background preloader

TD Informatique Documentaire

Facebook Twitter

Des documents sur les auteurs présentés dans le TD

Bill Gates. American business magnate and philanthropist Born and raised in Seattle, Washington, Gates co-founded Microsoft with childhood friend Paul Allen in 1975, in Albuquerque, New Mexico; it went on to become the world's largest personal computer software company.[4][a] Gates led the company as chairman and CEO until stepping down as CEO in January 2000, but he remained chairman and became chief software architect.[7] During the late 1990s, Gates had been criticized for his business tactics, which have been considered anti-competitive.

Bill Gates

This opinion has been upheld by numerous court rulings. Later in his career and since leaving day-to-day operations at Microsoft in 2008, Gates pursued a number of philanthropic endeavors. Early life The following year, a Lakeside teacher enlisted Gates and Evans to automate the school's class-scheduling system, providing them computer time and royalties in return. Gates remained in contact with Paul Allen and joined him at Honeywell during the summer of 1974. Biography, Facts, Steel, & Philanthropy. Andrew Carnegie, (born November 25, 1835, Dunfermline, Fife, Scotland—died August 11, 1919, Lenox, Massachusetts, U.S.), Scottish-born American industrialist who led the enormous expansion of the American steel industry in the late 19th century.

Biography, Facts, Steel, & Philanthropy

He was also one of the most important philanthropists of his era. Top Questions When was Andrew Carnegie born? When did Andrew Carnegie die? Where did Andrew Carnegie go to school? What was Andrew Carnegie best known for? 5 faits méconnus sur Carnegie. Biography, Google, & Facts. Sergey Brin, (born August 21, 1973, Moscow, Russia, U.S.S.R.), American computer scientist and entrepreneur who created, along with Larry Page, the online search engine Google, one of the most successful sites on the Internet.

Biography, Google, & Facts

Brin’s family moved from Moscow to the United States in 1979. After receiving degrees (1993) in computer science and mathematics at the University of Maryland, he entered Stanford University’s graduate program, where he met Page, a fellow graduate student. The two were both intrigued by the idea of enhancing the ability to extract meaning from the mass of data accumulating on the Internet. They began working from Page’s dormitory room to devise a new type of search technology that leveraged Web users’ own ranking abilities by tracking each site’s “backing links”—that is, the number of other pages linked to them. Brin received a master’s degree in 1995, but he went on leave from Stanford’s doctorate program to continue working on the search engine. Google : départ des fondateurs, Larry Page et Sergey Brin. Ils avaient déjà pris beaucoup de recul depuis deux ans sur les affaires courantes et participaient plus rarement aux décisions exécutives.

Google : départ des fondateurs, Larry Page et Sergey Brin

Connaissez-vous Suzanne Briet ? Méconnue en France, célébrée aux États-Unis Dans son introduction à l’édition sur internet, en 2008, du manifeste de Suzanne Briet (1894 – 1989), Qu’est-ce que la documentation ?

Connaissez-vous Suzanne Briet ?

1, Laurent Martinet souligne d’emblée que « c’est de l’étranger qu’est venue la lumière » pour la reconnaissance de cette éminente documentaliste, experte en sciences de l’information et pionnière en bien des domaines liés à ces métiers. En effet, largement inconnue encore, dans les années 1990, de la majorité des chercheurs français en sciences de l’information, Suzanne Briet jouissait bien avant cela d’une réputation considérable dans les pays anglo-saxons. Depuis environ vingt ans, elle est reconnue aux États-Unis comme un chef de file de la modernisation des bibliothèques en France, et une pionnière des sciences de l’information. «[PROFESSEUR DOCUMENTALISTE] sciences de la culture. « Une nouvelle profession est née, – celle de documentaliste – qui correspond aux fonctions de celui qui documente autrui » chapitre I.#11.

«[PROFESSEUR DOCUMENTALISTE] sciences de la culture

Paul Otlet, l’homme qui inventa le « Google de papier » Fils d’un industriel dont la fortune s’est construite dans le domaine des transports, Paul Otlet naît à Bruxelles en 1868.

Paul Otlet, l’homme qui inventa le « Google de papier »

Après des études de droit, il entre au cabinet d’Edmond Picard, où il participe à la rédaction des Pandectes belges, un répertoire général de la jurisprudence en vigueur en Belgique. C’est à cette époque qu’il rencontre Henri Lafontaine, homme politique socialiste dont l’action menée au sein du Bureau International de la Paix le conduira jusqu’au prix Nobel de la paix en 1913. Aux côtés de Lafontaine, Paul Otlet se lance dans une entreprise bibliographique sans précédent qui ne cessera de l’occuper jusqu’à la fin de sa vie. Paul Otlet et Monde, essai d’universalisme. – HyperOtlet. On a pris l’habitude d’étudier Paul Otlet à la seule lecture du Traité de Documentation.

Paul Otlet et Monde, essai d’universalisme. – HyperOtlet

La consultation des archives et de ses autres écrits permet d’affiner la compréhension du personnage. Si les fameuses citations du Traité de Documentation en ont fait un incontestable visionnaire et précurseur des visions hypertextuelles et des réseaux, la lecture de Monde paru en 1935 révèle d’autres aspects du théoricien de la documentation et des sciences de l’information.

Je propose d’étudier plus particulièrement un passage de Monde qui est extrêmement troublant, car cet extrait relativement court que j’ai choisi de vous présenter concentre de façon puissante ce qui va devenir les sciences de l’information et de la communication… mais aussi bien plus que cela. Il est tentant d’y voir des préfigurations des théories de l’augmentation et du transhumanisme. J’ai étudié cet extrait avec mes licences professionnelles il y a quelques semaines. [Début de l’extrait] Lundis numériques de l’INHA – Paul Otlet, un héritier des Lumières au tournant du XXe siècle, à l’aube de la société de l’information – HyperOtlet. Catherine Muller est conservatrice des bibliothèques à l’Enssib depuis 2010.

Lundis numériques de l’INHA – Paul Otlet, un héritier des Lumières au tournant du XXe siècle, à l’aube de la société de l’information – HyperOtlet

Elle est responsable depuis 2017 des publications de la recherche et participe à ce titre à un certain nombre de projets de recherche qui articulent les sciences de l’information et des bibliothèques aux approches techniques et philosophiques des humanités numériques. Ses domaines de recherche portent sur le renouvellement de l’édition Web, l’architecture de l’information et les apports de l’UX, le rôle des bibliothèques dans les humanités numériques et la classification des connaissances à l’aube de la société de l’information (Paul Otlet). Télécharger le PDF Cet article est issu d’une intervention donnée avec Henri Sergent aux Lundis numériques de l’INHA, le 8 avril 2019.

Durée de l’intervention : 56 mn L’intérêt de replacer les apports de Paul Otlet dans une histoire longue de la documentation, est de mon point de vue, la possibilité d’envisager les questions de continuité et de rupture épistémologique. Dewey Decimal Classification. Library classification system A library book shelf in Hong Kong classified using the New Classification Scheme for Chinese Libraries, an adaptation of the Dewey Classification Scheme The Dewey Decimal Classification (DDC), colloquially the Dewey Decimal System, is a proprietary library classification system first published in the United States by Melvil Dewey in 1876.[1] Originally described in a four-page pamphlet, it has been expanded to multiple volumes and revised through 23 major editions, the latest printed in 2011.

Dewey Decimal Classification

It is also available in an abridged version suitable for smaller libraries. About Melvil Dewey, 1851-1931 (The Dewey Program at the Library of Congress) Tim Berners-Lee, le génie inventeur du web. Ce 12 mars 2019, le web fêtait ses 30 ans. Derrière cette révolution technologique, un homme discret : Tim Berners-Lee. Fondateur de la toile, il navigue dans l'informatique bien avant de savoir coder. Fils de mathématiciens et ingénieurs informatiques - ses parents travaillent avec les tout premiers ordinateurs, Tim Berners-Lee est au collège à Londres lorsqu'il en fabrique un à partir d’un vieux téléviseur. Diplômé de l’université d’Oxford en physique, il signe à 30 ans pour une mission de six mois au Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN), qui durera dix ans.

Sa mission initiale : créer une base de données pour les chercheurs. L’idée est de faciliter l’accès à l’information pour les chercheurs du CERN grâce à des liens hypertextes et des ordinateurs connectés entre eux. Jean-Michel Salaün. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-Michel Salaün, né en 1951 en France, est professeur en Sciences de l'information et de la communication.

Il est diplômé de 3e cycle en information et communication de l'université de Grenoble[1]. Il a été professeur à l'enssib puis directeur de l'EBSI de Montréal avant d'être élu professeur à l'École normale supérieure de Lyon. Nommé parmi les personnalités du monde de l’Infodoc (2007)[2], il s’intéresse aux acteurs du monde documentaire et à la dynamique professionnelle du domaine des sciences de l’information [3]. Il revisite les fondements du marketing mix pour fournir aux bibliothèques et centres de documentation des méthodes de gestion des activités de services d’information[4]. Introduction aux sciences de l'information - Jean-Michel SALAÜN, Clément ARSENAULT. The entire department of Library Economics and Information Science (EBSI) of Montreal University contributed to this remarkable introduction to Information Science.

A remarkable, comprehensive and highly modern research, which includes chapters on the notion of document, how to establish a documentary order, who are the professionals concerned and what is their work environnement. Jean-Michel Salaün heads EBSI and is senior professor at Montreal University. He is a lecturer in document economy. Clément Arsenault is a lecturer at the University of Montreal, EBSI. He lectures on document description and information research. Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com.