background preloader

Ecosystèmes web

Facebook Twitter

Israël. Une vision des hautes technologies. Silicon country. Ouriel Ohayon. Mocospace. San Francisco. Sequoia Capital. Janvier 28th, 2008 · 8 Comments · L’une des choses qui m’a marqué lors de ce premier voyage dans la bay de San Francisco est l’écosystème qui s’est crée en 25 ans. Ce sujet est assez large car cet ecosystème est constitué de nombreux acteurs très différents: universités prestigieuses, juristes, business angels, venture capitalists, incubateurs, bloggeurs, et bien sûr les sièges d’un grand nombre de sociétés du NASDAQ. Dans ce premier article je vous propose un petit aperçu de ce qui se fait de mieu en terme de VC (venture capital): je vous présente Sequoia Capital . Sequoia a réalisé des investissements dans un très grand nombre de société , ces financements s’effectuent à différents niveaux, différentes étapes dans la vie d’une société. En phase dit de “seed stage”, au moment de la création de la société, Sequoia apporte non seulement de l’argent mais aussi leur expérience.

Share Google · San Francisco · Vidéo. Orrick. Twine. Le prochain Google sera-t-il français ? Le web français… ça bouge ?! Il y a 1 an Ouriel Ohayon quittait techcrunch.fr après 3 années de blogging intensif. Le départ de cette figure emblématique du web français s’est suivi d’une année de black-out où l’écosystème s’est retrouvé coupé de sa source principale d’information. A cela s’ajoute une crise qui n’en finie pas, des lois et des projets de lois inquiétants, et la mauvaise habitude de vivre dans le passé.

A peine crée et déjà fermé, FranceWideWeb exposait sur 300px de haut une bannière mettant en avant des entrepreneurs disparu du web français depuis bientôt 10 ans. Je ne reviendrais pas sur toutes les lacunes de l’écosystème français, mais la ferme célébrité faisant un bide , on aurait peut être préféré une star-academy des entrepreneurs (surtout en cette période de médiatisation des bonus et de diabolisation du patronat). D’ailleurs Julien il est ou mon Golden parachute ? Autre point particulièrement positif: de nouveaux réseaux d’information spécialisés dans l’écosystème web.

Share. Le W3C monte au front. Etait organisé à la cantine mercredi dernier une rencontre avec le W3C . Pour rappel (m’en voulez pas) le W3C est un consortium fondé en 1994 ayant pour but de standardiser les technologies web. Les membres de ce consortium, pour certains depuis plus de 15 ans, travaillent à améliorer le web que nous connaissons aujourd’hui, ou plus exactement à bâtir le web de demain. Il est plutôt exceptionnel de voir le W3C présenter ses travaux en dehors d’un cadre universitaire, mais à période exceptionnelle, mesures exceptionnelles. 2009 avait été déjà très chaud en terme d’effervescence technologique, 2010 le sera encore plus.

En cette période d’innovation, il était capital de mettre en avant les outils proposés par le W3C pour répondre aux problématiques de demain: c’était la nature de la présentation de mercredi. Même si ils ont promis de refaire ça prochainement (avec du web sémantique dedans ?!) Marie-Claire Forgue , directrice de la comm Europe, @marieforgue.