background preloader

La diffusion en Europe de la Renaissance

Facebook Twitter

La Renaissance, loin de se limiter à l'Italie, va se diffuser en Occident, que ce soit dans les Flandres, en France ou en Angleterre.

Les époux Arnolfini.

Huile sur panneau de chêne, peinte en 1434 par le peintre flamand Jan Van Eyck (1390-1441). Il appartient au courant des "primitifs", c'est à dire les "premiers" à se tourner vers un style différent (mais pas totalement) de la peinture médiévale. Si le thème diffère de ceux de la Renaissance italienne, les techniques utilisées sont similaires : perspective (point de fuite), souci du détail (vêtements, fourrures...) et du réalisme (miroir, éclairage)... – nicoprof

Le repas de noce.

Huile sur bois, peinte en 1568 par le brabançon Pieter Bruegel l'Ancien (1525-1569). On assiste ici au banquet suivant un mariage paysan. L'excès est montré par la quantité des plats sur la table et des cruches vides au premier plan. Le contraste se fait par la mariée, qui préfère ne pas toucher au plat. Elle symbolise la contenance. L'aspect convivial est souligné par l'enfant avec un chapeau rouge et, avec un pain, la main à la bouche. – nicoprof

Les proverbes flamands.

Huile sur bois, peinte en 1559 par le brabançon Pieter Bruegel l'Ancien (1525-1569). On y retrouve 120 proverbes ou dictons flamands. – nicoprof

Les ambassadeurs.

Huile sur panneau de chêne, peinte en 1533 par l'allemand Hans Holbein le Jeune (1497-1543). On y observe les ambassadeurs Jean de Dinteville et Georges de Selve, à côté d'un meuble recouvert d'objets symbolisant les valeurs de l'Humanisme. Cette peinture est surtout célèbre pour contenir, au premier plan, une spectaculaire anamorphoses : une forme évoquant un os de seiche se révèle, depuis un point de vue oblique, être un crâne humain, caractéristique des vanités de la Renaissance. – nicoprof

François Ier, roi de France.

Roi de France à partir de 1515, il part la même année faire la guerre en Italie. Victorieux à Marignan (1515), il revient en France témoin de la Renaissance artistique italienne. Il ramène ainsi avec lui Léonard de Vinci, et lui offre le domaine du Clos Lucé, à côté de son château d'Amboise. – nicoprof

Château de Chambord. Plan du bâtiment central de Chambord.

L'édifice original s'articule autour de l'escalier central à double-hélice, point de symétrie centrale. Chaque étage s'organise en quatre logis identiques. Ainsi, si le bâtiment avait dû effectuer une révolution de 90°, il s'en trouverait inchangé. Un logis, prévu pour recevoir un seigneur, sa famille et ses domestiques, est construit de la rencontre d'un cercle et d'un carré. Enfin, tout le château (futur donjon) s’inscrit dans une trame orthogonale avec l'escalier central comme unité. – nicoprof

Escalier central de Chambord. Voûte du 1er étage de Chambord. Le Château de Chambord - visite virtuelle. En 1519, François Ier ouvre à quelques lieues de Blois, au cœur d’un désert d’arbres et de marais prés d’un village à demi abandonné, un immense chantier dont il ne verra pas la fin.

Le Château de Chambord - visite virtuelle

François Ier visite quatorze fois le chantier de Chambord. Le château connaît l’abandon régulier propre aux résidences royales : le roi, en effet, sillonne son royaume pour se faire voir et imposer son autorité. François 1er reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci.

Ce tableau de Jean-Auguste-Dominique Ingres, peint en 1818, montre une version idéalisée de la mort de Léonard. Venu en France suite aux guerres d'Italie menées par François 1er, il fut travailla les 4 dernières années de sa vie au service du roi. Mais à sa mort, François 1er (qui avait beaucoup d'affection pour cette figure paternelle), n'était pas présent. – nicoprof

Questionnaire.