Six navires, 10.000 tonnes d'aide humanitaire, 700 passagers - L La «flottille de la liberté» arraisonnée lundi matin par la marine israélienne lors d’un assaut ayant fait au moins 19 morts selon les médias, est un convoi de six bateaux affrétés par des organisations pro-palestiniennes pour acheminer de l’aide à la bande de Gaza. La flottille: un convoi composé d’un navire amiral, le Mavi Marmara, transportant environ 600 personnes, deux cargos chargé d’aide humanitaire et trois autres navires plus petits. Trois d’entre eux battent pavillon turc, deux sont immatriculés en Grèce et le dernier aux Etats-Unis. Un septième navire de 1.200 tonnes, le Rachel Corrie, du nom de la militante américaine écrasée par un engin de chantier en 2003 à Gaza, était parti d’Irlande pour rejoindre le convoi. Six navires, 10.000 tonnes d'aide humanitaire, 700 passagers - L
PO : tensions autour d'une mission h VIDÉOS - Au lendemain de l'intervention sanglante de Tsahal contre une flottille pro-palestinienne, le Conseil de sécurité a condamné l'opération à l'unanimité. De son côté l'Etat hébreu a prévenu que tout autre bateau humanitaire international sera empêché d'approcher les côtes de Gaza. Douze heures auront été nécessaires pour se mettre d'accord. Convoqué en urgence lundi soir, le Conseil de sécurité de l'ONU a fini par adopter mardi matin une position commune, après une session marathon à New York. PO : tensions autour d'une mission h
La flottille internationale fait du surplace avant de rejoindre La flottille internationale transportant des centaines de militants et chargée d'aide pour la bande de Gaza s'apprêtait, dimanche 30 mai à l'aube, à mettre le cap vers l'enclave palestinienne sous blocus israélien. Les six navires composant la "flottille de la liberté" mouillent toujours dans les eaux internationales au large de Chypre. Dans un premier temps, les organisateurs avaient annoncé que les navires avaient appareillé. Ils ont ensuite fait machine arrière en affirmant que le convoi avait en fait rebroussé chemin de 25 milles par rapport à sa position de départ et était désormais stationnaire. "Ils sont en train de se réunir pour décider quand ils vont partir. La flottille internationale fait du surplace avant de rejoindre
"Blocus" Le blocus de Gaza a été imposé par Israël à la suite de la prise de contrôle de l'étroite bande de terre par le Hamas, le 15 juin 2007. Ce coup de force avait mis un point final à la rivalité avec le Fatah consécutive à la victoire des islamistes aux élections de janvier 2006. Israël a alors remis en cause unilatéralement l'accord de novembre 2005 conclu avec l'Autorité palestinienne, après le retrait israélien lui aussi unilatéral de Gaza. Cet accord stipulait que les importations vers Gaza ne peuvent venir que d'Israël, pour des raisons de sécurité, et du fait des accords de Paris (1994) qui font d'Israël et des territoires palestiniens une zone douanière unique. “Flottille de Gaza”, lexique - Guerre ou paix - Blog LeMonde.fr “Flottille de Gaza”, lexique - Guerre ou paix - Blog LeMonde.fr
Une cinquantaine de nationalités à bord de la «flottille de la l Au moins neuf morts et des dizaines de blessés. Si l’on connaît à peu près le bilan du raid israélien sur la «flottille de la liberté», on ignore encore qui a véritablement été touché. La majorité des passagers est turque En effet, l’identité des passagers - uniquement civils - des six bateaux (un navire amiral, deux cargos chargés d'aide humanitaire et trois autres navires plus petits) affrétés par des organisations pro-palestiniennes pour acheminer quelque 10.000 tonnes d'aide humanitaire à la bande de Gaza, est très difficile à obtenir. Le navire amiral, le Mavi Marmara, qui battait pavillon turc, et qui a été arraisonné lundi matin par la marine israélienne, transportait environ 600 personnes. A bord, les passagers sont principalement des membres d'ONG internationales et des militants de différentes nationalités et religions. Une cinquantaine de nationalités à bord de la «flottille de la l
retour sur une semaine de crise - LeMonde.
Live-blogging 31 mai L’assaut contre la flottille humanitaire pour Gaza a provoqué un échange très vif au parlement israélien mercredi, où une élue arabe d’Israël, qui se trouvait à bord d’un des navires, a été accusée de « trahison » par ses collègues de droite. Toute l’actualité sur cet assaut et ses suites suivie et commentée heure par heure. 18h20. L’arraisonnement du navire turc lundi a provoqué un débat houleux à la Knesset, le parlement israélien, mercredi, lorsque des députés ont pris à partie Hanin Zoabi, une élue arabo-israélienne membre du parti Balad, qui se trouvait à bord de la flottille humanitaire à destination de Gaza, et qui a pris la parole pour dénoncer un acte de « piraterie » d’Israël. Selon le récit du site du quotidien Haaretz, elle s’est attirée une violente répartie de plusieurs élus de droite, dont l’une, Miki Regev, membre du Likoud du Premier ministre Benyamin Netanyahou, qui lui a lancé, en arabe : Live-blogging 31 mai
Live-blogging 1er juin
Le raid israélien contre une flotille humanitaire fait au moins Le raid israélien contre une flotille humanitaire fait au moins Le raid israélien contre la flotille humanitaire pro-palestinienne a fait de nombreux morts. Tsahal a confirmé qu’au moins dix personnes ont péri, d’autres sources parlent de 19 tués et une trentaine de blessés. Très tôt dans la matinée, avant l’aube, les commandos de la marine israélienne ont arraisonné dans les eaux internationales plusieurs convois humanitaires à destination de la Bande de Gaza.
L'assaut israélien contre la flottille en route vers Gaza provoq Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | • Mis à jour le L'assaut israélien Une flottille internationale composée de six bateaux acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et 10 000 tonnes de matériel et d'aide humanitaire appareille dimanche soir depuis les eaux internationales au large de Chypre, à destination de la bande de Gaza. Depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste Hamas en juin 2007, l'enclave palestinienne est soumise à un strict blocus de l'Etat hébreu. Après avoir annoncé à plusieurs reprises son intention d'empêcher les activistes de parvenir à Gaza, la marine israélienne contacte par radio les militants et leur demande de rebrousser chemin ou de se rendre dans le port israélien d'Ashdod pour y décharger leur cargaison (voir vidéo ci-dessous). L'assaut israélien contre la flottille en route vers Gaza provoq
Au moins 10 morts et plus d’une trentaine de blessées, c’est le bilan, sans doute provisoire, de l’assaut de l’armée israélienne donné tôt ce matin sur une flottille de six navires, aux abords de la bande Gaza. Les commandos de Tsahal ont débarqué sur le navire depuis des hélicoptères, avant d’en prendre ensuite le contrôle. Partis de Chypre, cette flotille menée par un bateau turc, transportait 10 000 tonnes d’aide humanitaire à son bord. 600 personnes se trouvaient également à l’intérieur. L’objectif de cette opération lancée par plusieurs organisations pro-palestiniennes était de briser le blocus imposé par Israël sur la bande de Gaza depuis 2007. La flotille de la liberté prise d’assaut par l’armée israëlienne La flotille de la liberté prise d’assaut par l’armée israëlienne
31 mai 2010 - Gaza - Déclaration des autorités françaises - FRAN 31 mai 2010 - Gaza - Déclaration des autorités françaises - FRAN Le 31 mai 2010, le Conseil de sécurité s’est réuni en urgence à 13h (New York) pour débattre de l’opération militaire israélienne contre la "Flottille de la paix à destination de Gaza" le 31 mai, qui s’est soldée par la mort d’au moins 10 personnes, comme l’a indiqué au début de la réunion M. Oscar Fernandez-Taranco, secrétaire général adjoint aux affaires politiques. La Turquie était représentée à cette réunion par son ministre des Affaires étrangères, M. Davutoglu. Israël et la Palestine participaient également au débat. Une déclaration présidentielle a été adoptée dans la nuit du 31 mai au 1er juin.
Condamnations unanimes de l'attaque israélienne ‎de la flottille
l'ONU convoque le Conseil de sécurité en urgenc
Les pertes humaines lors de l'assaut d'Israël contre une flottille pro-palestinienne en route vers Gaza sont "inexplicables", a déclaré mardi 1er juin le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy au cours d'une conférence de presse. Peu avant, le Conseil de sécurité de l'Onu a demandé une enquête sur l'intervention militaire israélienne lundi contre une flottille pro-palestinienne chargée d'aide humanitaire pour Gaza, ainsi que la libération immédiate des navires et des civils détenus. Le Conseil "appelle à lancer sans retard une enquête impartiale, crédible et transparente conforme aux critères internationaux", dans une déclaration lue en son nom mardi matin par son président en juin, l'ambassadeur du Mexique Claude Heller. Le Conseil "réclame la libération immédiate des navires ainsi que des civils détenus par Israël", poursuit la déclaration, qui est non contraignante mais a nécessité l'unanimité des 15 membres du Conseil pour être adoptée. Flottille : l'Onu réclame une enquête et la libération des civil
L'ONU réclame la fin du blocus israélien sur la Bande de Gaza - Le blocus de la Bande Gaza par Israël "doit être levé immédiatement", a réclamé le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, mercredi 2 juin. L'incident constitué par l'abordage sanglant par l'armée israélienne d'une flottille pro-palestinienne qui apportait de l'aide humanitaire à Gaza "met en lumière le blocus du territoire qui dure depuis longtemps", a affirmé Ban Ki-moon. Ce blocus est "contre-productif, intenable et immoral. Il doit être levé immédiatement", a-t-il ajouté.
Flottille : Israël rejette une enquête internationale - LeMonde. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le La pression monte sur Israël. Le dénouement pacifique du voyage du Rachel-Corrie, ce cargo humanitaire irlandais en route pour Gaza et arraisonné samedi sans violence par l'armée israélienne, n'a en rien réduit la vague d'indignation dans le monde causée par la mort de neuf militants turcs tués lors des affrontements avec les soldats israéliens sur le Mavi-Marmara. Il n'y aura pas de normalisation des relations entre la Turquie et Israël si l'Etat juif refuse une commission d'enquête indépendante de l'ONU sur le raid israélien contre la flottille d'aide à Gaza, déclare, lundi, Ahmet Davutoglu, le ministre des affaires étrangères turc. Il exhorte Tel-Aviv à "donner son feu vert à la création de la commission prévue par le droit international et proposée par les Nations unies".
Assaut israélien : "C'est la confusion qui règne"
DÉCRYPTAGE : FLOTTILLE POUR GAZA INTERCEPTÉE - Le gouvernement i Le gouvernement de Benyamin Netanyahou se retrouve dans une position intenable. L'armée israélienne a intercepté, lundi, à l'aube, une flotte internationale avec à son bord 700 militants pro-palestiniens et de l'aide humanitaire à destination de Gaza. L'opération a fait au moins 9 morts et provoque de nombreuses réactions indignées à travers le monde. À Jérusalem, le sentiment est qu'Israël est tombé dans un piège. Peut-être faudra-t-il des mois voire des années pour faire oublier le sanglant épisode. En revanche, pour les adversaires d'Israël, les gains politiques du bain de sang de cette nuit sont incalculables :
Assaut de la flottille humanitaire: Comment en est-on arrivé là?
questions sur un fiasco militaire | slat
Le mode opératoire des commandos de Tsaha
un convoi humanitaire ?
Qu'est-ce que le Free Gaza Movement ? - Monde
L’IHH, une ONG polémique
J’ai de la sympathie pour la résistance»
La presse israélienne décrypte l'assaut contre la flottille - Mo
Israël : tous les détenus de la flottille sont sortis de prison
Israël assure que tous les détenus de la flottille ont été libér
Israël réfléchit à un allégement du blocus maritime sur Gaza | w
Des ministres israéliens contre une enquête internationale sur l
Hamas blocking entry of flotilla aid into Gaza - Haaretz Daily N
Gaza: Israël conditionne la levée du blocus à des visites au sol
Israël défié par plusieurs flottilles en partance pour Gaza | Ru
Flottille humanitaire: quelques éléments de réponse en provenanc
L'ONU va acheminer la cargaison des bateaux turcs pour Gaza - Li