Système-monde

Facebook Twitter

Une société-monde?: les dynamiques ... Histoire et mondialisation. Recensés : Dossier coordonné par Caroline Douki et Philippe Minard, « Histoire globale, histoires connectées : un changement d’échelle historiographique ?

Histoire et mondialisation

», Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 54-4 bis, 2007. Pamela Kyle Crossley, What is Global History ? , Cambridge, Polity Press, 2008. Une lecture géographique du système-mo. Histoire globale, mondialisations et capita. Traverser les frontières:: du transculturel a. La théorie du système-monde appliquée à l’ensemble afro-eurasien. Comme la Méditerranée, l’océan Indien s’est au fil des siècles constitué en un espace unifié et hiérarchisé par ses échanges.

La théorie du système-monde appliquée à l’ensemble afro-eurasien

Fondés sur des données géographiques et historiques, ces échanges – maritimes et terrestres – ont été portés par des réseaux marchands, des réseaux politico-militaires et des réseaux d’information. L’ensemble de ces échanges a contribué à unifier un espace géographique qui déborde largement l’océan Indien puisqu’il va de la Chine à l’Europe et à l’Afrique, espace où les événements et les développements régionaux apparaissent interdépendants. La synchronisation que l’on observe entre les évolutions des différentes régions de l’Ancien Monde reliées par des échanges constitue un indice (non suffisant en lui-même) du caractère systémique de ces relations.

Essor et interconnexion des systèmes-mondes afro-eurasiens « His. Le 4e siècle avant notre ère correspond à une phase d’essor généralisé du commerce dans l’Ancien Monde.

Essor et interconnexion des systèmes-mondes afro-eurasiens « His

Il est possible de considérer l’existence de trois systèmes-mondes, que j’ai fait figurer sur la carte 1 ci-après (cf. aussi Beaujard [2010], sous presse, Journal of World History) : 1. Un système oriental centré sur la Chine, que le royaume de Qin va unifier en 221 av. J. -C. Ce que nous apprend le repli du système-monde afro-eurasien (2e. La croissance en Chine et dans le monde romain est stoppée à la fin du 2e et au 3e siècle.

Ce que nous apprend le repli du système-monde afro-eurasien (2e

La propagation d’épidémies à la fois à Rome et en Chine dès le 2e s. précède cette récession ; elle est favorisée par la mise en contact de régions lointaines [McNeill, 1998]. Des troubles se produisent dans les cœurs et en Asie centrale, en partie initiés par un changement climatique marqué par une baisse des températures, entre les 3e et 5e siècles. L’Empire Han s’effondre en 220, et donne naissance à trois royaumes.

Xénocentrisme. Philippe Norel, L’Histoire économique globale, Seuil, 2009, 264 p.

Xénocentrisme

Il faut bien faire attention à l’article du titre, il ne s’agit pas d’un livre intitulé Histoire économique globale, mais bien L’histoire économique globale. Ainsi, si une première impression pourrait faire penser qu’à côté de la somme de Braudel sur la période XVe-XVIIIe siècle, ou plus récemment du livre de Findlay et O’Rourke faisant l’histoire du commerce mondial sur le dernier millénaire en un gros volume (2007), Philippe Norel a à son tour tenté la gageure de faire l’histoire économique du monde sur les deux derniers millénaires en quelque 235 pages, on ferait une erreur.

Il s’agit en réalité d’un livre sur cette nouvelle branche de l’histoire, l’histoire économique globale, et non un livre d’histoire économique globale. Comment le Japon s’est intégré au système-monde prémoderne « His. En focalisant l’attention sur les connexions entre les différentes économies et sociétés composant l’immense continent eurasien, l’histoire globale semble parfois négliger son archipel le plus excentré, à savoir le Japon.

Comment le Japon s’est intégré au système-monde prémoderne « His

Ce possible oubli paraît d’autant moins compréhensible que ce pays joue un rôle crucial, dès le 17e siècle, dans l’approvisionnement en argent métal d’une Chine placée alors sans doute au cœur du système-monde et instrumentalisant, de fait, les navigateurs portugais et hollandais présents dans l’océan Indien et le Pacifique [cf. notre chronique du 22 mars 2010]. De la même façon, c’est sans doute aux 18e et 19e siècles, avant même l’ère Meiji, que le pouvoir Tokugawa avait créé les bases de l’accession ultérieure du Japon au statut de challenger de l’hégémon américain, comme cela a pu être vécu dans les années 1960-1990 [Moulder, 1977 ; Nakane et Oishi, 1990].

La Chine, un acteur global dans la longue durée. L’empire du Milieu est aujourd’hui considéré comme un « acteur global émergent » qui, en quelques décennies et à l’instar des autres BRICs (terme générique regroupant Brésil, Russie, Inde et Chine), aurait réussi à se forger un statut de grande puissance et surtout d’économie incontournable dans la mondialisation.

La Chine, un acteur global dans la longue durée

Au point que certains s’interrogent aujourd’hui, comme on le faisait du Japon il y a trente ans, quant à sa capacité à long terme à supplanter les États-Unis comme hégémon du système-monde. Un seul système-monde avant le XVIè s? L'Océan indien au coeur de l'intégration de l'hémisphère afro-eurasien. BRAUDEL économie Monde. Elle est aussi génératrice d'une diffusion des capitaux, des techniques et des méthodes d'organisationqui suscitent une contestation permanente des avantages acquis.

BRAUDEL économie Monde

La notion de semi-périphérie tente decerner cet espace où la logique de diffusion internationale du capitalisme rencontre une dynamique dedéveloppement national, généralement impulsée par l'État (4). Les États-Unis, l'Allemagne et le Japondans la seconde partie du XIXe siècle offrent des exemples saisissants d'économies de type semi-périphérique dont le décollage industriel accéléré, rendu possible par l'importation et l'assimilationdes techniques de production étrangères, constituera rapidement une menace pour les nationscentrales d'Europe de l'Ouest (Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Belgique).Wallerstein situe les bases matérielles de l'hégémonie dans les trois domaines de la production, ducommerce et de la finance.

Karl Polanyi, le marché et le socialisme - La vie des idées. Recensé : Karl Polanyi, Essais, Paris, Seuil, 2008, 589 p., 29 €.

Karl Polanyi, le marché et le socialisme - La vie des idées

Édités par Michèle Cangiani et Jérôme Maucourant, traduits par Françoise Laroche et Laurence Collaud, avec une postface d’Alain Caillé et Jean-Louis Laville. On prend aujourd’hui la mesure de la postérité intellectuelle de Karl Polanyi, dans des domaines aussi divers que l’anthropologie (Marshall Sahlins, Louis Dumont), l’histoire de la Grèce antique (Moses Finley) ou la sociologie économique (Mark Granovetter). Un courant de sciences sociales comme le MAUSS (Mouvement anti-utilitariste en sciences sociales, auquel appartiennent Alain Caillé et Jean-Louis Laville, auteurs de la postface) revendique son influence. Interpréter les processus de développeme. Économies-mondes et capitalisme. Fernand Braudel (1902-1985) Dans Civilisation matérielle, économie et capitalisme (xve-xviiie siècle), Fernand Braudel réfléchit sur la longue durée, le capitalisme et l'espace mondial pour penser non seulement les racines historiques du monde, mais aussi son fonctionnement actuel. « Faut-il brûler Fernand Braudel ?

Économies-mondes et capitalisme. Fernand Braudel (1902-1985)

», se demandait la revue L'Histoire en 1995, dix ans après la mort de celui que l'on surnommait « le pape de la nouvelle histoire ». Non seulement F. Dialectique de léconomie-monde en fin de siècle » Le système-monde et son devenir. Immanuel Wallerstein. Immanuel Wallerstein. Google | Twitter | Facebook | RSS | Lettre d'information | Fnac | Kobo | Immatériel | iTunes | Amazon Lorsque j'étais à l'Université vers la fin des années quarante, on nous apprenait les vertus et les réalités de la modernité, du fait d'être moderne. Aujourd'hui, un demi-siècle plus tard, on nous enseigne les vertus et les réalités de la postmodernité. Que diable est-il arrivé à notre modernité pour que, d'unique voie de salut, elle se voit déchue au rang de piètre démone ?

Analyse d'un système-Monde en déclin. Restructuration capitaliste et système-mo. L'indispensable Etat :L'affaiblissement de lEtat fragilisera-t-il le capital ? L'Occident, le capitalisme et le systeme-monde moderne. Le dérapage conceptuel de Franck. Capitalisme et système-monde - Fourni par Google Documents. Le système mondial, vu des débuts du XXIe siècle. Notes Voir notamment le n° 28. Tel L’Islam dans sa première grandeur (VIIIe-XIe siècles) publié par Maurice Lombard en 1971. Fernand BRAUDEL, Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVe-XVIIIe siècles, vol. 3 : Le Temps du monde, Armand Colin, Paris, 1979, p. 18 sq.

Quelques idées sur le système-monde. Comment voyons-nous le système-monde? Participer aux jeux où le meilleur va être récompensé est ainsi directement vécue.A part cela, je ne vois pas d'autres expressions du comment "le voyons-nous"ainsi interprété voit le système monde.2. Si par "voyons-nous", on entend la partie du public la plus active, celle qui est"engagée" sous de multiples formes dans la traduction d'une idée, d'une pensée, d'unsentiment en des actions finalisées, le "voyons-nous" est représenté, dans ce cas, parles quelques centaines de milliers de personnes membres de la nébuleused'organisations non-gouvernementales et d'associations volontaires internationales,multinationales, mondiales. Pour les membres de cette "nébuleuse", en très largepartie, le "système- monde" est "une seule Terre", le "Bateau commun", "l'Avenircommun", "un seul Monde".

C'est une manière de voir le monde comme un système-tout, un système marqué par. Entre société civile et société politique. Canal-U - Quels espaces pour la société-monde ? Sur le système-monde et l'économie mon. La complexité dans l'analyse du système-mond. L'économie-monde comme cadre d'analy. L’Union européenne une économie-monde dans la mondialisation. Canal-U - La nouvelle économie monde. La situation actuelle de l'économie mondiale et. Les changements climatiques et les cycles du système-monde. Le système-monde qui se met en place à partir du début de l’ère chrétienne dans l’Afro-Eurasie connaît un développement qui passe par quatre cycles jusqu’au XVIIe siècle, cycles en partie initiés par des changements climatiques que l’on peut considérer comme faisant partie d’une logique systémique (cf. mon schéma sur la « Logique cyclique des systèmes-mondes avant le XVIe siècle », dans l’article « La théorie du système-monde appliquée à l’ensemble afro-eurasien [IVe siècle av.

J. -C. – VIe s. ap.