background preloader

Cours Médiadix

Facebook Twitter

COURSUNIMARC.pdf. Les titres uniformes musicaux. Une particularité propre à la musique classique Le titre uniforme musical est utilisé pour regrouper des oeuvres de musique classique, exclusivement, anonymes ou non, qui sont publiées sous des titres différents, mais dont le contenu est identique.

Les titres uniformes musicaux

Il est construit selon des règles précises édictées par la norme Z 44-079 et permet de regrouper lors du catalogage les différents titres sous lesquels peut apparaître une même oeuvre. Exemple La 3e de Beethoven La symphonie héroïque La 3ème symphonie en mi bémol majeur Héroïque, op. 35 Le titre uniforme retenu pour cette oeuvre sera constitué comme suit : Beethoven, Ludwig van.

Dans le domaine de la musique classique, il existe deux sortes de titres : - Les titres non significatifs : ils sont constitués par un titre de genre musical ou par une expression désignant une instrumentation et sont entièrement composés de termes qui font référence au domaine musical. Beethoven, Ludwig van. - [Symphonies. Exemple : Piano, violon, choeur, orchestre. Les accès. L’autorité C'est la forme unique du nom d'un titre, d'une personne ou d'une collectivité qui permet de regrouper dans un fichier ou un index informatisé, les notices des documents dans lesquels ils figurent.

Les accès

Lorsque le nom d’un compositeur, d’un titre, ou d’un interprète Choix de l’accès principal L’accès principal doit rendre compte de l'information la plus caractéristique d'un enregistrement sonore pris dans son ensemble. Il peut s'agir d'un compositeur (dans le cas de la musique classique ou d'un interprète (dans le cas de la musique classique ou d'un interprète (dans le cas de musique non classique : rock, jazz, chanson…) Elle est reportée en tête de chaque description du document et constitue l'accès privilégié à l'enregistrement. Les usages que nous allons formaliser sont établis par la pratique courante des bibliothèques. Il n'existe en effet aucune norme pour le choix des accès (la norme Z 44-059) ne s'applique qu'aux imprimés). La ponctuation normalisée. La ponctuation normalisée obéit là encore aux mêmes règles que pour les documents imprimés ou de tout autre document.

La ponctuation normalisée

En plus de la fonction linguistique courante, la ponctuation a une fonction normalisée de code qui annonce les zones et les éléments qui constituent chaque zone. Rappel - Une zone est la section maximale de la description bibliographique caractérisée par un ensemble homogène d'informations différentes Exemples : Zone 1 : Titre et mention (s) de responsabilité Carmen : opéra en 4 actes / Georges Bizet, comp. ; Henri Meilhac, Ludovic Halévy, livret ; d’après une nouvelle de Prosper Mérimée ; Claudio Abbado, dir… Madame Bovary / Gustave Flaubert ; lu par Claude Cyriaque - Une sous-zone est une section de zone caractérisée par un ensemble d'informations définies par une même notion, mais qui peuvent être de natures différentes Exemples : Georges Bizet, comp. ; Henri Meilhac, Ludovic Halévy, livretGustave Flaubert ; lu par Claude Cyriaque Deux exemples pour commencer.

Introduction au format UNIMARC. 2.

Introduction au format UNIMARC

Description des étiquettes (ou zones) les plus couramment utilisées dans le catalogage des documents sonores 200 Titre et mention de responsabilité Exemples : ISBD Les années yé-yé. Les zones de catalogage. 1) Le titre propre C'est le titre principal du document.

Les zones de catalogage

Il est choisi sur une des sources principales d'information (étiquette, matériel d'accompagnement). L'on privilégie en général un titre collectif ou le titre le plus complet s'ils existent. Le titre général est souvent mis en valeur par la typographie. - Dans un disque de musique non classique (rock, jazz, chanson, disque pour enfants), il est souvent constitué d'un titre collectif, qui est le titre phare du document. Exemples : Les années 60 Chanson pour l'auvergnat Anthologie de la chanson française enregistrée Dans ce cas, les titres contenus dans le disque sont donnés en note de contenu.. Exemples : Pour des œuvres de Mozart, sans titre collectif : Sonate n°1 ; Concerto n°2 ; Quatuor n°3. . . . - Dans un disque de musique classique, le titre propre comprend la totalité des informations musicales qui concernent l'oeuvre enregistrée : Exemple : Concerto pour piano et orchestre n°5 en si bémol majeur.