Définitions du centre

Facebook Twitter
le centrisme
Le Centrisme Le président par intérim de l’UDI, Yves Jégo, interrogé par Le Monde, estime que «si Manuel Valls a le courage d’engager clairement et rapidement les réformes nécessaires, nous devons avoir le courage de les soutenir». De même, il déclare que les membres de son parti s’étaient «interrogés» sur un vote de confiance au nouveau gouvernement et que «nous avons décidé de voter contre car, trop longtemps, le Centre a été qualifié de girouette», ajoutant immédiatement «Nous sommes le centre-droit, nous sommes dans l’opposition, il ne doit pas y avoir d’ambiguïté». Le Centrisme
Zentrum Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Deutsche Zentrumspartei (en abrégé Zentrum, « Centre ») est un des principaux partis politiques de l'Empire allemand puis de la république de Weimar. Fondé en 1870 et dissous le , il représente les idées des catholiques, minoritaires en Allemagne. Zentrum
Le centre n’est-il qu’une droite comme les autres ? Le centre n’est-il qu’une droite comme les autres ? Me voici tagué sur un sujet que je devrais être content de traiter. J’ai tenté ici et ailleurs, en commentaire, de défendre la pertinence du centre dans l’environnement politique actuel, notamment après le dernier remaniement (un petit pearltree sur la question). J’ai envie de dire : vous pouvez répéter la question ? Si la question est, ici et maintenant (si j’ose dire), le centre existe-t-il ?
[Malaberg] Le quoi ? « J'ai rarement tort … 21 décembre 2010 par Malaberg Tout d’abord, désolé pour ma longue absence. Un méchant problème de smart error sur mon disque dur associé à une absence de retour au domicile familial et au réparateur informatique attitré m’ont privé de parole tout ce temps. [Malaberg] Le quoi ? « J'ai rarement tort …
Le Centre existe ! « J'ai rarement tort … Le Centre existe ! « J'ai rarement tort … 22 décembre 2010 par Alexandre Réponse à Malaberg, et à son article sur le Centre. J’avais prévu simplement de commenter son article, mais je me suis dit que la question méritait une réponse complète. "Quand on parle d’un centriste, en France, de qui s’agit-il ? Si le centriste en question est inscrit au PS, alors on parle plutôt de « centre gauche » d’ailleurs, il s’agit de quelqu’un inscrit au PS mais qui trouve que la tiède politique proposée par ce parti est encore trop gauchisante pour lui, et qu’il conviendrait de s’aligner sur les propositions de la droite."
Alors que la trêve des confiseurs était à peine achevée, Alexandre, dont j’ai découvert le blog il y a quelques semaines, et dont j’apprécie à la fois la culture politique, l’ouverture d’esprit et la pondération, et le fait qu’il ait rarement tort, a profité de mon absence – Noël! – pour s’interroger publiquement sur ce qu’est le centre (pas la région, le mouvement politique!) pour lui, et pire, pour lancer une chaîne sur la question, à laquelle ont répondu par exemple l’Hérétique ou Xerbias, deux blogueurs que j’apprécie également beaucoup. La question du centre La question du centre
Nystagmus -
Le centre ou la mort de la démocratie Il y a 15 mois maintenant, je critiquais déjà ici une pseudo démocratie qui ne donne pas de poids le droit de vote à nos enfants qui sont pourtant notre avenir. Avant moi, un autre l’avait déjà fait. Et maintenant The Economist reprend la même idée. On ne peut prétendre que soit démocratique une société qui prive une grande partie des siens du droit de vote. Il y a trois semaines, je disais une partie des raisons qui font que je ne considère pas la démocratie comme un modèle nécessaire. Maintenant, bien que Natalia ne m’ait pas taguée sur ce sujet ;) tant pis, je m’auto tague elle me donne une autre raison : le centre. Le centre ou la mort de la démocratie
Un sympathique blogueur répondant au doux nom de Koz m’a récemment sommé de me confesser publiquement au sujet de mon positionnement politique, sous peine d’être soumis à des tortures barbares qui seraient ensuite diffusées sur You Tube. Diable. Comme il s’agit d’une énième chaîne de blog, je n’ai pas pris ces menaces au sérieux, mais ai malgré tout décidé, sans doute par faiblesse excessive, de répondre à cet ultimatum. La vérité est ailleurs La vérité est ailleurs
Question posée : qu'est-ce que le centre ? Quand l'analyse de la pensée politique est une part importante de ce blog, il est difficile de ne pas se répéter. Commençons par une vision large, celle de l'électeur centriste. Sa nature est d'être modéré. A propos du centre - Réflexions en cours A propos du centre - Réflexions en cours
L'Hérétique (Démocratie et hérésie économique)

L'Hérétique (Démocratie et hérésie économique)

C'est toujours drôle d'écouter les faux béats vanter les mérites de la mondialisation avec des trémolos dans la voix. Leur slogan favori c'est d'assurer que la mondialisation est une chance. Entendons-nous : je ne fais pas partie des complotistes paranoïdes de toutes sortes qui font de la mondialisation le cheval de Troie pêle-mêle d'Israël, des USA, du libéralisme (néo ou non, d'ailleurs) et cetera.
C’est la cata. Les Français n’ont pas le moral, du tout. Leur situation financière personnelle est en berne et ils s’attendent tous à une augmentation du chômage : tristesse, désolation et fourchette en plastique. Heureusement, le Nouveau-Centre a décidé de combattre la morosité. Youpi, une nouvelle candidature aux présidentielles 2012 ! Et, je dois le dire, cette ex-future candidature officiello-officieuse tombe à pic : cela fait un petit moment que j’ai été tagué par l’Hérétique, Romain Blachier et par l’initiateur de cette chaîne, Alexandre, qui ont tenté de définir le Centre, d’en connaître la spécificité. Le centre flou
Comme toujours ce Centriste indépendant, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, donne une leçon de politique avec érudition et pertinence. On se prend à rêver de retrouver une classe politique de cet ordre. Jean-Louis Bourlanges aborde l’histoire, la culture politique du Centre dans le clivage rigide de la cinquième République. Il est accompagné dans l’émission « Question du mercredi » du 09 juin 2010, réalisée par France-Inter, Le Monde et Daily motion, par Jean-François Sirinelli, directeur d’Histoire de Sciences Po. Partager l'article ! J-L Bourlanges: une histoire politique du Centre - Les sympathies infinies
Entretien Est-ce que l'on est centriste en soi ou par opposition à la droite et à la gauche ? Dans le fonctionnement de la Ve République, renforcé par le scrutin majoritaire, il ne peut pas y avoir de centre. Mais il y a un centrisme de gouvernement : c'est avec eux que l'on fabrique les renouvellements de majorité à travers l'alternance et, surtout, les cohabitations. Le centre est « un paysage un peu éclaté »