background preloader

Permaculture

Facebook Twitter

Différentes techniques pour optimiser son design

Les légumes de Pascal Poot poussent sans arrosage. Quinoa du Jardin : Semer, Cultiver, Récolter, Préparer et en Manger. Des semences libres pour délivrer les paysans des géants agro-industriels. Semer, sélectionner, échanger librement ses semences : ces pratiques ancestrales contribuent à l’autonomie des paysans et à la diversité des cultures.

Des semences libres pour délivrer les paysans des géants agro-industriels

Mais ces dernières décennies, à cause d’une réglementation de plus en plus complexe, une partie des savoirs a été perdue. Refusant la mainmise de quelques multinationales, des paysans s’organisent pour faire revivre d’anciennes variétés de semences agricoles ou pour en créer de nouvelles, adaptées à leurs pratiques et aux particularités de leur environnement. Reportage dans une bourse d’échange de semences, en Rhône-Alpes. « La bourse d’échange de semences va commencer. » En quelques minutes, des dizaines de sacs contenant des semences de blé recouvrent la table. Ces variétés ont une particularité : toutes ont été semées, sélectionnées et démultipliées par des paysans, directement dans leur champ. . « C’est la première fois que je viens, confie une paysanne en cours d’installation. Reconquête de « l’autonomie semencière » « Savoir faire ses propres semences, c’est le cœur du métier de paysan. » Martina Widmer est l’une des trois réalisatrices du documentaire Semences buissonnières, sorti en DVD en septembre 2015.

Dans ce film, elle promeut l’utilisation de semences naturelles, libres, reproductibles et transmissibles. Une source de lien social et de retour aux traditions paysannes. Qu’est-ce qui vous a poussée à réaliser un documentaire pédagogique sur les semences naturelles ? Dans notre ferme de Longo Maï (Limans, 04), avec l’aide de l’association Kokopelli, nous avons appris à faire nos propres semences. Nous nous sommes rendu compte que nous récoltions bien plus de graines que ce dont nous avions besoin. Nous avons organisé des stages pour former les personnes à cette technique.

Cela nous a poussés à développer un support vidéo qui explique les gestes paysans, toutes les étapes de la vie d’une plante et qui transmette des astuces. Nous avons mis trois ans pour réaliser ce film. Quelles sont les différences entre une graine « naturelle » et une graine « industrialisée » ? J'ai décidé de produire et de transmettre des semences naturellement résistantes. Initier des pratiques agricoles durables Pour Pascal, il faut s'inspirer de la forêt pour cultiver le plus naturellement possible.

J'ai décidé de produire et de transmettre des semences naturellement résistantes

Il a donc décidé de produire des semences naturellement résistantes. L'idée : en cultivant ses plants avec très peu d'eau et sans aucun traitement, il modifie le potentiel génétique de générations en générations pour finir par les rendre très solides. Il commercialise lui-même ses graines et transmet son expérience au travers des stages de formation qu'il anime régulièrement sur sa ferme. Résultats : Les analyses de ses plantes montrent qu'elles possèdent une teneur plus élevée en vitamines et en anti-oxydants que les autres variétés même biologiques.

Pour Pascal, c'est bientôt la fin du modèle agricole connu actuellement : avec la disparition prochaine des engrais phosphatés, les variétés hybrides vendues dans le commerce ne produiraient plus assez pour nourrir le monde. 3 conseils pour lancer son lombricomposteur d'appartement. Lorsqu’il est question de recycler nos déchets organiques quotidiens il existe un allié incontestable : L’Eisenia.

3 conseils pour lancer son lombricomposteur d'appartement

Un genre de vers de terre très prisé par les adeptes du lombricompostage grâce à sa remarquable capacité à transformer les matières organiques en compost. Vous avez peut-être décidé de fabriquer votre lombricomposteur vous-même ou alors vous avez préféré un modèle du commerce ? Quoi qu’il en soit, la mise en place de son lombricomposteur d’appartement demande quelques précautions ; surtout dans les premières semaines. Les acteurs du lombricompostage Pour assurer la dégradation des déchets organiques le lombricompostage emploie, comme son nom l’indique, des lombrics. Pour démarrer convenablement son lombricomposteur il convient de se procurer environ 500 grammes de vers (soit environ 1000 vers). Cette dernière option concerne uniquement Eisenia foetida qu’on appelle communément ou « ver du fumier ». Vos nouveaux amis en poche, vous allez pouvoir commencer à lombricomposter.

L'affranchi jardinier. Video-permaculture-baissière-in-situ. Permaculture et chauffage - Le Bact Box Rocket Stove des terre-pailleux! Permaculture 2 - Bill Mollison.