background preloader

Nouveau paradigme économique

Facebook Twitter

Internet consacre l'Economie de l'attractivité. Le numérique bouscule nos modes de pensée, nos échelles de valeur et nos modèles économiques et nos manières de gouverner.

Internet consacre l'Economie de l'attractivité

Il instaure l’économie de l’attractivité, car les générations nées dans la mondialisation numérique, ne craignent pas de quitter leur pays d’origine pour rejoindre celui qui leur promet un parcours de vie épanouissant. Les nations attractives seront celles qui sauront adopter une économie hybride, c’est-à-dire capable de faire cohabiter la richesse productive et la richesse contributive. Ici, le 6ème continent désigne le nuage numérique qui nous entoure chaque jour plus intensément. * celui que nous manipulons nous même, de notre plein gré,* celui qui est manipulé par d’autres, pour notre confort et notre sécurité,* Et aussi, celui qui est mis en œuvre avec des intentions malveillantes.

De toutes évidences, nous n’avons pas totalement la maîtrise de notre présence sur ce continent. Est-ce notre destin ? La transition vers l’économie circulaire devrait couler de source. Les entreprises sont souvent en quête d’opportunités qui apportent une contribution positive à l’environnement et à l’économie en général.

La transition vers l’économie circulaire devrait couler de source

Mais même si l’économie circulaire gagne du terrain, offrant notamment de nouvelles sources de profit ou encore une plus grande disponibilité des produits, un grand nombre d’entreprises peine à adopter ce modèle. Le processus de prise de décision en entreprise m’intrigue souvent. Qu’il s’agisse de décisions anecdotiques, telles qu’autoriser les salariés à porter des tenues décontractées au travail par exemple, ou de politiques plus importantes venant encadrer l’utilisation des terminaux mobiles ou les pratiques BYOD (bring your own device), il semble qu’il faille systématiquement peser le pour et le contre sous tous les angles avant de prendre une décision finale.

Les entreprises sont souvent en quête d’opportunités qui apportent une contribution positive à l’environnement et à l’économie en général. Manifestement, non. L'économie de l'abonnement s'apprête à déferler. Pourquoi Uber a gagné malgré l'interdiction d'UberPop. Fin du suspense concernant UberPop.

Pourquoi Uber a gagné malgré l'interdiction d'UberPop

Le verdict des Sages de la rue Montpensier est finalement tombé ce mardi soir, alors qu'il n'était attendu que pour mercredi 23 septembre, donnant tort au géant américain. La plus haute juridiction française a en effet rejeté les griefs soulevés par Uber dans une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), qui leur avait été transmise par la Cour de cassation au sujet de l'article 3124-13 de la loi Thévenoud, punissant de deux ans de prison et 300.000 euros d'amende "le fait d'organiser un système de mise en relation de clients avec des personnes qui se livrent" au transport de passagers à titre onéreux sans être des entreprises de transport, des taxis ou des VTC.

Cela paraissait contraire au principe d'égalité et de liberté d'entreprendre, selon le géant américain. Mais le Conseil constitutionnel en a décidé autrement. A lire pour : Comprendre le dossier Uber en cinq points Tous contre UberPop Un énième recours juridique. Industrie de l'électricité : quels enseignements tirer des télécoms et d'Internet ? Depuis une décennie, le Smart Grid est annoncé comme la prochaine révolution de l’électricité.

Industrie de l'électricité : quels enseignements tirer des télécoms et d'Internet ?

Son nouveau modèle économique tarde à émerger : malgré les déclarations politiques et le déploiement des compteurs «intelligents», il y a urgence à revisiter notre manière de produire/consommer l’électricité. Pour des raisons de soutenabilité économique et d’acceptabilité sociale, une réalité va s’imposer : l’industrie électrique va devenir une industrie de l’information.Quel que soit le cadre réglementaire et la volonté de le faire évoluer, la structure du secteur de l’électricité semble immuable. Historiquement, cette structure repose essentiellement sur deux facteurs. Le premier est l’intensité capitalistique associée aux actifs de production et d’acheminement de l’électricité. Une accélération… dans la durée. Les nouveaux visages des acteurs traditionnels dans le monde numérique. L’émergence du digital a été, pour les acteurs des médias traditionnels, comme pour les chaînes de magasins, une révolution majeure.

Les nouveaux visages des acteurs traditionnels dans le monde numérique

Sont-ils, pour autant, voués à disparaître ? Franck Zayan participe à la rencontre E-Commerce One to One, qui se déroule à Monaco du 18 au 20 mars 2014, dont le JDN est partenaire. Du milieu des années 1990 au début des années 2000, entre l’émergence de l’Internet grand public et l’éclatement de la bulle, l’expression était courante : « Content is king ». On la doit à Bill Gates qui en avait fait le titre d’un essai rédigé en 1996. Il est vrai que cela avait du sens. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts, noyant au passage quelques grotesques idées reçues. Le parcours client est désormais, principalement, dans les mains du client ! Les « consommateurs » boulimiques de contenu que nous sommes devenus papillonnent, partagent, survolent et pratiquent la curation quasi systématique ! Stéphane Grumbach, Inria :'Qui peut dire quelle sera la notion de 'vie privée' dans 20 ans ?'