background preloader

Des oppositions multiples

Facebook Twitter

La guerre de Corée.

La 1ère opposition militaire Est/Ouest a lieu en Corée de 1950 à 1953: le Nord communiste ayant envahi le Sud, les USA interviennent sur mandat de l'ONU et repoussent les communistes, soutenus par la Chine et l'URSS. Une trêve est conclue et la Corée demeure coulée en 2 au niveau du 38ème parallèle. La paix n'a jamais été officiellement signée entre les 2 Corées. – nicoprof

La guerre du Vietnam.

La situation coréenne se "répète" au Vietnam (nord communiste envahissant sud avec le soutien de la Chine et de l'URSS). – nicoprof

L'intervention américaine au Vietnam.

Cette fois-ci, elle se fait sans mandat de l'ONU. D'abord limitée, l'intervention américaine s'intensifie: le président Johnson décide l'envoi du contingent. Malgré la supériorité matérielle (aviation, napalm comme sur cette photographie qui fit le tour du monde, montrant une fillette ayant du retirer ses vêtements recouverts de napalm), le conflit s'enlise et devient impopulaire: les USA se retirent du Vietnam en 1974. – nicoprof

Spoutnik.

Lancé en 1953 par l'URSS, son "bip bip" annonce le début de la course à l'espace. – nicoprof

"Sois fier camarade!"

L'URSS domine les débuts de la course à l'espace: 1ers animaux (la chienne Leika), 1er homme (Youri Gagarine) et 1ère femme (Valentina Terechkova) envoyés dans l'espace. – nicoprof

Neil Armstrong sur la Lune.

Le 24 juillet 1969, la mission Apollo XI met un terme à la course à l'espace. A l'instigation du président Kennedy, les USA comblent le retard et sont finalement les 1ers à envoyer 2 hommes sur la Lune (Neil Armstrong et Buzz Aldrin). – nicoprof

Joe one.

L'affrontement technologique entre lURSS et les USA passe aussi par l'armement: les Soviétiques comblent leur retard dès 1949 en testant leur 1ère arme atomique. S'en suis une course à la puissance (bombe A puis bombe H) et au nombre de têtes nucléaires. – nicoprof

Un dégel des relations Est/Ouest?

La multiplication des armes nucléaires débouche sur "l'équilibre de la terreur": les 2 grands savent qu'un conflit nucléaire déboucherait sur une destruction commune. Des rapprochements ont ainsi lieu entre les "2 K" (Kennedy et Krouchtchev, moins belliqueux que leurs prédécesseurs Truman et Staline). – nicoprof

La crise de Cuba (1962) Photographie américaine d'une base de missiles à Cuba.

Communiste depuis la révolution de 1958, Cuba s'est rapprochée de l'URSS qui y voit une opportunité stratégique: des avions espions américains découvrent ainsi la présence sur l'île de bases de missiles et des aérodromes implantés par les Soviétiques. – nicoprof

Cuba, un territoire communiste voisin des USA.

Depuis Cuba, les missiles soviétiques menacent tout le Sud et l'Est des USA. En représailles, Kennedy met un place un blocus maritime au large de Cuba. – nicoprof

Photographie américaine d'un cargo soviétique en route vers Cuba.

Malgré l'annonce de l'embargo américain sur Cuba, des cargos soviétiques sont repérés. Ils sont suspectés de transporter des têtes nucléaires. – nicoprof

Le bras de fer pour Cuba.

Après un long bras de fer et de difficiles négociations, la crise cubaine s'estompe: Krouchtchev rappelle les cargos et retire ses bases de Cuba; en échange, Kennedy s'engage à ne pas envahir l'île et à retirer ses missiles installés en Turquie. – nicoprof

"Red or Dead" Affiche des Jeux Olympiques de Moscou.

La guerre froide se joue aussi sur les terrains de sport. L'URSS ayant envahi l'Afghanistan en 1979, la plupart des pays du bloc de l'Ouest boycottent les Jeux Olympiques de Moscou. – nicoprof

Affiche des Jeux Olympiques de Los Angeles.

En 1984, c'est au tour du bloc de l'Est de boycotter les JO qui se déroulent à Los Angeles. – nicoprof