background preloader

Etude documentaire Audenge

Facebook Twitter

Les Damanieu, seigneurs d’Audenge, captaux de Buch. Imprimer cet article De 1620 à 1735, la seigneurie ou baronnie d’Audenge appartint à une seule famille, celle des Castaing-Damanieu.

Les Damanieu, seigneurs d’Audenge, captaux de Buch

Les barons d’Audenge de cette famille se sont succédé dans l’ordre suivant : 1) Jean Castaing, Sieur de Ruat (1620 + 1635). 2) Catherine Damanieu, de la Ruscade (1635 +1674) Co-seigneur avec son frère : Le château féodal d’Audenge. Imprimer cet article La défense des côtes marécageuses du Bassin d’Arcachon était au Moyen-Âge assurée par quatre ouvrages fortifiés : les châteaux forts de La Teste et de Certes, le château féodal d’Audenge, la tour de la Mothe.1 Les deux premiers, situés dans les paroisses de La Teste et Audenge sont les plus connus.

Le château féodal d’Audenge

Ces ouvrages, à peu près de la même époque, semble-t-il, étaient des constructions en pierre et eurent à souffrir des combats qui en juillet 1653 mi­rent fin aux troubles de la Fronde bordelaise. Le château de La Teste disparut après la Révolution ; celui de Certes et la tour de Lamothe furent démolis à l’occa­sion de la création des salines en 1768. On sait moins que la paroisse d’Audenge eut un premier château fort en bois, très antérieur aux ouvrages précédents. C’est au cours de l’année 1975 que le site de ce château a été retrouvé et reconnu. Guillon écrivit en 1886 son ouvrage « Les Châteaux Historiques de la Gi­ronde». Guillon était venu à Audenge. L’accès au site 1. Barons d’Audenge (1250-1620) (1) Imprimer cet article Chronologie des seigneurs d’Audenge avant 1620 Blanquefort Bernard I (décédé avant 1275)

Barons d’Audenge (1250-1620) (1)

Barons d’Audenge (1250-1620) (2) Imprimer cet article <<< Pour lire le début de l’article, cliquez ici (suite et fin) Gaillard d’Ornon Le troisième Bernard de Blanquefort, seigneur d’Audenge, n’eut pas de descendance mâle et le nom de Blanquefort, qui fut un des plus illustres du Moyen-Âge, disparut non seulement à Audenge, mais aussi à Blanquefort même.

Barons d’Audenge (1250-1620) (2)

Marie de Blanquefort fut l’héritière de son père, Bernard (cf. l’acte du 20 mars 1336). La présence de Gaillard d’Ornon est attestée dès 1332. Le 30 septembre 1332, le roi-duc écrivait à son sénéchal de Guyenne pour enquêter sur la justice exercée par Gaillard d’Ornon dans son Château d’Audenge. Si le roi-duc, contraint sans doute par le Roi de France, avait dû intervenir à trois reprises pour maintenir aux Ornon la justice sur leurs fiefs, cette question très disputée rebondit encore quelques années plus tard.

Le dernier épisode du combat pour la justice est du 5 août 1348. Bernard d’Ornon La mouvance directe au Duc de Guyenne était ainsi définitivement confir­mée. Les châteaux de Certes à Audenge. Imprimer cet article Avant l’achat du Domaine de Certes par le Conservatoire du Littoral en 1984, le nom de Certes n’évoquait plus qu’un modeste et vieux quartier, au nord d’Audenge sur la route départementale en direction de Lanton.

les châteaux de Certes à Audenge

Il en était jadis tout autrement. Certes désignait une immense seigneurie d’environ 100 000 hectares, soit six fois la surface du Bassin d’Arcachon, et les seigneurs de Certes furent tous de très grands personnages et portèrent comme un titre princier celui de « Captal de Certes ». Certes désigna enfin trois châteaux successifs. Culture.gouv. Audenge, sous les résidences, les habitats gallo-romains.

Pendant deux mois, une dizaine d'archéologues a sondé le sol audengeois à la recherche d'habitats gallo-romains.

Audenge, sous les résidences, les habitats gallo-romains

Un hectare de terrain a été fouillé à côté des résidences neuves. En 2009, au lieu-dit Maignan, une équipe d'archéologues de l'Institut National de Recherches Préventives sonde le sol audengeois et met à jour un important lieu d'habitation gallo-romain ainsi qu'un site de production de poix - une matière collante constituée de résines et goudrons qui servait notamment à l'enduisage des amphores et des vases. 2012, acte II. C'est à l'ouest des précédentes fouilles au Pré du Mic que les archéologues de la société Hadès ont à nouveau creusé. Durant deux mois, face aux résidences Kaufman and Broad et à l'Ehpad, Damien Delage et son équipe ont retourné quatre zones sur un total d'un hectare. Histoire - Mairie de la ville d'Audenge. Fouilles archéologiques de Maignan Les sondages archéologiques réalisés par l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques et Préhistoriques) sur le site du projet immobilier Kaufman & Broad ont été positifs.Ils ont révélé une structure singulière formée de deux fosses construites avec des tuiles et des fragments de jarres à poix maçonnés à l’argile crue.

Histoire - Mairie de la ville d'Audenge

Les principaux usages prêtés à ces produits sont nombreux et variés mais difficilement vérifiables car rarement préservés : enduisage des amphores et des vases, éclairage, parfum, calfeutrage des cales des bateaux ou des tonneaux de bois, enduisage des gréements, en particulier des cordages, « poissage » des toiles, etc… Des fouilles ont commencé le 20 avril 2009 et ont duré 4 mois, visant à déterminer le rôle et l’importance d’Audenge à l’époque antique voire plus ancienne. Des visites gratuites ont été organisées, les touristes et les audengeois qui ont pu voir les archéologues travailler sur le site. Chantier de fouilles à Audenge-33 - Calestampar.org. Depuis trois mois une équipe de l’INRAP décape systématiquement un terrain de près de 10 000 mètres carrés, avant l’urbanisation de la zone, à l’est du bourg actuel d’Audenge.

Chantier de fouilles à Audenge-33 - Calestampar.org

Les découvertes sont présentées dans un dépliant téléchargeable à cette adresse Piceos Boios Le lieu-dit Maignan était connu pour des raisons toponymiques (suffixe en -an : romanisation) et archéologiques qui faisaient penser à un "artisanat de la poix au IIIème siècle" (article de Mrs Barrau et Thierry dans le BSHAA N°23). Une partie du chantier Cet été, deux journées "portes ouvertes" ont été l’occasion pour estivants et locaux de rencontrer les archéologues et le chantier, ou d’essayer de comprendre le site. Article sur la découverte d’un site comparable dans les Landes, près de Sabres, à Laste Une table d’exposition sommaire présentait quelques éléments typiques, qui se trouvent sur de nombreux sites du littoral, par exemple au musée de sanguinet. Eléments qui parlent de construction, d’activités quotidiennes, 154_fichier_Plaquette_Audenge_BD_1.pdf.

La DRAC.