background preloader

Juridique

Facebook Twitter

Internet des Objets : Ne perdez pas votre identité dans la course effrénée. De nos jours, il n'est pas très difficile d'imaginer un monde dans lequel notre porte de garage parle à notre thermostat pour qu'il réchauffe la maison dès que nous rentrons chez nous ; la porte communique ensuite avec notre téléviseur pour diffuser notre émission préférée...

Internet des Objets : Ne perdez pas votre identité dans la course effrénée

Les technologies ont ouvert la voie à une époque où l'imagination ne connaît presque plus de limites, et c'est particulièrement vrai pour l'Internet des objets (IoT). Les définitions expliquent que dans l'IoT, « les objets du quotidien possèdent une connectivité réseau qui leur permet d'envoyer et de recevoir des données ». L'IoT n'est pas simplement un concept de science-fiction. Il est bien présent. Et il évolue très vite. Le monde connecté requiert de nouvelles protections de la vie privée On peut dire sans mentir que nous sommes au beau milieu d'une ruée vers l'or de l'IoT. Les dangers de l'IoT - et les solutions possibles.

Internet de demain : les questions juridiques à résoudre. La troisième révolution de l'internet est en marche.

Internet de demain : les questions juridiques à résoudre

L'internet des objets ou web sémantique permettra d'attribuer une adresse internet à des objets, munis de puces électroniques, afin qu'ils puissent communiquer entre eux. Cette nouvelle forme de communication bouleversera les fondements de notre droit, qui devront, à terme, être repensés. Évoquer le fait que nous assistons à une extraordinaire révolution apparaît de moins en moins comme un euphémisme.

Parce que la réalité commence d’ores et déjà à rattraper la fiction.Depuis quelques années, nous assistons, sans forcément nous en rendre compte, à l’essor d’une nouvelle ère de l’internet. Certains le nomment Web 3.0, d’autres Internet sémantique ou Internet des objets. Cette technologie de radio-identification (RFID) joue déjà un rôle dans notre quotidien, pour le meilleur et pour le pire… Il est possible de prendre comme exemples le passe Navigo de la RATP ou encore les codes barres de produits de consommation. Objets connectés et données personnelles. Le télécran, objet fictif inventé par George Orwell dans son roman 1984, qui permet à la fois de diffuser des messages de propagande du Parti mais également permettant à la Police de la Pensée d’entendre et de voir ce qui se fait dans chaque pièce où s’en trouve un individu, n’est plus si éloigné de la réalité.

Objets connectés et données personnelles

Les objets qui nous entourent sont de plus en plus connectés et les entreprises collectent par ce biais de plus en plus de données quantifiées sur les utilisateurs. L’ère du « tout-connecté » n’est plus si hypothétique. Dans une affaire récente, un concepteur anglais de logiciels, DoctorBeet, a mis en évidence sur son blog le fait qu’un téléviseur LG espionnait les téléspectateurs. La nouvelle a fait le tour du monde. DoctorBeet avait remarqué que des publicités s’affichaient sur son téléviseur et que ce dernier enregistrait son comportement à son insu. I- Les risques juridiques relatifs à l’utilisation de ces objets connectés. Dominique Rousseau : « Le numérique signe la fin du droit des Etats »

Face à l’accélération du monde, comment penser le monde de demain et poser des limites ?

Dominique Rousseau : « Le numérique signe la fin du droit des Etats »

Quels sont les contre-pouvoirs dans cette civilisation numérique qui réinvente les relations entre gouvernés et gouvernants ? En amont de la table ronde sur le thème « Civilisation numérique : quels contre-pouvoirs ? », organisée dans le cadre du Monde Festival et animée par Laure Belot, Le Monde publie une série d’interviews afin de nourrir le débat. Pour Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel à l’Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, le numérique oblige à repenser le droit au-delà des souverainetés nationales.

Le droit semble dépassé par la nouvelle civilisation numérique ? Ce n’est pas le droit qui est « dépassé » mais « la forme nationale du droit ». Lire aussi Réinventer l’Etat face à l’accélération numérique Au-delà même de la question du numérique, ce qui se joue en ce début de siècle, c’est la fin d’un monde fabriqué au XIXe siècle et relookée au XXe siècle. Internet des Objets et respect de la vie privée : est-ce compatible ? Avec l'loT, ce qui semblait être autrefois de la science-fiction est maintenant une réalité et deviendra prochainement la norme.

Internet des Objets et respect de la vie privée : est-ce compatible ?

Cependant, alors que tant d'aspects de nos vies sont connectés, comment peut-on en profiter sans mettre en péril notre sécurité ? De nos jours, il n'est pas difficile d'imaginer un monde dans lequel notre voiture, sur le chemin du domicile, parle à notre thermostat, garantissant ainsi que qu’il soit chauffé à notre arrivée. On peut également imaginer que notre réfrigérateur commande automatiquement les aliments dès qu'il commence à en manquer.

Les avancées technologiques nous plongent dans un monde dans lequel nos façons de vivre peuvent être imaginées presque sans limite.Avec l’Internet des Objets (IdO), ce qui semblait être autrefois de la science-fiction est maintenant une réalité et deviendra prochainement la norme. 1. 3. 4.