Internet et vie privée

Facebook Twitter

BANQUE POPULAIRE – Dis-moi combien d’amis tu as sur Facebook, je te dirai si ta banque va t’accorder un prêt. De plus en lus de prêts sont accordés en fonction des données récoltées sur les réseaux sociaux.

BANQUE POPULAIRE – Dis-moi combien d’amis tu as sur Facebook, je te dirai si ta banque va t’accorder un prêt

Crédit photo : capture d'écran du site Facebook. Pour obtenir un prêt aux Etats-Unis, mieux vaut soigner son profil Facebook et faire attention à ses tweets. Car si l'on sait que les réseaux sociaux monnayent les informations de leurs utilisateurs, certaines entreprises américaines en font un nouvel usage. Aux Etats-Unis, les données des réseaux sociaux sont analysées pour déterminer la solvabilité d'éventuels prêteurs, affirme le site d'information américain Mother Jones. Ma vie à poil sur le net. Voici un excellent documentaire de Canal Plus, intitulé Ma vie à poil sur le net, qui explique comment les réseaux sociaux peuvent être un danger, réalisé par Yves Eudes.

Ma vie à poil sur le net

Alors tous immatriculés, fichés, traqués ? Jusqu’où peut-on garder le contrôle ? Ce que Facebook sait sur vous. VIDÉO - Un étudiant autrichien attaque Facebook Europe après avoir découvert que le géant conservait sur ses serveurs tous les faits et gestes de ses utilisateurs et créait des profils fantômes pour attirer de nouveaux internautes.

Ce que Facebook sait sur vous

Explications. • Comment cet étudiant a-t-il fait cette découverte ? Lors d'un échange universitaire en Californie, Max Schrems, étudiant autrichien en droit de 24 ans, a pu rencontrer des responsables de Facebook. Demande de données personnelles. Qui veut vos données personnelles ? LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Dès que vous vous connectez à un site Web commercial, toutes vos activités en ligne sont suivies, analysées et exploitées pour créer un profil marketing personnalisé qui sera stocké, puis enrichi en permanence.

Qui veut vos données personnelles ?

Le traçage initial est effectué grâce aux "cookies", mini-logiciels déposés dans votre navigateur, et par l'adresse Internet (IP) de votre ordinateur. Cette pratique est connue du grand public, mais très sous-estimée, car pour l'internaute de base elle reste abstraite, intangible.