background preloader

Ninaanissa

Facebook Twitter

Nina

Vrai dossier dgemc. Fra 2014 vaw survey factsheet fr. La lutte contre les violences faites aux femmes à l’agenda européen à Malte. Du 2 au 4 février, en tant que co-Rapporteure sur la signature de l’Union européenne de la Convention d’Istanbul, j’ai participé à la délégation du Parlement européen qui s’est rendue à Malte pour une mission sur les politiques mises en œuvre pour lutter contre les violences faites aux femmes avec mes collègues Anna Maria Corazza Bildt (Suède), Liliana Rodrigues (Portugal), Marc Tarabella (Belgique), Miriam Dalli (Malte), Terry Reintke (Allemagne) et Anna Záborská (République Slovaque).

La lutte contre les violences faites aux femmes à l’agenda européen à Malte

La premier temps fort était la conférence sur les réponses de l’Union européenne à la violence fondée sur la différence de genre, où nous sommes intervenues et avons interpellé la présidence du Conseil représentée par Mme Helena Dalli, ministre du dialogue social, de la consommation et des libertés civiles mais aussi la Commission européenne, représentée par Mme Vera Jourova, commissaire à la Justice et à l’égalité de genre. Voici mon intervention lors de la conférence : WordPress: J'aime chargement… Violences conjugales - femmes solidaires. Violences conjugales, un délit !

Violences conjugales - femmes solidaires

« La qualité de conjoint et de partenaire (ou ex) constitue une circonstance aggravante des atteintes volontaires à la personne. » QUE DIT LA LOI ? Article 222-12 du Code civil (Loi du 22 juillet 1992, modifiée le 4 avril 2006) : « La qualité de conjoint ou de concubin, de partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou un ancien conjoint, concubin ou partenaire de la victime, constitue unecirconstance aggravante des “atteintes volontaires à la personne”.Même s’ils n’ont entraîné aucune incapacité totale de travail (ITT), ces faits de violence sont constitutifs d’un délit, donc passibles du tribunal correctionnel. » Que dit la loi ? - Fédération Nationale Solidarité Femmes - FNSF. Les évolutions de la loi sur les questions de violences Conjugales LOI du 22 juillet 1992, portant réforme des dispositions du Code Pénal les violences ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente constituent des crimes création du délit spécifique de violences conjugales, ainsi si des violences sont commises par le conjoint ou le concubin et même si elles n'ont pas entrainé de jours d'ITT (incapacité totale de travail), elles sont passibles du tribunal correctionnel circonstance aggravante du fait de la qualité de conjoint ou de concubin introduction du délit de harcèlement sexuel au travail LOI du 4 mars 2002 relative au nom de famille et à l'autorité parentale : Il est donc important de saisir au plus vite le Juge Aux Affaires Familiales (Tribunal de Grande Instance) afin qu'il statue sur les modalités d'exercice de l'autorité parentale.

Que dit la loi ? - Fédération Nationale Solidarité Femmes - FNSF

LOI du 26 mai 2004 relative au divorce : Violences conjugales : une femme meurt tous les 3 jours et un homme tous les 14,5 jours. L'affaire Jacqueline Sauvage n'est pas isolée.

Violences conjugales : une femme meurt tous les 3 jours et un homme tous les 14,5 jours

En France, au cours de l'année 2014, 143 personnes sont décédées, victimes de leur partenaire ou ex-partenaire de vie. De nombreuses voix s'élèvent pour demander la grâce présidentielle de Jacqueline Sauvage, cette femme de 66 ans condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent. Alexandra Lange, femme battue acquittée en 2012 pour le meurtre de son mari, figure parmi ces soutiens.

Cette femme est montée au créneau cette semaine pour souligner que la sexagénaire «n'a fait que riposter à toutes ces attaques pendant 47 ans. Ils auraient préféré quoi? La Russie libéralise les violences domestiques au nom des ... Les fessées infligées aux enfants et les coups portés aux femmes ne seront désormais plus sanctionnés de deux ans de prison - la peine maximale encourue - mais d'une amende, voire de travaux obligatoires.

La Russie libéralise les violences domestiques au nom des ...

De notre correspondant à Moscou En russe, on l'appelle «poboï» ; en français, on traduirait ce néologisme par fessée, mais il concerne par extension ces invisibles violences familiales que la Douma russe a décidé de libéraliser. Mercredi, le parlement russe a adopté à la quasi-unanimité, en seconde lecture, une disposition visant à extraire ces dernières des dispositions du Code pénal, pour les reléguer au rang de simples violations administratives.

En clair, les coups portés aux enfants ou aux femmes par leurs parents ou conjoints ne seront plus sanctionnés de deux ans de prison - peine maximale encourue - mais d'une amende de 5000 à 30.000 roubles, voire de travaux obligatoires d'une durée maximale de 120 heures. Pakistan : battre sa femme, oui, mais "légèrement" - International - Forum Fr. Jacqueline Sauvage graciée! – Les moutons enragés. Le calvaire dura plusieurs années, de la violence, des viols dont sur les filles de la famille, et au final, un gros coup de raz-le-bol qui se termine par un tir au fusil.

Jacqueline Sauvage graciée! – Les moutons enragés

Jacqueline Sauvage a tué son mari La violence conjugale, c’est 547 000 victimes en France, et 143 personnes qui sont décédées sous les coups de leur conjoint. Et la justice pour combien de ces bourreaux? Alors la mort n’est peut-être pas la meilleure des solutions, durant des années cette femme ainsi que ses filles ont été victimes d’un homme dangereux, mais il est difficile de juger quelque chose que nous n’avons pas enduré personnellement, nous n’avons donc pas la possibilité de réellement juger Jacqueline Sauvage, ce qui est fait est fait.

Reste à se faire une opinion sur cette grâce présidentielle, juste un geste humain de la part d’un président qui n’a plus aucune crédibilité (et une côte de popularité proche du négatif)? Ce que dit la loi - Violences sexuelles. Ce que dit la loi Les violences sexuelles portent atteinte aux droits fondamentaux de la personne notamment à son intégrité physique et psychologique.

Ce que dit la loi - Violences sexuelles

Elles sont l’expression de la volonté de pouvoir de l’auteur qui veut assujettir la victime. Le responsable de l’agression sexuelle est l’auteur quelles que soient les circonstances de la violence sexuelle. Violences faites aux femmes : l'horreur en 10 chiffres -...

Chaque année depuis quinze ans, la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes nous force à regarder le monde à travers les yeux d'une femme.

Violences faites aux femmes : l'horreur en 10 chiffres -...

Impossible de ne pas ressentir ce sentiment d'effroi, d'insécurité face à des chiffres intolérables et pourtant toujours d'actualité. En passant en revue les données de l'Unicef, de l'ONU, de la Banque Mondiale et de l'OMS, nous avons dressé un bilan alarmant des violences que subissent les femmes toujours considérées esclaves dans certaines régions du globe. En 2015, une femme sur cinq victime de violences physiques en Europe. Pour certains, le 25 novembre, c’est la Sainte-Catherine, désuète fête des filles qui n’ont pas trouvé de mari à 25 ans.

En 2015, une femme sur cinq victime de violences physiques en Europe

Pour d’autres, c’est la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, organisée par les Nations unies depuis une résolution de décembre 1999. Objectif : promouvoir le droit des femmes et, surtout, sensibiliser le public, l’informer de la situation des femmes, réaffirmer la nécessité d’un combat indispensable. La preuve en chiffres : la forme la plus courante est la violence physique infligée par le partenaire intime. En moyenne, au moins une femme sur trois dans le monde est battue, victime de violence sexuelle ou autrement maltraitée au cours de sa vie. Selon les données de la Banque mondiale, le viol et la violence conjugale représentent pour une femme âgée de 15 à 44 ans un risque plus grand que le cancer, les accidents de la route, la guerre et le paludisme réunis.