background preloader

Social learning

Facebook Twitter

1 000 façons de jouer pour apprendre. Les jeux sont anciens dans les écoles.

1 000 façons de jouer pour apprendre

On se souvient de nos jeux de cour de récréation, des marelles, des chats perchés ou des parties de balles endiablées, ou bien des jeux de société auxquels l'enseignant autorisait la pratique les derniers jours de classe. Jouer serait peut-être un besoin viscéralement humain et certains imaginent les façons de l'intégrer à l'enseignement. Depuis que les chercheurs se sont aperçus que le plaisir d’apprendre était un moteur, notamment par le fonctionnement des hormones en jeu pour apprendre, la ludopédagogie a trouvé ses lettres de noblesse. Les jeux de rôle. 3 leviers pour engager les salariés dans leur formation. Premier levier : la pertinence du contenu de formation rapporté aux attentes de l’apprenant.

3 leviers pour engager les salariés dans leur formation

On parle bien ici de contenu (informations, savoirs), non de design. Une façon de s’assurer de l’adéquation du contenu aux besoins, c’est d’impliquer l’apprenant dans la décision voire dans la conception du contenu… en un mot dans la stratégie de formation dont il est la partie prenante essentielle. C’est aussi de développer une pédagogie qui prend en compte l’expérience déjà acquise par l’apprenant. Cette démarche pourra s’appuyer sur le modèle de Knowles (il y en a d’autres), qui fait au fond le lien entre formation et travail. Toujours dans ce registre, les concepteurs pédagogiques devront s’assurer que les capsules de formation pourront s’intégrer souplement dans le flux du travail - brièveté des séquences de formation, diffusion sur tout type de terminal dont mobile utilisé par le salarié, possibilité de mise en application immédiate, etc.

Principe de personnalisation : comment l'appliquer au e-learning. Vous êtes en train de lire ou d’écouter des explications quand, soudain, vous réalisez que vous avez décroché et vous n’avez aucune idée de ce que vous venez de lire ou d’entendre !

Principe de personnalisation : comment l'appliquer au e-learning

Vous revenez en arrière et vous vous replongez dans votre étude, mais impossible, vous n’y arrivez pas. Peut-être n’êtes-vous pas très concentré ? Mais peut-être qu’il y a une autre explication… La grande majorité des livres de formation, des guides pratiques et des documents informatifs sont écrits dans un style très formel. Pourquoi ? 3 principes essentiels de conception graphique. Si vous êtes comme la plupart des concepteurs pédagogiques, vous êtes sans doute plus à l’aise à l’écrit et en culture générale qu’en graphisme.

3 principes essentiels de conception graphique

Et si vous travaillez seul ou au sein d’une toute petite équipe, vous êtes probablement responsable de beaucoup de choses, de la conception pédagogique au graphisme en passant par la conception multimédia. Le e-learning est d’abord un média visuel, il tient autant de la communication visuelle que de l’ingénierie pédagogique. Bien que vous n’ayez pas besoin d’être un pro du graphisme pour concevoir des cours efficaces, comprendre les concepts graphiques essentiels vous aidera à faire des choix plus réfléchis en organisant les éléments de vos diapos et influencera la façon dont vos apprenants interagiront avec votre contenu.

Voici trois conseils simples – mais très efficaces – de graphisme qui amélioreront vos modules. Astuce n°1 : utilisez le contraste pour guider vos apprenants Les apprenants remarquent ce qui est différent. 1. 9 éléments à prendre en compte pour bien choisir son outil auteur e-learning. Avec un tel nombre d’outils auteurs e-learning sur le marché, ce n’est pas facile pour un novice dans le domaine (ni pour quelqu’un d’expérimenté, d’ailleurs !)

9 éléments à prendre en compte pour bien choisir son outil auteur e-learning

De savoir quel logiciel répond le mieux à ses besoins. Pourtant, le fait de choisir l’outil le plus adapté à chaque projet est l’une des clés de la réussite. Le logiciel choisi doit pouvoir répondre aux besoins de l’apprenant et du concepteur. Vous aurez certainement besoin d’un outil qui permet d’intégrer le module à un LMS (Learning Management System ou plateforme de formation en ligne) ou à un autre système de suivi. Il y a beaucoup d’éléments à prendre en considération ; de plus, chaque entreprise et chaque projet demande des exigences spécifiques. La connaissance des trois catégories principales d’outils auteur e-learning est un bon point de départ : on distingue les applications web, les outils de bureau et les extensions PowerPoint. 1.

Quelles fonctionnalités propose-t-il ? 2. 3. 4. Le microlearning : quoi, comment et pourquoi. (Je dois vous prévenir que cet article est susceptible de vous ouvrir l’appétit…) Un gros module e-learning bien complet est comme un plat de fête.

Le microlearning : quoi, comment et pourquoi

Il faut du temps pour le préparer, il est riche, remarquable et un peu intimidant. Il vous faut du temps pour le digérer et vous ne pouvez pas, sans risque, le manger en une seule fois ! 50 usages des médias sociaux en formation. L’étude Cegos sur les pratiques de formation confirme que 60% des salariés nous expliquent apprendre avec des outils du type wiki, blog, podcast, réseaux sociaux d’entreprise … Ce chiffre progresse chaque année et les nouveaux outils nous permettent d’inventer de nouveaux usages.

50 usages des médias sociaux en formation

J’avais initié la liste il y a 1 an avec 30 usages, vous avez été très nombreux à commenter ce post appréciant ainsi cette sélection … je vous propose d’en découvrir 20 nouveaux (new) à étudier pendant l’été pour enrichir vos formations dès la rentrée … Le micro-Blogging (ex: Twitter) Le partage de photos (ex: Flickr, Picasa) Le blog (ex: Worldpress, Typepad) La data peut aider les formateurs à améliorer leurs contenus e-learning.

Exploiter les données recueillies par le LMS pour optimiser en continu la qualité des formations digitales, c’est l’un des nombreux chantiers engagés par 360 Learning pour 2016.

La data peut aider les formateurs à améliorer leurs contenus e-learning

L’enjeu : aller au-delà des techniques traditionnelles d’évaluation pour offrir aux formateurs un feedback concret, neutre et directement activable. Gros plan avec Nicolas Hernandez. Comment optimiser l’évaluation des formateurs ? Aujourd’hui, les parcours e-learning sont généralement évalués sur la base du modèle de Kirkpatrick.

Les apprenants sont invités à répondre à une série de questions à chaud puis à froid, pour juger notamment de l’efficacité des enseignements. Que proposez-vous ? La data est une ressource extrêmement précieuse pour aider les formateurs à améliorer leurs contenus de formation. Concrètement, cela se présentera sous quelle forme ? Notre objectif est de permettre aux formateurs de comprendre très clairement et très simplement les éléments qui méritent amélioration.