background preloader

Exobiologie

Facebook Twitter

Scientists find 50 new planets and one of them could have alien life. By Daily Mail Reporter Updated: 07:20 GMT, 13 September 2011 European astronomers have discovered 50 new planets beyond our solar system, including 16 which are a similar size to Earth. This is the largest number of such planets ever announced at one time. The biggest planet of the new batch is HD 85512 b, which is 3.6 times the mass of Earth and can be found 36 light-years away in the Vela constellation. Habitable: An artist's impression of the super-Earth HD 85512 b The findings suggest that more than half of the stars like our sun possess planets, and that many of those worlds are lighter than Saturn.

HD 85512 b is the only one of new planets, dubbed 'super-Earths' that is located in its star system's habitable zone. That's the area around a star where scientists believe water could exist, in liquid form, making a planet potentially habitable. The new findings are being presented at a conference on Extreme Solar Systems in Wyoming, U.S., where 350 exoplanet experts are meeting. Why Can't We See Evidence of Alien Life? - Chris Anderson. Alien Planet "Full Documentary".

Tally of confirmed alien planets surpasses 700. Less than 20 years after discovering the first world beyond our solar system, astronomers have bagged alien planet number 700. As of Nov. 18, the tally stands at 702 exoplanets, according to the Extrasolar Planets Encyclopedia, a database compiled by astrobiologist Jean Schneider of the Paris-Meudon Observatory. Schneider's list is one of two main alien-world trackers out there. The other is called "PlanetQuest: New Worlds Atlas," run by NASA's Jet Propulsion Laboratory. PlanetQuest's current count stands at 687; the difference between the two databases highlights the uncertainties involved in exoplanet detection and confirmation. Regardless, both tallies have been growing quickly lately. And both will add hundreds, or perhaps thousands, of new alien planets in the near future. Hunting down alien planets Astronomers first discovered an alien world in 1992, when researchers detected two planets orbiting a rotating neutron star, or pulsar, about 1,000 light-years from Earth.

Exoplanetology.com (Exoplanetology) Habitabilité d'une planète. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Déterminer l'habitabilité d'une planète correspond en partie à extrapoler les conditions terrestres, car c'est la seule planète sur laquelle l'existence de la vie est connue. L'habitabilité d'une planète est la mesure de la capacité d'un corps astronomique à développer et accueillir la vie. Cette notion peut donc être notamment utilisée à la fois pour les planètes et leurs satellites naturels. D'après les connaissances acquises par l'étude de la biologie terrestre, les éléments nécessaires au maintien de la vie sont une source d'énergie couplée à de la matière mobilisable, sachant que différents modèles sont proposés à l'appui de l'origine de la vie.

Cependant, la notion d'habitabilité comme « possibilité d'accueillir la vie » est intrinsèquement limitée par la comparaison aux conditions biologiques terrestres, ce qui implique que plusieurs autres critères d'ordre géophysique, géochimique et astrophysique soient respectés. Terraformation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La terraformation est un thème classique de la science-fiction, popularisé par l'auteur américain Jack Williamson[1]. Il s'agit d'une science qui étudie la transformation de l'environnement naturel d'une planète, d'un satellite naturel ou d'un autre corps céleste, afin de la rendre habitable en réunissant les conditions d'une vie de type terrestre. Le terme officiel en France a été dans un premier temps « écogenèse », préconisé en 1995[2] puis en 2000[3]. En 2008, il a été remplacé par le terme « biosphérisation », défini comme la « transformation de tout ou partie d'une planète, consistant à créer des conditions de vie semblables à celles de la biosphère terrestre en vue de reconstituer un environnement où l'être humain puisse habiter durablement »[4].

L'action primordiale pour y arriver est la modification ou la création d'une atmosphère de composition proche de celle de la Terre, composante essentielle au développement de la vie. Mars. Terraformation de Vénus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ces 3 éléments sont interconnectés, puisque l'extrême température de Vénus est due à l'effet de serre causé par la densité de son atmosphère et que la rotation très lente est due aux effets de marées solaires sur l'épaisse atmosphère. Boucliers solaires[modifier | modifier le code] Boucliers spatiaux[modifier | modifier le code] Des boucliers solaires pourraient être utilisés pour réduire l'ensoleillement de Vénus, rafraichissant la planète[1]. Un bouclier placé sur le point L1 entre le Soleil et Vénus servirait aussi à réduire le rayonnement solaire reçu par Vénus.

La construction de boucliers solaires suffisamment grands est une tâche difficile. La taille du bouclier devra être jusqu'à environ 4 fois le diamètre de Vénus elle-même au point L1, pour arriver jusqu'à une couverture (ou un contrôle) total de l'insolation vénusienne. Des modifications de la forme des boucliers ont été suggérées pour résoudre le problème de la voile. Planetary Habitability Laboratory @ UPR Arecibo. Zone habitable. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les planètes et les lunes situées dans ces régions sont des candidates possibles à l'habitabilité d'une planète et donc capables d'héberger une vie extraterrestre.

Les astronomes pensent que la vie est possible dans une « zone habitable circumstellaire » située à l'intérieur d'un système planétaire et dans une « zone habitable galactique » (bien que la recherche sur ce dernier point débute à peine). Zone habitable circumstellaire[modifier | modifier le code] Zone habitable autour du Soleil (en haut) et de Gliese 581 (au milieu) La zone habitable circumstellaire (ou écosphère, abrégée en ZH) est une sphère théorique entourant une étoile et où la température à la surface des planètes y orbitant permettrait l'apparition d'eau liquide.

Autour du Soleil, la plupart des auteurs situent la zone habitable entre 142 millions de kilomètres et 235 millions de kilomètres[réf. souhaitée]. Du centre de cette zone à l'étoile selon la taille et la luminosité où. Échelle de Kardashev. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'échelle de Kardashev (Шкала Кардашева en russe, Kardashev scale en anglais), proposée en par l'astronome soviétique Nikolaï Kardashev, est une méthode théorique de classement des civilisations en fonction de leur niveau technologique et de leur consommation énergétique.

Cette échelle a été largement adoptée par les chercheurs du projet SETI et les futurologues, bien que l'existence de civilisations extraterrestres reste encore hypothétique. Kardashev a exposé pour la première fois son échelle dans un article présenté lors de la conférence de Byurakan de 1964, rencontre scientifique qui faisait le point sur le programme d'écoute de l'espace par la radioastronomie soviétique.

L'échelle définie par Kardashev a fait l'objet de deux principales réévaluations : celle de Carl Sagan, qui en affine les types, et celle de Michio Kaku, qui écarte le postulat énergétique au profit de l'économie du savoir. CIVILISATION DE TYPE III !!! Alien Habitable Planets May Exist Billions of Years Older Than Earth --Harvard Center for Astrophysics. Building a terrestrial planet requires raw materials that weren't available in the early history of the universe. The Big Bang filled space with hydrogen and helium. Chemical elements like silicon and oxygen - key components of rocks - had to be cooked up over time by stars.

But how long did that take? How many of such heavy elements do you need to form planets? Previous studies have shown that Jupiter-sized gas giants tend to form around stars containing more heavy elements than the Sun. However, new research by a team of astronomers found that planets smaller than Neptune are located around a wide variety of stars, including those with fewer heavy elements than the Sun.

"This work suggests that terrestrial worlds could form at almost any time in our galaxy's history," said Smithsonian astronomer David Latham (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics). Astronomers call chemical elements heavier than hydrogen and helium "metals. " Civilisations extraterrestres. Civilisations extraterrestres Retour Accueil Dossiers Qu’est-ce qu’une civilisation ?

Le terme de civilisation est une notion d'une très grande complexité qui peut revêtir plusieurs acceptions et concerner des réalités très différentes. De nos jours, les chercheurs (ethnologues, anthropologies, historiens, géographes, sociologues, etc..) préfèrent les termes de sociétés et de cultures à celui de civilisations. Cependant, nous utiliserons dans ce dossier le concept de civilisation qui comporte, selon nous, des aspects dynamiques profonds qui englobent et dépassent les simples notions de sociétés et de cultures (employés dans le sens commun de ces termes).

D’une façon générale le mot civilisation peut avoir trois significations différentes. 1) La première relève du langage courant, et le terme de civilisation est alors associé à un jugement de valeur. Document 1 : à gauche, la pyramide de Khéphren, haute de 143,50 mètres, et à droite le Sphynx. Etymologie. La fin de la civilisation. Life...As We Don't Know It | Experts' Corner. This article originally appeared in ReaClearScience's Newton Blog.

You can read the original here. It's amusing and intellectually stimulating to seriously ponder the existence and characteristics of alien life. But like quantum mechanics, such contemplations can easily wrack the mind, leaving one quite discombobulated. I can only imagine the self-inflicted vexations suffered by astrobiologists, whose livelihoods require daily ruminations about life on inconceivably faraway worlds. After all, the vast randomness inherent to the evolutionary process can give rise to creatures the likes of which we cannot fathom. So what would life resemble instead? My favorite answer to that question originated from the 1976 paper "Particles, Environments, and Possible Ecologies in the Jovian Atmosphere," penned by astrophysicists Carl Sagan and E. Over many thousands of years, these sinkers could evolve or coalesce into new life forms: "floaters. " "It will show us what else is possible.

" (Images: 1. Colonisation de l'espace. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La colonisation de l'espace, ou colonisation spatiale, est au-delà d'un sujet classique de fiction, un projet astronautique d'habitation humaine permanente et en grande partie auto-suffisante en dehors de la Terre. Elle est liée à la conquête de l'espace. Plusieurs groupes de développement de la NASA, de l'ESA, des Agences spatiales russe et chinoise ainsi que d'autres scientifiques ont étudié la faisabilité de projets de colonies spatiales en divers endroits du Système solaire. Bien qu'ils aient déterminé qu'il y a des matières premières exploitables sur la Lune et les astéroïdes géocroiseurs, que l'énergie solaire est disponible en grande quantité et qu'aucune nouvelle découverte scientifique majeure n'est nécessaire, ils ont évalué qu'il faudrait des prouesses techniques d'ingénierie, une meilleure connaissance de l'adaptation humaine à l'espace et surtout d'énormes moyens financiers pour concrétiser de tels projets.

Tore de Stanford. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue externe d'un Tore de Stanford. Le panneau solaire principal non-rotatif se trouve en bas, et redirige la lumière du soleil vers l'anneau des miroirs secondaires situé autour du moyeu Vue d'artiste de l'intérieur d'un Tore de Stanford Vue externe d'un tore de Stanford avec quelques chevrons anti-radiation enlevés pour montrer l'espace intérieur Le Tore de Stanford est un design qui a été proposé pour la colonisation spatiale. Description[modifier | modifier le code] La lumière du soleil est redistribuée dans l'habitat grâce à un système de miroirs. L'intérieur du tore est utilisé comme espace d'habitation.

Le Tore de Stanford a été proposé au 1975 NASA Summer Study (étude d'été 1975 de la NASA) et conduit par l'Université Stanford. Tore de Stanford dans la fiction[modifier | modifier le code] Tout comme les stations spatiales en forme d'anneau, le concept du Tore de Stanford a inspiré de nombreux auteurs de science-fiction. What would the Earth be like if it was the shape of a donut? NASA's Kepler Mission Confirms Its First Planet in Habitable Zone of Sun-like Star. Click image for multiple resolutions. This diagram compares our own solar system to Kepler-22, a star system containing the first "habitable zone" planet discovered by NASA's Kepler mission. Image credit: NASA/Ames/JPL-Caltech NASA's Kepler mission has confirmed its first planet in the "habitable zone," the region where liquid water could exist on a planet's surface. Kepler also has discovered more than 1,000 new planet candidates, nearly doubling its previously known count.

Ten of these candidates are near-Earth-size and orbit in the habitable zone of their host star. Candidates require follow-up observations to verify they are actual planets. The newly confirmed planet, Kepler-22b, is the smallest yet found to orbit in the middle of the habitable zone of a star similar to our sun. The planet is about 2.4 times the radius of Earth. Previous research hinted at the existence of near-Earth-size planets in habitable zones, but clear confirmation proved elusive. DESKTOPOGRAPHY. PlanetQuest - The Search for Another Earth. Super-Earths 'in the billions' 28 March 2012Last updated at 06:17 ET By Jonathan Amos Science correspondent, BBC News, Manchester Liquid water is considered essential if a planet is to support life There could be many billions of planets not much bigger than Earth circling faint stars in our galaxy, says an international team of astronomers. The estimate for the number of "super-Earths" is based on detections already made and then extrapolated to include the Milky Way's population of so-called red dwarf stars.

The team works with the high-precision Harps instrument. This is fitted to the 3.6m telescope at the Silla Observatory in Chile. Harps employs an indirect method of detection that infers the existence of orbiting planets from the way their gravity makes a parent star appear to twitch in its motion across the sky. "Because red dwarfs are so common - there are about 160 billion of them in the Milky Way - this leads us to the astonishing result that there are tens of billions of these planets in our galaxy alone. " Exoplanet for iPhone and iPad. Center for Exoplanets and Habitable Worlds — Penn State Department of Astronomy and Astrophysics. Exoplanets-discoveries-to-date-just-drop-in-bucket_2.jpg (Image JPEG, 900x1085 pixels)

Exoplanet Discoveries to Date Are Just a Drop in the Bucket [Interactive] Astronomers have in the past 20 years located several hundred planets orbiting distant stars, and they have only scratched the surface. In a small patch of stars—less than 1 percent of the sky—in the Northern Hemisphere, NASA's Kepler mission has already found more than 100 planets, along with strong hints of thousands more.

Stars across the sky ought to be similarly laden with planets. A recent study indicated that each star hosts, on average, 1.6 planets. Exoplanets, as these strange worlds are called, are as plentiful as weeds—they crop up wherever they can. Whether any of them harbors life remains to be seen, but the odds of finding such a world are getting better. Graphics and interactive by Jan Willem Tulp (Sources: the Exoplanet Data Explorer at exoplanets.org; planetquest.jpl.nasa.gov; “The Exoplanet Orbit Database,” by J.

T. Hypothèse du zoo. Paradoxe de Fermi. [1203.3980v1] Scouting the spectrum for interstellar travellers. Une nouvelle idée pour détecter les extraterrestres. How Incomprehensible Could Extraterrestrials Be? Un ciel désespérément vide – Faut il (déjà) tirer un bilan de SETI ? | Société Française d'Exobiologie. Astrosociobiologie. La bioastronomie - A la recherche de nos origines cosmiques. The Astrobiology Web | Your Online Guide to the Living Universe. Théorie des anciens astronautes. Vie extraterrestre.

Looking for Alien 'Bubbles' in Other Galaxies. Exobiologie. Société Française d'Exobiologie - Site Officiel. Searching for Cost-Optimized Interstellar Beacons. Équation de Drake. Hypothèse de la Terre rare. Habitable Zone. Abiogenesis. Researchers use Moore's Law to calculate that life began before Earth existed.

Xenology Home Page.