background preloader

Condition des Noirs

Facebook Twitter

Chère «Enquête exclusive», nous sommes bien plus que vos clichés sur les noirs de Paris. Noir is the new black (2) IL S'AGIT D'UN BLACK. Négrophobie : La prochaine fois, le feu ! Le « bamboula » : histoire d'une injure raciste ancrée dans l'imaginaire français. Cannibale, sodomite, rigolo...

Le « bamboula » : histoire d'une injure raciste ancrée dans l'imaginaire français

Le terme « bamboula », prononcé jeudi 9 février par un policier sur la chaîne de télévision France 5, renvoie le Noir à la figure caricaturale d'un grand enfant brutal, et nie son humanité. Explications avec la linguiste Marie Treps. Stupéfaction jeudi 9 février, sur le plateau de l’émission « C’dans l’Air ». Négrophobie: la prochaine fois, le feu ! «J’ai fait un film avec plein de femmes noires dont on ne pense pas qu’elles existent»

Amandine Gay : "À qui réussit-on à parler ?" Entretien inédit pour le site de Ballast Vingt-quatre femmes, à l’écran.

Amandine Gay : "À qui réussit-on à parler ?"

Leur point commun ? Le fait d’être noires et nées en géographies post-coloniales. L’auteure du documentaire Ouvrir la voix, Amandine Gay, laisse la part belle aux vécus sensibles, que le cerveau collectif n’a jamais assumé autrement que par l’imaginaire réducteur de la banlieue ou de l’immigration. La réalisatrice invite à se réapproprier la narration : quelle distance avoir avec cette expérience minoritaire, qui fait de filles de toutes confessions la cible de préjugés ? Les femmes qui témoignent dans votre film parlent toutes à partir d’une négation de leur identité ; il y a toutefois quelque chose de très « universel » dans ce que l’on retient, une fois la projection terminée.

C’est un film qui vient après des dizaines d’années de réflexion sur les questions coloniales et les enjeux féministes. Conférence-Débat "Ouvrir La Voix" LA MALEDICTION DE CHAM. Ouvrir la voix, le docu qui donne enfin la parole aux femmes noires en France. Réalisé par Amandine Gay, Ouvrir la voix est un documentaire afro-féministe qui parle de la difficulté d’être une femme noire en France.

Ouvrir la voix, le docu qui donne enfin la parole aux femmes noires en France

Il s’agit d’un documentaire nécéssaire et intelligent, qui donne la parole à des femmes que l’on n’entend pas assez souvent, et pourtant ce beau projet de la réalisatrice militante afro-féministe Amandine Gay, a dû se faire à la sueur de son front et à travers un financement participatif, le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) n’ayant pas souhaité soutenir son long-métrage. Ce film – pour ne pas dire ce bijou –n’aura pas le droit à une sortie en bonne et due forme, et c’est une honte !

Surtout lorsque l’on voit le nombre de bouses qui sont financées chaque année par le CNC… Réalisé en deux ans, le film d’Amandine Gay a fait parler 24 femmes sur leur identité de femme noire en France. Ici l'Amérique (1/3) Cinéma, photos et société. De l'esclavage à Laurence Rossignol, une brève histoire du mot "nègre" Après la polémique suscitée par Laurence Rossignol en déclarant qu'il y avait "des nègres américains qui étaient pour l'esclavage", l'historien Pap NDiaye, pionnier des black studies, décrypte l'histoire d'un mot directement empreint de l'histoire de la traite négrière et la hiérarchie raciale.

De l'esclavage à Laurence Rossignol, une brève histoire du mot "nègre"

Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, la socialiste Laurence Rossignol a déclaré ceci sur RMC au micro de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi 30 mars : Frédérique et Rokhaya sont en bateau, Rokhaya tombe à l’eau… Alors que les logos « Je suis Charlie » sont apposés jusque sur le site de la mairie, « l’esprit du 11 janvier » ne semble déjà plus souffler dans l’arrondissement parisien.

Frédérique et Rokhaya sont en bateau, Rokhaya tombe à l’eau…

Finie la « mobilisation citoyenne » pour défendre le droit de tous et toutes à s’exprimer… Dans le Vingtième, la liberté d’expression s’arrête en réalité là où commence la volonté de la Maire d’imposer ses idées en censurant celles qui ne lui plaisent pas. Car pour justifier le veto, ce sont bien les positions politiques de Rokhaya qui sont évoquées, et plus encore le fait qu’elle les exprime publiquement. Lèse-Charlie Parmi les motivations transmises par la mairie, il y a d’abord une tribune critique sur Charlie Hebdo co-signée par Rokhaya Diallo avec 19 autres journalistes, chercheurs, avocat-e-s, militant-e-s, en 2011.

De l’infamie du « nègre  « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre », « C’est pour qui la banane, c’est pour la guenon !

De l’infamie du « nègre 

», « Nous sommes un pays judéo-chrétien de race blanche », les femmes qui choisissent de se voiler c’est comme les « nègres américains qui étaient pour l’esclavage »… J’ai longtemps hésité avant de me décider à écrire : on ne devrait même pas relever ces paroles nauséabondes tant elles sont grosses de leur propre bêtise, mais leur banalisation croissante dans les médias dominants qui s’en font les complices, cette banalisation d’un racisme de plus en plus décomplexé a un impact certain dans les cours de récrée, dans les entretiens d’embauche, dans les stades de foot pour tous ceux qui partagent la « condition noire » (le fait d’être perçu comme « noir »), et plus généralement la condition de « métèque ».

Noir, pas black. Le "Racisme Anti Blancs" par Aamer Rahman - VOSTFR - ("Reverse Racism" ) Christiane Taubira et les discriminations en France.

Pap Ndiaye

« Le nègre docile est un mythe », par Matthieu Renault (Le Monde diplomatique, janvier 2015) Octobre 1935.

« Le nègre docile est un mythe », par Matthieu Renault (Le Monde diplomatique, janvier 2015)

L’Italie de Benito Mussolini envahit l’Ethiopie. A Londres, un groupe de migrants caribéens et africains se mobilise et fonde une organisation, l’International African Friends of Abyssinia, laquelle cède bientôt la place à l’International African Service Bureau, qui milite contre l’impérialisme européen en Afrique. Et publie un journal, International African Opinion, dont le rédacteur en chef, Cyril Lionel Robert James, originaire de l’île de la Trinité, est par ailleurs une figure montante du mouvement trotskiste britannique. Se remémorant ces années, il écrit en 1976 : « Nous étions en contact étroit avec les membres de la gauche du Parti travailliste et d’autres organisations de gauche (...).

Ils venaient à nos réunions. Théoricien anticolonial et militant de la libération de l’Afrique, penseur marxiste de premier plan et acteur des luttes ouvrières en Europe comme aux Etats-Unis, James est une figure centrale de cette histoire révolutionnaire proprement mondiale. Racisme ordinaire en Guadeloupe. « Sale nègre !

Racisme ordinaire en Guadeloupe

Fils de pute ! Esclave ! Fils de vieille négresse !... Scène de racisme (extra)ordinaire sur un quai de métro parisien. La scène est violente.

Scène de racisme (extra)ordinaire sur un quai de métro parisien

Pas violente parce que des coups sont donnés ou parce que des insultes sont proférées. Elle est violente en elle-même parce qu’on n’imagine pas possible qu’en France, en 2015, sur un quai de métro de Paris, un passager noir soit empêché de monter dans une rame par une bande d’abrutis, peut-être avinés, en tout cas racistes et fiers de l’être. Racisme : Ratonnades d’après match à Tunis. Le racisme anti-noir s'est une nouvelle fois manifesté sous sa forme la plus abjecte après le match Tunisie-Guinée Equatoriale.

Racisme : Ratonnades d’après match à Tunis

Dans la nuit du samedi au dimanche 1 er février, les agressions qui visent la communauté sub-saharienne se sont multipliées dans l'impunité. L’Association des Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie (Aesat) a passé le mot : «En raison de cas de bagarres et d'agressions recensés suite au Match qui opposa la Tunisie et la Guinée Équatoriale et dans un souci de sécurité, nous demandons à tous les communautaires de rester chez eux dans la nuit du Samedi au Dimanche 1er Février». Un appel à la prudence lancé suite à la vague d’agression qu’ont vécue les membres de la communauté sub-saharienne en Tunisie suite à un malheureux match de foot aux conséquences dramatiques. Les langues se délient sur les réseaux sociaux. Noirs de France - 2/3 - Le temps des migrations (1940-1974) (Re)découvrez le docu « Noirs de France » en accès gratuit - Rue89 - L'Obs.

Expulsé du train par des passagers en gare de Toulon. La pure puissance d'une «Bande de filles» Etre invisible comme une femme noire en France. Dans son documentaire Trop noire pour être française, la réalisatrice Isabelle Boni-Claverie raconte et analyse le racisme de la société française. Avant la diffusion sur Arte vendredi 3 juillet, Libération le rend disponible sur son site et fait circuler le #TuSaisQueTuEsNoirEnFranceQuand sur Twitter pour récolter des témoignages. A cette occasion nous republions cet article du 22 octobre 2014, publié à la sortie du film Bande de filles. Vous vous souvenez de la première fois que vous vous êtes dit, en lisant un livre, en voyant un film, que le personnage en face de vous vivait exactement ce que vous viviez?

Que soudainement un questionnement, un problème, des interrogations qui vous avaient hanté prenaient corps dans une œuvre de fiction et vous offraient un discours pour articuler ce que vous ressentiez depuis tellement longtemps? Pour Anna1, ce fut Tar Baby, de Toni Morrison, prix Nobel de littérature 1993. Il y a une absence des noirs dans l’espace public français. Lumières Noires - Bob Swaim (2006 - documentaire) Frantz Fanon, grand penseur des luttes anti-coloniales. Conférence de Frantz Fanon au congrès international des écrivains et artistes noirs - Audio Ina.fr. Frantz Fanon Racisme et Culture. Frantz Fanon Black Skin White Mask. L’affaire Taubira ou la rencontre de l’impensé colonial et du néolibéralisme - Page 1. Christiane Taubira, les poètes, le tout-monde. Léon-Gontran Damas. Léon-Gontran Damas (né le 28 mars 1912 à Cayenne, mort le 22 janvier 1978 à Washington, DC), est un écrivain, poète et homme politique français.

Léon-Gontran Damas était métis blanc, amérindien, noir. Black-Label (1956)[modifier] Sur la terre des parias un premier homme vint sur la Terre des Parias un second homme vint sur la Terre des Parias un troisième homme vint depuis trois Fleuves, trois Fleuves coulent, trois fleuves coulent dans mes veines. Humoriste, noir et musulman : j’ai été pris pour un terroriste au JT. Propos racistes : Willy Sagnol réveille les fantômes de l'esclavage. Les propos de l'entraîneur de Bordeaux Willy Sagnol ne doivent pas être banalisés, estime l'un des plus éminents éditorialiste sportif africain.

Se taire, c'est faire sourire les fantômes des chasseurs d'esclaves. Et ignorer “ce que les Noirs ont laissé à l’intelligence du football”. Edouard Glissant, une pensée alternative toujours d'actualité. Une histoire de la «France noire»: enfin le grand récit qui bouscule les silences. «Debout-Payé», Gauz ou l'épopée du vigile. Trois questions à Gauz.