background preloader

Management collaboratif

Facebook Twitter

Feedback continus en entreprise : le management du futur ? L'innovation dans les ressources humaines. L’innovation ne doit être réservée au seul domaine technique et laissée aux seules mains des directions de recherche et développement. La direction des ressources humaines doit montrer que l’innovation passe avant tout par les collaborateurs de l’entreprise. Le management peut également être source d’innovation grâce à toutes les parties prenantes de l’entreprise. Le rôle des ressources humaines est alors de mettre en place des procédures.

Ces procédures ont pour but, in fine, la mise en place d’outils au service des collaborateurs. L’innovation a besoin de parties prenantes Au même titre que les autres directions, la direction des ressources humaines doit s’impliquer dans l’innovation. Au rôle moteur du DRH, doit d’ajouter le rôle de pivot des différents managers. Le rôle moteur du DRH ne doit pas occulter que l’innovation en matière de management est un processus souvent désordonné. L’innovation a besoin de procédures L’innovation est souvent un processus désordonné. Comment les tendances de management favorisent l'intelligence collective. Temps de lecture : 3 minutes Intelligence collective La vague du numérique a considérablement modifié les repères anthropologiques des méthodes de travail. Depuis la révolution industrielle, le management est inspiré du modèle pyramidal de l’armée, mais le système technologique des réseaux de l’informatique inspire de nouvelles façons de travailler et permet de développer de nouvelles formes d’intelligence comme l’intelligence collective.

Gilles Lecourt*, coach formateur expert en développement personnel, nous en parle. Les principes de l’intelligence collective Le rôle du manager : il partage le sens des projets, montre le but commun, fédère les collaborateurs et les compétences, stimule et reconnaît la contribution de chacun. Multiplicateur d’intelligence individuelle : l’intelligence collective fédère toutes les intelligences logiques humaines pour organiser efficacement le travail. Identifier les leviers : la capacité de compréhension des enjeux de la mondialisation. Cinq bases : Trois bonnes raisons de se former au "design thinking" - Madame Figaro. C'est la nouvelle méthode d'innovation et de management qui met l'entreprise en émoi.

Le design thinking, comprenez «l'esprit design», importé des États-Unis, s'appuie sur différents outils inspirés du travail des designers : compréhension des véritables besoins et des usages, créativité libérée, réflexion en groupes, souplesse d'action... Loin de toute approche esthétique, le design thinking permet de développer des projets efficacement et plus rapidement avec des outils plus adaptés à nos nouvelles envies professionnelles et aux nouveaux impératifs d'un marché de plus en plus rapide.

Mais, nous, pourquoi, est-il grand temps de nous y mettre ? Réapprendre à partager Avec le design thinking, plus question de travailler dans son coin. Une démarche en parfaite cohérence avec les mutations de notre société. Changer de point de vue Avec lui, on enlève ses œillères ! Décomplexer chacun pour faire naitre les solutions du futur, telle est le pouvoir du design thinking. Oser oser. Et si les clés du succès étaient dans le feedback de vos collaborateurs ? Si la prise de décision en entreprise est longue et fastidieuse, tenir compte des ressentis, suggestions et idées des collaborateurs peut être d’une aide précieuse.

Car après tout, ce que veulent vraiment les managers et les responsables Ressources Humaines, c’est déployer des stratégies efficaces, rapidement et en adéquation avec les besoins de l’entreprise. A l’heure de l’hyper-connectivité, du flex office et du télétravail, ne serait-il pas intéressant de poursuivre ce processus de changement des méthodes de travail en incluant les feedbacks de ceux qui les expérimentent chaque jour ? Le feedback, une expérience collaborateur, manager mais aussi RH Souvent associée au bien-être au travail, l’expérience collaborateur fait les grandes heures des articles, blogs et conférences RH. Mais comment la définit-on ? L’anonymat, condition sine qua non du management participatif ? Un enjeu de QVT, mais pas seulement Crédit photo : Linkky. À l’ère du travail collaboratif, il faut repenser l’organisation - Swabbl.

Le travail collaboratif tel que celui pratiqué par de nombreux coworkers, se caractérise par des modes de collaboration non hiérarchiques et ouverts. Cette évolution du travail conduit à comprendre l’organisation comme un processus continu de construction des conditions des activités en cours. Découpler l’organisation et l’entreprise Une idée communément admise consiste à définir l’entreprise, l’administration ou l’association (etc.) comme une organisation. C’est ainsi que l’on dit que l’on naît, que l’on grandit et que l’on travaille dans des organisations. La maternité, l’école, l’entreprise en seraient les principaux exemples.

Cette définition très commode a permis à des générations de managers de circonscrire l’organisation de leurs activités aux murs de l’entreprise. Le cas des coworkers est un exemple intéressant de ce découplage. Article à lire : Guide : comment encourager la collaboration dans votre entreprise ? Cela fait d’ailleurs écho à la philosophie d’Henri Bergson (cf. La symétrie des attentions© : du management à la satisfaction client - Management et Développement Personnel. Quand la gamification s’invite dans les process RH et managériaux, Le Cercle. Quand épanouissement des salariés rime avec performance. Management Le 12/01/2017 Plus qu’une tendance, c’est devenu une évidence : l’entreprise du 21e siècle se doit de tout mettre en œuvre pour que ses salariés se sentent bien. Car un collaborateur plus épanoui est aussi un collaborateur plus performant. L’agilité peut-elle favoriser le bien-être et agir comme un levier de performance ?

La réponse est oui. Le client était au cœur du concept premier d’agilité qui a émergé dans les années 1990, sous l’influence d’évolutions technologiques de plus en plus rapides. Le concept d’agilité implique donc de remettre l’humain au centre des préoccupations de l’entreprise. 1- Privilégier les individus et leurs interactions, plus que les processus et les outils La manière dont les salariés interagissent et travaillent ensemble est primordiale et plus importante que les outils qui contrôlent traditionnellement la gestion de projet. 2- Tabler sur des logiciels opérationnels plutôt que sur une documentation exhaustive.

Tribune : "Le management ne se résume pas à la gestion des affinités humaines" On a coutume de dire que manager une équipe, c’est gérer des hommes. Certes, c’est une dimension essentielle, mais certainement pas suffisante pour "faire grandir" les collaborateurs, les équipes et l’entreprise. Au-delà des effets de mode, Arnaud Trenvouez, Ingénieur de recherche chez PerformanSe, a identifié les 3 piliers constitutifs du management d’équipe. Est-il suffisant de prendre en compte le degré d’affinité d’un nouveau collaborateur avec un ou plusieurs membres de l’équipe ? Peut-on favoriser le bonheur au travail et l’efficacité uniquement à partir de ce critère ? Comment faire cohabiter plusieurs générations au sein d’une même équipe et éviter le choc culturel avec les Millennials ? Avec un renouveau depuis quelques années, les questions socio-affectives (centrales mais non suffisantes) semblent monopoliser l’attention et les préoccupations des managers, des professionnels RH et même des médias. 1. 2.

On est ici dans le registre du "faire ensemble". 3. Webinar 5 astuces pour faire du mentoring un ve ritable atout. GUIDERH2. Comment faire progresser ses équipes grâce à... l'intelligence collective. Management Le 13/06/2016 Pour gagner en efficacité et en performance, rien de mieux que de parier sur le groupe. Cela implique, pour l’entreprise comme pour le salarié, de sortir de sa zone de confort et surtout, de faire primer les compétences et l’expérience sur le périmètre de poste.

Un défi, certes, mais avec à la clé l’assurance de prendre l’avantage sur la concurrence. Intelligence collective, entreprise libérée, management agile… autant de mots qui, à force d’être employés à tort ou à raison, ont perdu de leur sens et de leur valeur. Tant est si bien que, par déformation, on en arrive à les confondre, ce qui complique considérablement leur mise en application concrète. Pourtant, l’intelligence collective, c’est à dire l’addition des compétences de chaque collaborateur, et non pas une sorte de résurgence d’un bon sens collectif, est un levier d’efficacité opérationnelle sans pareil.

Chacun son rôle Dès lors, comment traduire concrètement cette nouvelle approche. Double promesse. Collaborative learning : se former ensemble pour aller plus haut. Le sujet du jour concerne la formation en entreprise et une méthode en particulier est mise en exergue : le collaborative learning (ou apprentissage collaboratif en français). Solerni nous propose une étude qui met en avant les avantages de cet outil de plus en plus convoité par les dirigeants d’entreprise. Qu’est-ce que le collaborative learning ? Pourquoi le proposer à ses collaborateurs ? Comment le mettre en place ? Quel est le rôle du pédagogue ? Ce sont les questions auxquelles la plateforme sociale de cours en ligne répond dans cette infographie.

Quelle définition pour cette méthode de formation ? Selon Albert Bandura, un psychologue canadien, le collaborative learning est la capacité d’apprendre avec et grâce aux autres. Cette méthode est de plus en plus convoitée par les chefs d’entreprise et aussi très appréciée par les employés. Pourquoi promouvoir le collaborative learning ? On distingue 4 avantages principaux de cette méthode. Elle améliore la satisfaction des collaborateurs. Retour sur le management transverse. En ce mois d'août, rafraichissons-nous un peu la mémoire avec ce texte initialement publié le 25/01/2016 Management transverse : l’adhésion, au-delà de l’autorité De nos jours les structures organisationnelles des entreprises s’orientent de moins en moins vers des organisations pyramidales avec un pouvoir hiérarchique affirmé selon sa ligne de management. Obtenir l’adhésion des collaborateurs peut très vite devenir un vrai challenge en situation de management transversal.

En effet, sans pouvoir hiérarchique, la capacité à convaincre est une nécessité. Selon mon expérience personnelle, évoluer dans l’entreprise peut s’effectuer grâce à la fédération et l’adhésion des ressources, sans lien hiérarchique, mais cela passe par un fort besoin d’adhésion. Le management d’influence : sans pouvoir hiérarchique Il est important de comprendre que dans une stratégie d’entreprise, les intérêts et le rôle des collaborateurs doivent tendre vers des objectifs communs pour le bien de l’entreprise. Les mutations actuelles du management. Le management n'a plus l'ambition de se présenter comme une science exacte et nous voyons bien en quoi l'héritage laissée par l'organisation scientifique du travail se montre bien incapable de répondre à la complexité des enjeux auquels les entreprises sont aujourd'hui confrontés.

C'est dans un tel contexte, qu'il est important de prendre un peu de hauteur afin d'identifier les mutations qu'il s'agit de conduire pour répondre à la nouvelle donne. Constater que le management est en perpétuelle évolution est une évidence mais nous pouvons considérer que la vitesse et le niveau d'intensité du changement n'a jamais aussi intense qu'actuellement sous la poussée de plusieurs transformations majeures : La transversalité, l'agilité, la personnalisation, la collaboration... sont devenus des mots clés dans le vocabulaire du management mais ces démarches privilégient à chaque fois deux grands enjeux que sont la confiance et la responsabilité partagée. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Blog | Le leadership authentique en 10 clés. Talentis était présent lors du Forum Jump qui a eu lieu la semaine dernière à Paris. Valérie Rocoplan, CEO de Talentis et Executive Coach, intervenait sur le thème du leadership authentique. Une heure trente de conférence pendant lesquelles Valérie a présenté les 10 clés pour cultiver son leadership en restant soi. La conférence était rythmée par des vidéos qui venaient appuyer les exemples et anecdotexs puisées dans l’expérience de Valérie et des nombreux dirigeants qu’elle accompagne depuis 12 ans. Deux points nous semblent particulièrement importants à retenir : Identifier sa mission Identifier et respecter ses valeurs « Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous découvrez pourquoi. » Mark Twain Cela a été dit et redit : les jeunes cherchent du sens dans leur travail.

Voici une liste (non exhaustive) de valeurs pour vous permettre de réfléchir aux vôtres. Publié dans blog, blog_actu. AA5 astuces pour avoir un management de la performance efficace NV. AA5 astuces pour tirer profit du réseau social d¹entreprise. Comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes. Article publié le 22/02/2016 Créer un environnement de travail où chacun a sa place, une structure ouverte aux idées neuves mais qui conserve les bases solides des enseignements et de l’expérience des seniors tel est l’enjeu des équipes intergénérationnelles. Mais comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes, à l’instar des baby-boomers et de la génération Y ?

Rencontre avec Guillaume Lucas, Directeur Consulting Europe de l’Ouest et du Sud de Lumesse, l’un des leaders mondiaux des solutions de gestion des talents qui a dernièrement présenté un livre blanc intitulé "La force des équipes intergénérationnelles". En quoi des équipes intergénérationnelles peuvent-elles être une force pour l’entreprise ? Dans l’actuel contexte des débats autour du recul de l’âge des départs à la retraite, des voix se font entendre craignant un possible conflit intergénérationnel au sein des entreprises. Gérald Dudouet. L'entreprise, gouvernée par les jeunes ?, Transformation.

Communiquer pour susciter la collaboration. RSE T8 equiperEtStimulerSonOrganisation v1.1. Vers une nouvelle ère managériale : rencontre avec F. Laloux. Plus de 50.000 exemplaires de Reinventing organizations se sont arrachés dans le monde anglo-saxon. Une performance plus qu’honorable pour un ouvrage de management auto-édité ! Le 22 octobre dernier paraissait la version française du livre de Frédéric Laloux. A cette occasion, c’est sur une péniche amarrée sous le Pont des Arts que nous retrouvions l’auteur pour un moment d’échange avec la presse. Morceaux choisis. Le témoin d’un changement d’époque manageriale « Nous sommes au bout d’une certaine façon de penser l’entreprise. Ce qui fait en grande partie l’attrait du livre, c’est que rien de tout cela n’est utopique ou théorique : il s’agit d’un travail de recherche et d’analyse auprès de douze entreprises, organisations, hôpitaux, écoles, fondées ou gérées par des gens pour qui le management à l’ancienne n’a plus de raison d’être.

Le management à travers l’histoire « Nous avons aujourd’hui une vision très claire de la technique managériale. . « D’abord, il y a l’auto-gouvernance. Management transverse : susciter l'adhésion des salariés. Les Premiers Pas Des Y En Management : Écueils et Conseils. Il n’est pas rare de manager à 26/27 ans et sans qualification particulière. Les débuts sur le chemin du management ne sont pas exempts d’ornières. Kim Nguyen Phuoc, intervenante à l’Institut du management des RH (IMDRH), nous les indique et donne ses conseils pour les éviter. Mal assumer sa promotion : Appelons-la Karina. Karina vient d’être promue manager d’une équipe de trois personnes et assume à moitié sa montée en grade. Elle veut rester sur un pied d’égalité avec ses collaborateurs et pense qu’ainsi, elle sera populaire. Elle se trompe car en face d’elle ses collaborateurs veulent un manager, pas une copine.

Vouloir tout changer : Voici, Nicolas. Se prendre pour Superman : On a connu l’hyper président court-circuitant ses ministres, voilà l’hyper manager qui frustre et inhibe son équipe. Soyez prêt à entendre et à recevoir Face à leurs nouvelles fonctions, Karina, Nicolas et François montrent différentes facettes du manque d’assurance. Sophie Girardeau. Intergénérationnel : Comment Manager Ses Ainés. Les 5 règles d’Or de l’efficacité collective - Business O Féminin. Managers, quels seront les leviers de la réussite pour 2016 ? Et si on s'occupait de l'expérience manager ? Les Z, ces indomptables du travail. Les Z, ces indomptables du travail. L’expérience employé au service de la compétitivité de l’entreprise. Inspirations LivreCouleurs 09 2015. GUIDE OPE MANAGER 2016 VD. Comment Manager Un Collaborateur En Télétravail ? DEM : Direction de l'Expérience Managériale. Webinar inspirations et si le conflit etait un levier de performance 28 avril 2016.

Livre blanc intelligence collective. Synthese gestion projet travail collaboratif webinar. Inspirations l intelligence collective en action mars 2016 avec annotations. Inspirations coconstruire la transforamtion manageriale avril 2016. Webinar le leadership collaboratif v1.