background preloader

Esclavage moderne

Facebook Twitter

En France, le travail tue 1200 personnes chaque année - Basta ! Brimades racistes, humiliations : les employés d'Auchan City témoignent. La première fois que le coordinateur l’a appelé "Singe-man", "pour rigoler", Farid, 27 ans, s’est forcé à sourire.

Brimades racistes, humiliations : les employés d'Auchan City témoignent

L’employé de supermarché, affecté à la boulangerie, venait d’être embauché à l’Auchan City de Tourcoing (Nord). "Je n’ai pas osé le prendre mal". Mais ensuite, de "Singe-man", on est passé à "macaque" puis "bonobo", "plusieurs fois par jour". Lorsqu’il décide de se syndiquer, en janvier 2015, pour se "protéger", les choses ont empiré : Farid écope toujours des semaines les plus longues, des week-ends travaillés au-delà du quota annuel. "En plus de ça, j’étais jamais assez rapide pour eux, mes coordinateurs me demandaient toujours plus que les autres. " Plus tard, quand il informe ses supérieurs de son mariage et demande à poser une semaine de congés, légale, c’est sa manager qu’il entend râler, que "son mariage, c’est pour les papiers". "Boulots de merde! Du cireur au trader" un livre de Julien Brygo et Olivier Cyran. Livre du samedi : Boulots de merde / Julien Brygo et Olivier Cyran.

24 Sep Julien BRYGO, Olivier CYRAN Pas un jour sans que vous entendiez quelqu’un soupirer : je fais un boulot de merde.

Livre du samedi : Boulots de merde / Julien Brygo et Olivier Cyran

Pas un jour peut-être sans que vous le pensiez vous-même. Ces boulots-là sont partout, dans nos emplois abrutissants ou dépourvus de sens, dans notre servitude et notre isolement, dans nos fiches de paie squelettiques et nos fins de mois embourbées. L'histoire du coton, ou le rôle central de l'esclavage dans la montée du capitalisme. L'histoire des champs de coton met à mal nombre des mythes les plus courants de la doctrine économique, et permet de comprendre le capitalisme.

L'histoire du coton, ou le rôle central de l'esclavage dans la montée du capitalisme

Il y a un peu moins de dix ans, un historien intéressé par l’essor du capitalisme aurait eu bien du mal à trouver un poste au sein d’un département d’histoire. L-art-d-ignorer-les-pauvres.pdf. L’art d’ignorer les pauvres, par John Kenneth Galbraith. Je voudrais livrer ici quelques réflexions sur l’un des plus anciens exercices humains : le processus par lequel, au fil des années, et même au cours des siècles, nous avons entrepris de nous épargner toute mauvaise conscience au sujet des pauvres.

L’art d’ignorer les pauvres, par John Kenneth Galbraith

Pauvres et riches ont toujours vécu côte à côte, toujours inconfortablement, parfois de manière périlleuse. Plutarque affirmait que « le déséquilibre entre les riches et les pauvres est la plus ancienne et la plus fatale des maladies des républiques ». Les problèmes résultant de cette coexistence, et particulièrement celui de la justification de la bonne fortune de quelques-uns face à la mauvaise fortune des autres, sont une préoccupation intellectuelle de tous les temps.

Ils continuent de l’être aujourd’hui. Il faut commencer par la solution proposée par la Bible : les pauvres souffrent en ce bas monde, mais ils seront magnifiquement récompensés dans l’autre. Le travail : libération ou aliénation ? Le travail peut se ranger parmi les modes de l’activité humaine.

Le travail : libération ou aliénation ?

L’activité en général consistant à modifier consciemment l’environnement selon une intention qui a été réfléchie. L’activité se distingue de la contemplation. Car si celle-ci n’est pas passive, elle ne vise pas la modification du milieu, on doit donc la considérer comme différente de l’activité proprement dite. Pourquoi les agents du 118 218 chantent le jingle de la pub quand on leur demande. « 118, 218... » Lorsqu’on leur demande, les employés du numéro de renseignements téléphoniques chantent la musique de la pub.

Pourquoi les agents du 118 218 chantent le jingle de la pub quand on leur demande

Des ados en profitent et postent ces moments gênants sur YouTube. Vous l’avez entendu partout à la fin des années 2000 : à la télévision, à la radio, lors de vos soirées déguisées... Le jingle de la publicité du numéro de renseignements téléphoniques 118 218, sur lequel se trémoussent deux moustachus absurdes, tout droit sortis d’un cours d’aérobic des années 80. La face cachée de la fraude sociale, par Philippe Warin. «La fraude sociale : ce sport national qui plombe notre économie » ; « Fisc, Sécu, chômage : ce que les fraudeurs nous coûtent » ; « Fraudeurs de la Sécu.

Ceux qui ruinent la France » ; « La grande triche. Enquête sur les 15 milliards volés à la protection sociale » ; « La France des assistés. Ces “allocs” qui découragent le travail » (1)… La meilleure façon de saper la légitimité de la protection sociale, c’est de laisser entendre qu’elle ressemble à une passoire. Que la chasse aux chômeurs commence ! Macron et les chômeurs : comme un air de Grenoble. La France, un «pays d'assistés»? Offres d'emplois non pourvues : quelle est la réalité du phénomène? "Cherche aide-soignant", "cherche développeur informatique", "cherche agent d'entretien",...

Offres d'emplois non pourvues : quelle est la réalité du phénomène?

Alors que les chiffres du chômage continuent à grimper, certaines entreprises ne parviennent pas toujours à recruter. En ouverture de la Conférence sociale, ce 20 juin, le président de la République a notamment mentionné le secteur de l'aéronautique. François Hollande souhaite ainsi qu'un plan d'urgence soit rapidement monté - associant Etat , régions, Pôle emploi, organismes de formation, etc. - pour former au moins 100.000 personnes à ces métiers. Intermittent : précaire à temps plein ? Michel Foucault, l’Etat et les bons pauvres, par Pierre Rimbert. Levier du changement social ou instrument de maintien de l’ordre ?

Michel Foucault, l’Etat et les bons pauvres, par Pierre Rimbert

Les outils de politique économique sont souvent à double tranchant. On nationalise tantôt pour collectiviser la richesse, tantôt pour socialiser les pertes ; l’impôt rançonne ou redistribue selon qu’il cible les pauvres ou les cossus. Il en va ainsi du revenu universel : suivant les forces sociales qui le mettent en œuvre (lire « Imaginer un revenu garanti pour tous ») il soustrait les peuples aux règles du marché ou, tout au contraire, les y soumet. Le dispositif proposé par l’économiste libéral Milton Friedman dans son livre Capitalisme et liberté (1) sous le nom d’impôt négatif entre sans ambages dans la seconde catégorie : l’Etat verse une somme fixe à chacun, mais, passé un niveau de revenus — situé par les libéraux autour du seuil de pauvreté —, le montant des impôts acquitté par le contribuable dépasse celui de l’allocation versée par l’Etat.

A reculons, par André Gorz. Dans l’ensemble des pays capitalistes d’Europe, on produit trois à quatre fois plus de richesses qu’il y a trente-cinq ans ; cette production n’exige pas trois fois plus d’heures de travail, mais une quantité de travail beaucoup plus faible. (...)

A reculons, par André Gorz

Le chomage a une histoire. Bullshit jobs. Mot-clé : souffrance au travail. Édition : Le travail en question Souffrance au travail : un espoir ?

Mot-clé : souffrance au travail

01 janvier 2014 | Par Liliane Baie Ceux qui ne l'ont pas vécu ont de fortes raisons de ne pas le comprendre. Une série de suicides met Orange sous tension - Page 1. Observatoire du stress dans les entreprises. Travail et chomage. Croissance / Travail / Consommation. TRaVail ler autrement - enrichir sa vie. Les entreprises ne créent pas l'emploi. Manifeste : Pour un statut politique du producteur (Réseau Salariat)

Robert Reich: Just Imagine If People Were Paid What Their Work Is Really Worth to Society. Photo Credit: via youtube/Comedy Central August 4, 2014 | Like this article? Esclavage moderne : TRAVAIL = tripalium. Le travail, une « valeur » à réhabiliter ou à oublier ? Lors des deux dernières élections présidentielles, tous les principaux candidats — FN, PS, UMP, avec un bémol pour le Front de Gauche — se définissaient comme les représentants des travailleurs et les défenseurs d’une valeur travail supposément à réhabiliter. Plus personne n’interroge réellement le concept de travail, l’objet de la discussion étant de savoir comment en répartir les fruits.

Cette idéologie du travail, véritable pilier de la modernité, est inédite dans l’Histoire des sociétés humaines. Il nous paraît désormais naturel de voir se succéder des candidats proposant leurs solutions pour réhabiliter la valeur travail, cette expression étant même devenue un véritable refrain de l’éditorialisme libéral. Does Work Really Work? A fond pour vivre sans un rond : cinq exemples à suivre.

Image: zooboing Alors que le concept de revenu universel ou "de base" fait progressivement des émules, certain(e)s décident d'aller encore plus loin et de vivre volontairement sans argent. Pourquoi ? The wastefulness of automation. Chris Dillow observes that "one function of the welfare state is to ensure that capital gets a big supply of labour, by making eligibity for unemployment benefit conditional upon seeking work. " The Politics of Getting a Life. Work in a capitalist society is a conflicted and contradictory phenomenon, never more so than in hard times. We simultaneously work not enough and too much; a labor famine for some means feast for others. The United States has allegedly been in economic “recovery” for over two years, and yet 15 million people cannot find work, or cannot find as much work as they say they would like. At the same time, up to two thirds of workers report in surveys that they would like to work fewer hours than they do now, even if doing so would require a loss of income.

The pain of unemployment is well-documented, but the pain of the employed only occasionally sees the light, whether it’s Amazon warehouse employees working at a breakneck pace insweltering heat, or Foxconn workers risking injury and death to build hip electronics for Apple. When work is scarce, political horizons tend to narrow, as critiques of the quality of work give way to the desperate search for work of any kind. Workers Against Work. La mort de l’économie et du travail.

Sortir du travail. Transformer le travail. Esclavage moderne. Mondialisation : Le travail, pourquoi ? 1/2. L'esclavage moderne. Transformer le travail. Mondialisation : Le travail, pourquoi ? 2/2. De la servitude moderne. Attention danger travail Pierre Carles 2003 Documentaire. La Mise à Mort du Travail : La Destruction. La Mise à Mort du Travail : L'aliénation. La mise à mort du travail : La Dépossession.