background preloader

#SmartCity

Facebook Twitter

MIT SENSEable City Lab. Plongez dans le « Google Maps » des XIXe et XXe siècles. Qui n’a pas passé des heures à survoler les quatre coins de la planète pour découvrir des lieux inconnus, sans bouger de chez soi ?

Plongez dans le « Google Maps » des XIXe et XXe siècles

Google Maps a rendu ce voyage possible jusqu’au fin fond du Groenland. Leurs images et leurs cartes sont renouvelées régulièrement depuis plus de dix ans. Mais avant cette époque contemporaine, que connaissons nous de l’organisation des territoires, des routes, des villes, au XIXe siècle ? La réponse se trouve sur d’anciennes cartes, dispersées dans de grandes bibliothèques, numérisées – parfois – mais de manière disparate. L’Institut d’études géologiques des Etats-Unis a eu la très bonne idée d’en répertorier 178 000, couvrant tout le territoire américain depuis 1880. Il y a plus d’un siècle, Las Vegas (Nevada) n’était qu’un croisement de quelques routes. Au-delà des villes, le territoire même des Etats-Unis a été modifié par l’Homme et la nature depuis le XIXe siècle Des régions ont aussi connu un essor tout particulier.

Smart city, smart passoire potentielle. Le très attendu jeu vidéo Watch dogs met en scène un héros hacker qui prend le contrôle de la ville en pénétrant dans ses systèmes d’information.

Smart city, smart passoire potentielle

Un clic sur son mobile et zou, l’électricité saute dans toute la ville (à 2’30) : Une fiction ? Pas entièrement, pour Stéphane Bortzmeyer, architecte systèmes et réseaux. “Je suis raisonnablement certain que 99 % des déploiements actuels ignorent complètement la sécurité et qu’on s’en apercevra dans un an, deux ans, quand ce sera piraté. Pour vous donner une idée de l’absence de sécurité, vous pouvez être certain que vous aurez ce type d’échanges : - Journaliste : parlez-moi un peu de la sécurité de votre système - Monsieur Sérieux : ne vous inquiétez pas, tout est sécurisé.”

Smart City : le palmarès des villes connectées de France et du Monde. Les smart cities (ou villes intelligentes) sont des villes connectées qui utilisent les technologies des télécommunications et des systèmes d’information pour améliorer la vie des habitants.

Smart City : le palmarès des villes connectées de France et du Monde

Dans un contexte d’urbanisation croissante, toutes les agglomérations cherchent désormais à optimiser leur fonctionnement tout en réduisant les coûts. Qu’il s’agisse de nos téléphones, de nos voitures, de nos box internet ou même d’une gamme d’électroménager connecté… Les objets connectés s’immiscent désormais dans tous les aspects de notre quotidien pour le rendre plus mesurable, plus prévisible ou plus intelligents. Des concepts de smart city poussent en Chine (Wuxi : capitale chinois des objets connectés) ou en Californie, où Intel expérimente la ville connectée à San José. En vogue depuis quelques années, le concept de ville connectée devient petit à petit une réalité pour ses habitants et un enjeu colossal pour les industriels.

Les villes connectées françaises : 1er : Lyon 2ème : Lille. Ville intelligente cherche maire intelligentLe nouvel Economiste. XEnvoyer cet article par e-mail Ville intelligente cherche maire intelligent Nouveau !

Ville intelligente cherche maire intelligentLe nouvel Economiste

Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile. Vous pourrez le lire ultérieurement (ordinateur, tablette, mobile) en cliquant sur « votre compte » Fermer Smart city Le concept est séduisant : profiter de toutes les nouvelles facilités du numérique: cloud, réseaux sociaux, mobilité, big data pour transformer la vie des citadins. Patrick Arnoux Le concept est séduisant : profiter de toutes les nouvelles facilités du numérique – cloud, réseaux sociaux, mobilité, big data – pour transformer la vie des citadins. Où il est question de poubelles connectées, de réseaux sociaux ou d’énergie, de capteurs, de flux massifs de données et d’analyse prédictive de trafic, de réalité augmentée et de soucis diminués pour le citadin, de data centers chauffant une crèche, d’éolienne urbaine alimentant un quartier… et quelques ratons hâbleurs !

Google Night Walk. MIT SENSEable City Lab. Les intelligences de la smart city. Faire d’Issy-les-Moulineaux une ville « à énergie positive », voilà le but d’IssyGrid, un projet porté par cette commune des Hauts-de-Seine et son maire André Santini avec Microsoft – qui y a son siège – Schneider Electric, Steria et Bouygues Immobilier, exposé jeudi 13 février 2014 lors des TechDays de Microsoft, le grand événement annuel de l’éditeur de logiciel américain, à l’occasion de la keynote sur les objets connectés, la session-reine du jour.

Les intelligences de la smart city

Sur le stand « e-administration », on pouvait voir une démo de MaCollectivité, un tableau de bord pour élu, ou bien encore une borne de visio-conférence utilisé par le conseil général des Alpes-de-Haute-Provence pour échanger avec ses administrés et faciliter leurs démarches. Egoûts d’Haussmann et Chili sauce cybernétique - Comme souvent avec les termes de marketing, la réalité qu’ils recouvrent n’est pas entièrement nouvelle. Les cités n’étaient pas « bêtes » avant. El campo de cebada: Vecinas y vecinos del Distrito Centro de Madrid, agrupados para fomentar el uso temporal del solar del derribado polideportivo de La Latina.

A better way for Dublin to trial ideas at city and local level. Quicker, cheaper, reversible trials 'on the street' for early discussion and evaluation. [Initiated as a Dublin City Council part-time innovation time project.] Anthony M. Townsend.