqu'à un niveau de parité avec le dollar. Parmi eux figure le fonds de l'américano-hongrois George Soros, surnommé "l'homme qui a fait sauter la banque d'Angleterre" après avoir, en 1992, spéculé à la baisse sur la livre sterling, provoquant l'exclusion de la monnaie britannique du Système monétaire européen (SME).
Vive l’Islande ! En ces temps de mensonge, on sait qu’une nouvelle est importante quand les médias la passent sous silence. Dans le genre, le résultat du référendum en Islande sur le remboursement des dettes de la banque islandaise Icesave restera comme un cas d’école : silence radio, ou peu s’en faut. On devrait nous en reparler dans quelques jours, j’imagine, quand la contre-attaque du Pouvoir sera déclenchée. Vive l’Islande !
Les In galit s en France : Retour sur les contre-v rit s - Agora Réagir ? Pour quoi faire, ? Vous avez tous les chiffres sous les yeux et cela ne sert strictement à rien. L’essentiel des commentaires proviennent de gens qui apparemment, ne comprennent rien à l’économie, rien aux chiffres, ce qui n’est pas interdit, mais semble-t-il aussi ne comprennent rien à ce qu’ils affirment eux même ce qui est plus préoccupant.... Sans entrer dans le détail un exemple Les In galit s en France : Retour sur les contre-v rit s - Agora
Document : aucune leçon n’a été tirée de la crise, la bulle mena Document : aucune leçon n’a été tirée de la crise, la bulle menace de tout emporter « Nous avons assisté à la plus grande injustice de l’histoire de l’humanité. Tout cela a été révélé de façon choquante, jusqu’au moindre détail. Pourtant, rien ne sera fait en la matière. Document : aucune leçon n’a été tirée de la crise, la bulle mena
Partagé parGerard Dupin Partagé parPSG Online Google renforce les liens entre Gmail et Google+ nticweb.com - Une nouvelle fonction Gmail vient de voir le jour. Désormais, il nous est possible d'envoyer un mail à l'une des personnes inscrites dans notre cercle sur Google+ mais dont on ignore l'adresse ... Partagé parN'tic Magazine Sacrés économistes

Sacrés économistes

Qu'est-ce que « l'affaire Goldman Sachs » ? De quoi accuse-t-on la banque d'affaires ? Explicateur. Goldman Sachs : le scandale expliqué aux nuls Goldman Sachs : le scandale expliqué aux nuls
La Chine critiquée ouvertement par ses alliés émergents
Dans les médias on ne reçoit plus que des commentateurs raisonnables qui nous préparent à avaler des pilules de plus en plus grosses car, voyez-vous, les peuples doivent comprendre qu’ils ne peuvent plus vivre au-dessus de leurs moyens et que de sévères restrictions s’imposent en matière de salaires, de retraites, de protection sociale, de services publics… Ah, ces fonctionnaires ! Trop nombreux, trop payés, trop protégés et qui ne sont pas efficaces, la RGPP n’a pas attendu la chute soutenue des bourses pour les mettre au régime sec. Toutes les réformes ou plutôt les contre-réformes vont dans le même sens : faire payer la crise aux plus pauvres pour ménager les très hauts revenus, ceux du capital et de ses serviteurs zélés. Mais personne ou presque sur les plateaux télé, pour parler de la cause, l’unique cause de la crise qui se trouve relancée alors que l’on cherchait à nous convaincre qu’on était en train d’en sortir ! Le r v lateur grec - AgoraVox le m dia citoyen
Dessin: Rhodo Langage guerrier ; Il faut opposer un mur d’acier aux hordes de spéculateurs. L’odieuse spéculation ne passera pas ! Et, en effet ,les décisions historiques prises la nuit dernière à Bruxelles vont dans ce sens. Qui sont les spéculateurs ?
Après plus de 1650 notes en quatre ans et demi, j’ai décidé de prendre un nouveau départ avec un nouveau blog http://www.gaullistelibre.com. Dorénavant, je publierai uniquement sur ce blog mais les archives de mon premier blog resteront actives. Une page se tourne

Blog gaulliste libre

Traitement de la crise : les médias français en dessous de tout
Le protectionnisme progresse parmi les pays membres du G20 - COM Les Echos n° 20712 du 05 Juillet 2010 • page 6 La charge du patron de General Electric, Jeffrey Immelt, vendredi dans le « Financial Times », accusant la Chine de se montrer hostile à l'égard des groupes étrangers et critiquant le protectionnisme croissant du pays témoigne sans doute d'un état d'esprit grandissant parmi la communauté des affaires. Elle vient éclairer une étude préparée par le Peterson Institute for International Economics pour le compte de la Chambre internationale de commerce, publiée la semaine dernière, montrant un niveau alarmant de protectionnisme parmi les pays du G20. En contradiction totale avec les déclarations des leaders politiques de ces 20 nations représentant quelque 80 % du PIB mondial.