background preloader

France

Facebook Twitter

Filme un flic, sauve une vie. Petit guide juridique pour filmer la police. Sept flics, mon petit frère... et un bon coup de pression ! - ZEP. Messieurs les politiques, Je m’appelle Hakim Soudjay, j’habite Grande-Synthe, près de Dunkerque, depuis près de 26 ans et je m’y suis toujours senti en sécurité.

Sept flics, mon petit frère... et un bon coup de pression ! - ZEP

Récemment, un incident a remis en cause mes certitudes. Ironie du sort : dans le récit dont je m’apprête à vous faire part, le trouble ne vint pas de jeunes délinquants, mais des forces de l’ordre. « T’as pas vu que le feu était rouge ? » Les faits se sont déroulés le mardi 16 mai 2017, aux alentours de 21h30. . « Hé jeune homme, t’as pas vu que le feu était rouge ? Mon petit frère s’excuse. . « Tu te fous de notre gueule en plus ? Pas moins de sept policiers encerclent l’adolescent de dix-sept ans. La logorrhée de celui qui semble être le chef ne tarit pas. . « T’as huit minutes pour aller jusqu’à chez toi et nous la ramener ! Heureusement que ce n’était pas sept. Mon petit frère s’exécute et fait demi-tour.

Ne rien laisser passer ! Un an après la mort de Rémi Fraisse, les conclusions accablantes de la Commission d’enquête citoyenne - Basta ! Il y a un an, dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, le militant Rémi Fraisse est tué sur la ZAD de Sivens par une grenade offensive lancée par les gendarmes mobiles.

Un an après la mort de Rémi Fraisse, les conclusions accablantes de la Commission d’enquête citoyenne - Basta !

Alors que l’enquête officielle s’enlise, une commission d’enquête citoyenne vient de rendre ses conclusions sur les circonstances de ce décès. Un rapport accablant qui pointe les responsabilités des autorités publiques dans ce drame, mais aussi les procédures bâclées, les conflits d’intérêts, la démission de l’État autour de ce projet de barrage, qui ont préparé le terrain pour qu’un accident se produise : « La survenance d’un drame et la mort d’un homme étaient dans la logique du dispositif mis en place », conclut la Commission d’enquête.

Aulnay-sous-Bois. La police gaze les familles, la mairie joue le « gentil flic » En effet, depuis le viol de Théo, qui avait été était suivi d’importantes mobilisations contre les violences policières, ainsi que d’une féroce répression, les forces de l’ordre ne sont pas les bienvenues à Aulnay.

Aulnay-sous-Bois. La police gaze les familles, la mairie joue le « gentil flic »

Et elles ne le sont d’autant pas que suite à cette ignoble affaire, le harcèlement des populations s’en est vu renforcé, avec notamment l’interdiction de tournages de clips, de Fianso puis de Booba et Lacrim. Samedi dernier, les violences policières ont connues un nouvelle épisode. À la sortie d’un spectacle de l’humouriste Zgary du Jamel Comedy Club, des jeunes ont lancé des projectiles sur une voiture de police stationnée pour surveiller le quartier, ce qui s’en est suivi d’une punition collective pour l’ensemble de la population, à coups de Flashball et de lacrymogènes, à la suite de quoi trois personnes ont été interpellées.

Source Vidéo : La Révolution est en Marche. En 10 ans, 47 décès liés aux violences policières, aucun fonctionnaire en prison. Tribunal correctionnel de Marseille, 3 mars 2017 - « On est forcément déçus », se lamente l’avocate de la défense.

En 10 ans, 47 décès liés aux violences policières, aucun fonctionnaire en prison

Elle estime que Xavier Crubezy, le policier qui vient d’être condamné à 6 mois de prison avec sursis, aurait dû être relaxé. Il ne fera pourtant pas appel. Fin 2010, Mustepha Ziani blesse un autre résident de son foyer de travailleur. Une justice qui leur ressemble. 21 avril 2012.

Une justice qui leur ressemble

Dans une rue de Noisy-le-Sec. Montpellier. Un an de prison ferme pour avoir validé son ticket quelques secondes trop tard. Un contrôle au bulldozer, mais malheureusement habituel La situation est digne d’un roman de Kafka, mais elle est pourtant véridique.

Montpellier. Un an de prison ferme pour avoir validé son ticket quelques secondes trop tard

Au commissariat, le policier m’a dit que je serai « sa pute » et m'a éclaté la gueule. Je m’appelle Ikael, j’ai 16 ans, j’habite le quartier Beno à Villemomble (93).

Au commissariat, le policier m’a dit que je serai « sa pute » et m'a éclaté la gueule

Le lundi 8 mai, je suis sorti pour aller voir un ami vers 14h. Arrivé en bas de chez lui, rue de la Grande rue, je tombe sur deux connaissances du lycée. Je me pose avec eux pour l’attendre. Mon pote, c’est le genre de mec qui te fait toujours galérer quand tu viens le chercher. TÉMOIGNAGES : AVALANCHE DE VIOLENCES POLICIÈRES DURANT LA NUIT DU 1ER TOUR À PARIS ET RENNES – Taranis News. De nombreux témoignages s’accumulent sur une « nuit compliquée » avec la police à Paris, après le 1er tour de l’élection présidentielle.

TÉMOIGNAGES : AVALANCHE DE VIOLENCES POLICIÈRES DURANT LA NUIT DU 1ER TOUR À PARIS ET RENNES – Taranis News

D’abord à Bastille, puis en manifestation sauvage et enfin autour du quartier de la place de la République. Journalistes, manifestants et même riverains : tous évoquent un « nouveau niveau de violence et d’intimidation » franchi par les forces de police. Liste non exhaustive de témoignages. Nnoman est un photo-journaliste du Collectif Oeil et du magazine Fumigène reconnu pour son travail sur les mouvements sociaux. Il a été agressé en marge de son travail durant la manifestation, frappé avec son propre matériel photo et s’est fait détruire sa carte mémoire. Gilles, policier: « les valeurs de Marine Le Pen, ce sont celles de la police »

Le renforcement de la police, un moyen de lutter contre le terrorisme ? Suite à la fusillade survenue dans la soirée du jeudi 20 avril, dans laquelle deux policiers ont été tués, de nombreux internautes se sont indignés des positions du candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou sur le désarmement de la police.

Le renforcement de la police, un moyen de lutter contre le terrorisme ?

De la même manière, lorsque Philippe Poutou s’exprime sur ce sujet dans les médias, ses interlocuteurs l’interrogent très souvent sur la pertinence de ses positions dans le contexte de « menace terroriste ». Ces réactions témoignent de la confusion entretenue par nombre de commentateurs politiques et médiatiques entre deux discussions pourtant différentes : la police et le terrorisme.

Cela fait plusieurs années qu’un discours sécuritaire s’est installé dans le paysage médiatique et politique français. Le discours sécuritaire comme pensée unique. Journalisme en état d'urgence (Streetpress) Coups, tirs de Flash-Ball et matériel détruit.

Journalisme en état d'urgence (Streetpress)

Depuis de nombreux mois, les journalistes qui couvrent les mobilisations sociales sont dans le viseur de la police. Certains font même l’objet de surveillance et d’enquêtes policières. Enquête. Le livre du samedi : Vérité et Justice pour Mohamed Diab. 8 Avr Le 29 novembre 1972, Mohamed Diab est assassiné en plein commissariat de Versailles par le brigadier René Marquet.

Exécuté d’une rafale de pistolet-mitrailleur de sang-froid, s’en suit une mascarade politique et judiciaire et un non-lieu huit ans après pour le policier assassin. Le texte présenté ici par les Éditions Premiers Matins de Novembre a été publié en 1973 dans le troisième numéro de la revue Communisme par un militant du Comité pour la Vérité sur la mort de Mohamed Diab. Car il y a bien eu, comme en témoigne ce texte, un comité de soutien et une lutte autour de la mort de Diab, tombé sous les balles de la police française. Faire juger les policiers, s’organiser au quartier et dans la communauté. « La confrontation avec la police ou la justice constitue bien souvent le point de départ d’une prise de conscience individuelle ou collective, d’une expression politique ou culturelle spécifique, et de mobilisations plus ou moins durables dans les cités ou quartiers populaires. » Mogniss H.

Yacine, 13 ans, subit le harcèlement et les menaces de la police. Je m’appelle Yacine, j’ai 13 ans et je suis en 4ème. J’habite à la Grande Borne à Grigny. Ma vie est banale. Je passe mon temps entre le collège, chez moi et le quartier. Mais depuis que mon frère a été suspecté d’avoir participé à l’attaque contre les voitures de police et arrêté, je suis harcelé presque tous les jours par la police. Le journaliste indépendant Gaspard Glanz menacé de mort par des policiers. © Marin Driguez, Taranis News Gaspard Glanz fait partie de l’équipe de Taranis News, un journal indépendant engagé spécialisé dans les reportages vidéos des mobilisations sociales. Il a ainsi particulièrement suivi les mobilisations contre la loi-travail, les actions dans la ZAD de Notre Dame des Landes ainsi que les mobilisations de soutiens aux migrants, que ce soit à Calais ou Vintimille.  Assa Traoré : « En sept mois ils nous ont fait un mort et trois prisonniers »

Une vengeance d’Etat. Un acharnement méthodique pour détruire une famille qui a l’audace de résister. Une véritable guerre, dans la France néocoloniale. Difficile de trouver des mots suffisamment forts pour rendre compte de ce qui est en train d’être fait à la famille Traoré, d’ailleurs dans un silence insupportable des médias, et, malheureusement, trop peu brisé par les milieux militants. Pourtant, deux coups de massue viennent d’être portés successivement à cette famille devenue un symbole, et dont désormais deux frères dorment en prison, aux côtés du jeune rappeur Dooums, et cela après le meurtre d’Adama le 19 juillet dernier.

« Il est temps de marcher avec notre boussole politique ». Entretien avec Omar Slaouti – CONTRETEMPS. Police des banlieues, contremaître du néocapitalisme. Sur les crimes policiers, la justice et l’empowerment local. Elise Boscherel : “Je souhaite une circulaire pour interdire tout contrôle policier sur des élèves en sortie scolaire” Elise Boscherel, 34 ans, est enseignante au lycée professionnel Louise-Michel à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Surprise en plein dérapage, la justice censure France Culture. Saint-Denis. Les témoignages accablants des lycéens interpellés. Comment les stups français ont organisé leur propre trafic de drogue. L’histoire d’un homme divorcé qui, sorti de prison, va rendre service à l’Etat français en tant qu’informateur pour obtenir l’appui nécessaire à l’obtention de la garde de ses enfants. Notes pour une réflexion sur l’autonomie croissante des puissances policières et sécuritaires.

Sergio le bon flic. Matthieu Suc, journaliste à Mediapart a publié le témoignage d’un policier du commissariat d’Aulnay-sous-Bois. Agression policière en marge d'une manifestation contre le FN à Nantes. Samedi 25 février avait donc lieu une manifestation contre la venue de Marine Le Pen à Nantes. Révélation autour du procès Bentounsi : après avoir tué Amine, les policiers ont organisé... un barbecue ! Depuis lundi s’est ouvert le procès en appel suite à la mort d’Amine Bentousi, tué d’une balle dans le dos en 2012 et dont l’assassin, Damien Saboundjian, avait été acquitté en 2016.

Bagui Traoré, prisonnier politique. Écrivez-lui pour le soutenir ! 2238 militants, manifestants, grévistes, syndicaliste... réprimés, condamnés, poursuivis en justice. (20+) Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA. Un policier d’Aulnay-sous-Bois dénonce les dérives de ses collègues. 2016, année de violations des droits humains en France par Hugo Boursier. Racaille et flicaille, c'est pas demain l'amour. Violences policières: « si tu as un cœur, tu n’es pas fait pour ce métier » témoigne une adjointe de sécurité.

Quartiers Populaires et institution policière : une humiliation raciste et sexiste atmosphérique. Jo Le Phéno : "Si les gens voyaient ce qu'il se passe dans nos quartiers, ils ne diraient pas que c'est moi le délinquant !" - iHH™ Magazine. A Aulnay-sous-Bois, les sales méthodes d'une police de choc. "Nous appartenons à un gang" Contrôles d’identité : les jeunes 7 fois plus contrôlés que le reste de la population. A Aulnay-sous-Bois se rejoue un scénario vieux de trente ans. Pourquoi n'y a-t-il pas de mouvement de fond contre les violences policières? Manif à Barbès : vive la convergence des luttes ! Pourquoi n'y a-t-il pas de mouvement de fond contre les violences policières? Doigt dans les fesses, palpation des testicules: la banalité méconnue des contrôles d’identité. Porcherie. Pourquoi la BAC a des manières « rudes et humiliantes » - 7 avril 2016.

Appel des artistes contre l'impunité des violences policières. Manifs : la com trompeuse de la préfecture de police. Justice. « La police nie systématiquement les violences. MediaPorte: «Bravo aux forces de l'ordre à Bobigny!» Mohamed K., ami de Théo, raconte son passage à tabac par le même policier. « Affaire Théo » : les violences et sévices sexuels perpétrés par des policiers sont-ils exceptionnels. Le Défenseur des droits publie une enquête sur les contrôles d’identité. "L'agressivité de la police est triplée quand les contrôlés ne sont pas blancs" Bobigny's burning. Le troublant passé judiciaire du commissaire d'Aulnay-sous-Bois. Négrophobie : La prochaine fois, le feu ! Théo a bien été violé. Violences policières en France : une radiographie accablante - 31 mars 2016. « La violence de la police est produite par un système encadré, régulé » — Fumigène. Légitime défense : dans quelles situations policiers et gendarmes ont-ils abattu un suspect.

MediapartLive: Aulnay-sous-bois et les violences policières. Les chansons et la police : la grande histoire d'amour. (12) «La volonté de blesser la masculinité de leur public est fréquente chez les policiers» «La volonté de blesser la masculinité de leur public est fréquente chez les policiers» L’embuscade du TGI de Bobigny. Légitime défense : dans quelles situations policiers et gendarmes ont-ils abattu un suspect. En France, moins de 2% des affaires de viols aboutissent à une condamnation en cour d’assises. Aulnay-sous-Bois: oui, Théo est un type bien. Mais ce n’est pas la question. Banlieues : À quoi joue la police ? par Jean-Riad Kechaou. Dailymotion. French police brutality in spotlight again after officer charged with rape. "J'ai honte de porter le même uniforme que certains policiers", Sabah, gardien de la paix. Tout le monde déteste [les matraques de] la police. Dissertation. Police : To Serve And Protect. Soupçons de graves violences policières sur un homme de 22 ans à Aulnay-sous-Bois.

Violences policières. 4 policiers en garde à vue pour viol en réunion. Police : jusqu’où ira la crise ? Sebastian Roché #cadire 26/10/2016. Même si le flic retire sa plainte, le proc vous aura. Explosion des violences policières sous la présidence Hollande. Les frères Traoré ont été condamnés pour «rétablir l’autorité des forces de l’ordre» Mais que fait la police ?, par Anthony Caillé & Jean-Jacques Gandini (Le Monde diplomatique, janvier 2017) Les frères Traoré condamnés : "On veut détruire notre cellule familiale"

Procès frères Traoré : la version policière remise en cause. #ADAMATRAORE : CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA FAMILLE DEVANT LA MAIRIE DE BEAUMONT-SUR-OISE – Taranis News. Exercice anti-terroriste: un zoo humain au lycée professionnel. Anti-terrorisme à l'école : entretenir la peur. Légitime défense : dans quelles situations policiers et gendarmes ont-ils abattu un suspect. Beaumont-sur-Oise : l’idéal type d’une gestion néo-coloniale des quartiers populaires. Comment les stups ont enfumé la justice. Gaspard Glanz : «On veut nous tuer économiquement et me rendre fou» Quatre Arabes dans une voiture. Sortir du capitalisme - Le maintien de l’ordre, une violence d’État militaro-policière. [Radio] Le maintien de l’ordre, une violence d’État militaro-policière. Adama Traoré, dans le temps imparti des radios. REPORTAGE - Affaire Adama Traoré : soirée mouvementée après l'annonce du dépôt de plainte de la maire.

170 personnes à Paris et des dizaines en région pour la Conférence 'Que fait la police?' Militarisation de la police : compte-rendu critique des analyses de Pierre Douillard-Lefevre, auteur de L'Arme à l'oeil.


  1. filou_international Sep 23 2016
    Puis ceci "« T’es prof ? Quand l’État islamique viendra à la Sorbonne tu vas les regarder en te branlant ?”. Celui de gauche : “Regarde-moi sale pédé. Sale pute. Tu habites là-bas hein ? (il montre mon immeuble). Je vais venir chez toi, je vais mettre une cagoule et je vais te violer”. [...] » J’ai affaire à des flics politisés, des flics de l’état d’urgence permanent... » Témoignage. "