Premier Café Fing : rencontre avec Pierre LEVY « InternetActu.n Compte rendu par Philippe Durance Le premier café FING organisé le 13 mars 2003 au café " le père Tranquille " à Paris, a été l’occasion d’un échange avec Pierre Levy, penseur de " l’intelligence collective ", autour de ses nouveaux travaux. Pierre Lévy est le titulaire de la chaire de recherche du Canada sur l’intelligence collective à l’université d’Ottawa. Premier Café Fing : rencontre avec Pierre LEVY « InternetActu.n
La coordination des groupes La coordination des groupes Document préparé par le groupe Intelligence Collective de la Fing à partir des contributions et relectures de François Ansermet, Godefroy Beauvallet, Jacques Chaurand, Jean-Michel Cornu, Bruno Decroocq, Laura Garcia, Malo Girod de l’Ain, Isabelle Gonon, Thierry Groussin, Yann Le Guennec, Emmanuel Josse, Daniel Kaplan, Arnaud Lafont, Janique Laudouar, Pierre Levy, Pierre Magistretti, Daniel Memmi, Jean-Christophe Mielnik, Roger Nifle, Joël Quinqueton, Jean-Michel Penalva, Michel Paillet, Bernard Prieur Smester, Sebastien Sauteur. Rapporteur : Jean-Michel Cornu. Version finale du 19 août 2005 Sommaire Annexe 1 : Tableau des tâches de coordination Annexe 2 : Comment aller plus loin ?
Interview : Pierre Lévy JDN. Depuis plusieurs années, vous cherchez à mettre au point des dispositifs, des langages informatiques, qui permettent de manipuler des connaissances. Avec un peu de recul aujourd'hui, quel est le sens de cette recherche ? Pierre Lévy. Nous disposons avec l'informatique et les réseaux de nouveaux supports de communication et d'expression symbolique. Mais ces nouvelles possibilités techniques ne sont largement accessibles que depuis dix ou vingt ans (le Web n'existe que depuis dix ans!). Interview : Pierre Lévy
02. Au-delà de Google... Les voies de l'intelli 02. Au-delà de Google... Les voies de l'intelli Le moteur Google n’est qu’une pièce parmi d’autres de la question ô combien plus vaste de la navigation et des modes de recherche sur Internet. Historiquement, il a eu un rôle majeur, car il a été le premier à intégrer les choix des internautes eux-mêmes dans les résultats de leurs requêtes, via les liens hypertexte qui pointent d’un site à l’autre. Il a également été l’un des pionniers de ce qu’on appelle le « cloud computing », distribuant dans le réseau de la toile les données et autres capacités technologiques auxquelles chaque internaute a accès. Le plus fameux des moteurs de recherche atteint pourtant ses limites aujourd’hui, d’abord à cause de sa position dominante. Ensuite, et surtout, à cause de choix qu’il partage avec l’instance de gouvernance du Web, le World Wide Web Consortium ou W3C (auquel il appartient au même titre que Yahoo ou Microsoft). Les standards du Web, en effet, évoluent peu, comme bloqués par les contraintes commerciales du « revenu par clic ».
Pierre Lévy & A.Finkelkraut - une intelligence collective es