background preloader

Exposé presse

Facebook Twitter

Définition : OJD. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le .

Définition : OJD

Glossaires : Publicité display et vidéo | Publicité média | Publicité presse papier L’OJD pour Office de Justification de la Diffusion des supports de publicité a été créé en 1926. C’est un organisme interprofessionnel de contrôle de la diffusion de la presse sous forme d’une association indépendante loi de 1901 constituée par des éditeurs, annonceurs et professionnels de la publicité. L’appellation OJD a été renommée « Association pour le contrôle de la diffusion des médias » ou « Diffusion contrôle » en 1992 avant de reprendre le nom d’OJD en 2004. Classement DDM – Etudes et synthèses. Rôle et missions – Présentation.

Chiffres & statistiques - Presse. Chiffres de l'année 2012 pour la presse - définitifs Chiffres de l'année 2011 pour la presse - définitifs Chiffres de l_année 2010 pour la presse écrite - définitifs Enquête sur les services de presse en ligne inscrits à la CPPAP en 2010 Chiffres de l'année 2009 pour la presse écrite - définitifs.

Chiffres & statistiques - Presse

Le journal La Provence - Presse de France - La presse Française - journal La Provence. Presse de france - journaux français - la presse française. Bibliothèque et périodiques - Archives. La bibliothèque et la collection de périodiques sont d'une importance matérielle et d'une richesse remarquables.

Bibliothèque et périodiques - Archives

L'histoire, en particulier locale, les sciences auxiliaires de l'histoire et l'histoire des institutions constituent les principales thématiques de la bibliothèque, dont les ouvrages ont été enregistrés avec le même outil informatique que les inventaires d'archives, pour permettre des recherches combinées. Série : Bibliothèque Dates extrêmes : 1514- Métrage : 250 ml État du classement : classement définitif Communicabilité : librement communicable La bibliothèque s'articule autour de trois grands axes : Les inventaires d'archives Le fonds général Le fonds local Le périodique le plus ancien est le Recueil agronomique publié par la Société des Sciences, Agriculture et Belles-lettres de Tarn-et-Garonne en 1820.

Série : Périodiques Dates extrêmes : 1820- Métrage : 343 ml État du classement : classement définitif Communicabilité : librement communicable. Gérer les périodiques. Écrit par une quinzaine de professionnels, le volume 16 de « La Boîte à outils » fait le point sur les périodiques conservés dans les bibliothèques.

Gérer les périodiques

Qu’il soit imprimé ou en ligne, le périodique est un document complexe : son identification, ses filiations, sa répartition en fascicules, son signalement et son traitement physique exigent du temps, des manipulations lourdes et des budgets conséquents. L’arrivée du périodique électronique n’a pas fait disparaître pour autant le périodique imprimé : la constitution de collections, la gestion et la conservation des deux supports incitent à une réflexion croisée. Ce volume explore quelques pistes... La%20presse%20en%20biblioth%C3%A8que%20 %20Gestion%20Abonnements. La presse écrite en France au XXe siècle.

Publié directement en « Livre de poche » dans l’excellente série historique sur la France contemporaine dirigée par Jean-François Sirinelli, l’ouvrage de Laurent Martin propose une synthèse très recommandable de l’histoire de la presse française depuis les débuts de la Troisième République jusqu’à aujour-d’hui.

La presse écrite en France au XXe siècle

L’aventure de la presse au fil du siècle L’auteur distingue trois grandes périodes dans cette histoire. La presse en ligne. Si l’informatisation de la fabrication des journaux, ou plutôt de leurs contenus, date de la fin des années soixante en Amérique du Nord, les débuts de la presse en ligne peuvent grosso modo être datés du lancement à succès, par le Wall Street Journal, d’un service correspondant à cette notion, en 1978.

La presse en ligne

Trente et quelques années plus tard, ce sont des milliers de sites de presse en ligne qui sont disponibles, dont les auteurs, l’un sociologue, l’autre économiste (ce qui offre une intéressante complémentarité) interrogent cependant la viabilité économique, toujours en devenir, que ce soit celle des journaux « historiques » portés sur le web avec plus ou moins de bonheur ou, horrible terme, celle des « pure-players », entendez les journaux créés pour et uniquement disponibles sur le web, avant que de conclure : « En 2010, les modèles économiques des sites de presse [en ligne] ne semblent pas pérennes. » Yves Desrichard.

Conserver, valoriser la presse régionale. Organisée le 7 mai 2004 par la médiathèque de Roubaix et la direction régionale des affaires culturelles (Drac) du Nord-Pas-de-Calais à l’occasion de l’exposition « Un siècle de presse roubaisienne (1829-1914) », la journée d’étude « Conserver, valoriser la presse régionale » proposait un programme dense, qui, des usages de la presse historique aux expériences françaises et étrangères de sauvegarde et de valorisation, en passant par la coopération entre bibliothèques pour une conservation partagée des périodiques, réunissait un large public de professionnels soucieux de préserver un patrimoine fragile tout en répondant aux besoins d’un lectorat exigeant.

Conserver, valoriser la presse régionale

Le saut technologique La presse, outil de recherche remarquable pour les historiens, est aussi un captivant objet d’histoire 1 qui suscite à la fois l’engouement des chercheurs et des curieux. Les programmes régionaux Le « tout numérique » représente une révolution culturelle pour les bibliothèques. Les jeunes et la lecture de la presse quotidienne d'information politique et générale. Bernard Spitz 1, maître de requêtes au Conseil d’État, spécialiste de l’économie des médias, s’est vu confier un rapport sur le lectorat des jeunes de la presse quotidienne par le ministre de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabres.

Les jeunes et la lecture de la presse quotidienne d'information politique et générale

Ce rapport, remis en octobre 2004, établit d’abord un constat : la lecture par les jeunes de la presse quotidienne d’information se heurte en France à plusieurs problèmes concomitants de prix, de distribution et de contenu. Elle doit en outre affronter la concurrence conjointe des magazines, de l’audiovisuel et plus récemment de la généralisation de l’Internet. Ces problèmes, préoccupants quant à l’accès des jeunes à l’information générale, constituent également une menace pour l’avenir de la diffusion de la presse écrite, amputée d’une partie de son lectorat potentiel. Huit propositions Et les bibliothèques dans tout ça ? Ce dossier est donc à suivre… La presse française. Pierre Albert, ancien directeur de l’Institut français de presse de l’université Paris-II, est assurément l’un des meilleurs connaisseurs de la presse française.

La presse française

On lui doit, parmi d’autres titres, deux « Que sais-je ? » régulièrement réédités 1, qui, à côté de la monumentale Histoire générale de la presse française publiée aux mêmes Presses universitaires de France de 1969 à 1976 2, permettent à l’étudiant ou au curieux une première approche idéale. Il est donc heureux que la Documentation française, dans sa collection des Études, procure une édition actualisée de cette synthèse entreprise en 1968, déjà quatre fois revisitée, et que l’auteur présente lui-même, dès la première ligne de son avant-propos, comme « une entreprise malaisée », en ce qu’elle vise à « dresser un tableau clair et équilibré » d’un secteur caractérisé à la fois par « l’ampleur du champ d’observation » et « l’instabilité du domaine ».

La presse écrite en France au XXe siècle. Gérer la conservation des périodiques et de la presse. Du 21 au 24 août derniers, le grand auditorium de la Bibliothèque nationale de France (BnF) accueillait les quelque cent quatre-vingt-cinq participants venus de quarante pays pour un symposium international « Gérer la conservation des périodiques et de la presse », proposé par l’Ifla (International Federation of Library Associations and Institutions).

Gérer la conservation des périodiques et de la presse.

Un premier symposium sur le même thème s’était tenu à Washington, DC, en 1989. Sans titre. Qui sommes nous ? Revues.org est une plateforme de revues en sciences humaines et sociales. Fondée en 1999, elle accueille aujourd’hui 400 publications en ligne, soit plus de 100 000 articles, dont 95 % sont en accessible en texte intégral. Les sites de Revues.org reçoivent chaque mois une moyenne de 2,8 millions de visites. Revues.org fait partie d'OpenEdition, une infrastructure complète d’édition électronique au service de la valorisation de la recherche en sciences humaines et sociales. OpenEdition inclut également une plateforme dédiée aux livres (OpenEdition Books), une plateforme de blogs de recherche (Hypothèses) et un calendrier des événements académiques (Calenda). OpenEdition est développé par le Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo), une initiative publique à but non-lucratif soutenue par de grandes institutions de recherche et dont la principale mission est la promotion de l’édition électronique en libre accès.

Revues.org : portail de revues en sciences humaines et sociales. 2015 PresseEnBib ABF. Des magazines à la bibliothèque : trois questions à Muriel Yung - Des magazines à la bibliothèques. Dossier › Gestion d'une bibliothèque Depuis 2010, la BDP du Calvados met à disposition des bibliothécaires du réseau une “malle à revues”. Objectif : leur faire découvrir l’importance et la variété de ce support. Muriel Yung, bibliothécaire en charge de ce service, nous en explique les principes et les modalités. Pourquoi l'idée d'une "malle à revues" ?

Depuis 2010, le pôle ressources de la BDP du Calvados intervient dans les bibliothèques du réseau pour apporter aide et conseils sur la constitution des collections et en particulier ici, sur les revues. Comment bénéficier de cette "malle à revues" ? Toutes les bibliothèques qui se posent des questions sur l’intérêt des revues, qui souhaitent découvrir de nouveaux titres ou élargir leur offre déjà existante peuvent nous solliciter. Quel bilan peut-on faire au bout d'un an de mise en place? Huit bibliothèques nous ont déjà sollicité pour profiter de ce nouveau service, très apprécié. Les mooks ou les mutants de la presse écrite - Des magazines à la bibliothèques. Dossier › Gestion d'une bibliothèque Connaissez-vous les mooks ?

Il s’agit d’une nouvelle forme de magazine, hybride et chic, moitié magazine, moitié book : un mook. A l’heure où Internet domine considérablement nos pratiques de lecture, le mook, appelé aussi mag-book, vous invite à lire autrement l’actualité. Quand les magazines se prennent pour des livres. Proposer des magazines à la bibliothèque - Des magazines à la bibliothèques. Dossier › Gestion d'une bibliothèque 6 français sur 10 lisent régulièrement un magazine ! Magazines, revues, périodiques… quelque soit le nom qu’on leur donne, ils contribuent à donner une image moderne et attractive à la bibliothèque.