background preloader

#Politique

Facebook Twitter

Hate Map. Injonction Paradoxale (Voter ? Elire ?) Archives numériques de la Révolution française. Hackons la démocratie. En Argentine, en 2012, Pia Mancini et des citoyens hackers ont créé un parti politique qui utilise une plateforme web participative pour prendre des décisions, maintenant disponible en France : DemocracyOS France DemocracyOS est une plateforme open source : libre, gratuite, indépendante et réplicable.

Hackons la démocratie

Son but est de favoriser la participation de tous à la fabrique de décisions politiques, à l'heure où internet a changé presque tous les aspects de notre vie quotidienne... sauf le fonctionnement de nos démocraties. Inventée en 2012 par des développeurs et politologues en Argentine, elle est reprise dans le monde : Mexique, États-Unis, Espagne... et désormais en France grâce à un groupe de citoyens qui est sur le point de créer une association afin de mieux structurer son travail. Aux dernières élections présidentielles de 2012, François Hollande a été élu avec une campagne qui a coûté un peu moins de 22 millions d'euros. Source : Agoravox L’ère numérique de la démocratie se lève. À Saillans, les habitants réinventent la démocratie. - Saillans (Drôme), reportage L’eau vive descend droit des montagnes.

À Saillans, les habitants réinventent la démocratie

Schema2015site. TOUTE L'HISTOIRE DU PEUPLE JUIF EN UNE SEULE PAGE. NUKEMAP by Alex Wellerstein. Et si les maires gouvernaient le monde ? Et si les maires gouvernaient le monde ?

Et si les maires gouvernaient le monde ?

C’est la « solution » que propose l’Américain Benjamin Barber. Rencontre avec cet écrivain et professeur de sciences politiques, qui nous présente aussi son projet de parlement mondial des maires. Le Design Thinking peut-il aider la politique?  2017 et ses petites phrases, 2017 et ses coups bas, 2017 et ceux qui vont mordre la poussière.

Le Design Thinking peut-il aider la politique? 

Le cercle vicieux a déjà commencé. On pourrait en rire si cela n'était pas si dramatique. A chaque échéance électorale, les mêmes mécanismes se mettent en place, et cela depuis des décennies. Le leadership actuel donne souvent un tel sentiment d'anachronisme, un manque total de pertinence avec ce qu'est le monde actuel, tel qu'il se vit pour nous, tel qu'il se transforme de façon quotidienne. Le monde soulève plus de questions que de réponses toutes faites et pourtant les idées semblent absentes du débat. Ils parlent d'eux, entre eux, pour eux, sur eux. Lire aussi:• Le Design Thinking, pour innover au-delà de la technologie! J'AI PAS VOTÉ - FILM COMPLET - VFSTFR - 46 mn. Les prochaines législatives, c’est en 2017… Et pas avant! "Encore une victoire comme celle-là et je rentrerai seul à Epire" J’ai longtemps hésité, plusieurs semaines, avant d’écrire ce billet politique.

Les prochaines législatives, c’est en 2017… Et pas avant!

Mais la pression devient trop forte, tous, ou quasi, l’évoquent, la demandent, la rêvent, et le remaniement ministériel aiguise de plus bel la soif d’en découdre. Ils imaginent donc que ce serait la solution? Ils savent que non. En politique, vaut-il mieux être malhonnête ou incompétent ? FIGAROVOX/TRIBUNE - Alors que Nicolas Sarkozy reste le champion des sondages, malgré sa mise en cause dans une nouvelle affaire, Vincent Le Biez s'inquiète de la dépolitisation de l'opinion publique, ainsi que du cynisme de nos hommes politiques.

En politique, vaut-il mieux être malhonnête ou incompétent ?

Vincent Le Biez est polytechnicien, secrétaire national de l'UMP et secrétaire général de Droit au Cœur. Il s'intéresse à l'efficacité de l'action publique et cherche à décrypter les discours politiques. Accusé en 2006 de délit d'initié après avoir vendu au plus haut ses actions EADS, Arnaud Lagardère a lâché cette phrase devenue célèbre: «J'ai le choix entre passer pour quelqu'un de malhonnête ou d'incompétent, qui ne sait pas ce qui s'est passé dans ses usines, j'assume cette deuxième version». L'incompétence est ainsi devenue un moyen de défense jugé efficace face à l'accusation de malhonnêteté, dévastatrice aux yeux de l'opinion publique. Éditorial. La fabrication de l'ignorance. Le diagnostic est connu mais le remède semble hors d’atteinte : l’action politique, aujourd’hui rivée à l’urgence, ne pourra retrouver du crédit qu’en se consacrant efficacement aux enjeux de long terme.

Éditorial. La fabrication de l'ignorance

On ne sortira de la crise qu’en inventant un autre modèle de développement, qui ne dégrade pas la qualité environnementale de la vie humaine. Mais pour fixer ces choix politiques, il faut pouvoir faire entrer dans le débat public des connaissances scientifiques complexes permettant d’éclairer la décision collective. Dès lors, le risque est de laisser le dernier mot aux experts ou, plus insidieusement, de les laisser imposer les termes du débat et configurer ainsi par avance la gamme des options possibles et, au bout du compte, la tournure des résultats. Le citoyen est d’autant moins incité à contribuer à une délibération de ce type que la culture scientifique reste peu diffusée en France.

#Société Contributive

Théorie des choix publics. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie des choix publics

La théorie des choix publics est un courant économique qui décrit le rôle de l'État et le comportement des électeurs, politiques et fonctionnaires. Elle entend ainsi appliquer la théorie économique à la science politique. Le texte fondateur de ce courant est The Calculus of Consent (en) publié en 1962 par James M. Buchanan (« Prix Nobel » d'économie 1986) et Gordon Tullock.