background preloader

Apprentissages

Facebook Twitter

PIX. Construire une éducation au numérique — Enseigner avec le numérique. La CNIL, Commission nationale de l’informatique et des libertés a mis en place en mai 2013 un « Collectif d’acteurs issus du monde de l’éducation, de la recherche, de l’économie numérique, de la société civile, de Fondations d’entreprises et d’autres institutions pour porter et soutenir des actions visant à promouvoir une véritable culture citoyenne du numérique ».

Construire une éducation au numérique — Enseigner avec le numérique

Le collectif baptisé EDUCNUM dispose d'un site dédié comportant 4 entrées principales : actualités, outils « vie privée », concours et collectif Educnum. Le site publie différents outils et fiches pédagogiques qui facilitent la compréhension de la traçabilité numérique (réputation en ligne, identité digitale, droit au déréférencement) invitant les internautes à découvrir ainsi d'autres ressources externes, par exemple, infographiques sur le site officiel de la CNIL. Sources et références complémentaires. Roland Goigoux - "Apprendre à lire" - Partie 3/3. Alain Bentolila - "Apprendre à lire" - Partie 2/3. Catherine Jousselme - "Le numérique et la mémoire" - Partie 1/3.

François Taddéi et Denis Kambouchner - "L'École à l'ère du numérique" « L’avènement des nouvelles technologies invite à repenser l’école » (Michel Serres) Petite poucette: rencontre avec la dernière-née de l’histoire de l’Homme.

« L’avènement des nouvelles technologies invite à repenser l’école » (Michel Serres)

Dans son dernier livre, Michel Serres décrit un être qui a vu le jour il y a quelques années seulement: petite poucette. La réflexion du philosophe, écrite dans un style fulgurant, qui tranche avec le ton sentencieux de nombre d’essais contemporains, invite à prendre toute la mesure d’un événement considérable: la naissance des nouvelles technologies. L’US: C’est qui, la petite poucette? Michel Serres: Il y a d’abord la vitesse avec laquelle elle envoie des textos, avec les pouces. Ce nom, c’est l’expression de mon admiration! L’US: Et pour l’école, ça change quoi? M.S.: À chaque fois que j’entre dans un amphi pour faire cours ... disons, par exemple, que je fasse cours sur la notion de «cacahuète»..., je me demande toujours combien d’étudiants sont allés la veille au soir taper «cacahuète» sur internet.

L’US: Les nouvelles technologies forgent, à la lettre, un nouvel être humain. Oui, oui! J'ai 82 ans et vous 31. Numérique : Objets connectés, enseignement et apprentissage. A voir les vagues successives d'information et d'articles de presse sur les objets connectés, on peut s'interroger de l'absence partielle du monde de l'enseignement et de l'apprentissage sur le sujet.

Numérique : Objets connectés, enseignement et apprentissage

Tout au moins peut-on s'étonner qu'hormis dans les domaines techniques (capteurs, techno, etc.) le champ scolaire ou au moins celui de l'enseignement n'aient pas été convoqués, au contraire de celui de la santé, par exemple (1). S'il faut envisager l'hypothèse d'un marché économiquement inexistant ou à peine naissant dans l'éducation, on sent confusément qu'il y a là un potentiel de réflexion à étudier : quelle place peuvent donc prendre les objets connectés dans un contexte éducatif ou scolaire ?

Cette réflexion a pour origine l'observation et l'analyse des argumentaires sur les usages des tablettes. En utilisant l'expression "interface tactile", on peut penser qu'il y a là un nouveau sens qui est concerné : après l’ouïe (ie la parole) et la vue, le toucher entre en scène. Note : Le parfait kit pour enseigner la citoyenneté numérique - Infobourg.com. Pas toujours évident d’enseigner l’importance du mot de passe, la sensibilité des informations qu’on publie en ligne et autres aux jeunes du primaire.

Le parfait kit pour enseigner la citoyenneté numérique - Infobourg.com

Un enseignant du Nebraska propose une idée bien concrète à ce sujet! Craig Badura tient un blogue intitulé « Comfortably 2.0 » dans lequel il partage des idées d’intégration des TIC en classe. Récemment, l’un de ses articles a refait surface parmi nos contacts sur Twitter, celui dans lequel il explique comment il enseigne la citoyenneté numérique à des jeunes du primaire à l’aide d’objets simples du quotidien.

Il l’appelle son « kit de survie ». Dans un sac de plastique, il dépose un cadenas, une brosse à dents, un tube de pâte à dents et un marqueur permanent. Voici ce que ces objets représentent dans le cas présent : Le cadenas : il rappelle aux élèves de définir des mots de passe difficiles à déchiffrer et de verrouiller tous les appareils qu’ils possèdent. L’auteur invite ensuite les lecteurs à suggérer des ajouts à ce kit de survie. Responsabilité dans les usages du numérique.