Frais de scolarité

Facebook Twitter

Contre la hausse - À qui profite la hausse? Aux institutions financières. Le débat sur la hausse des droits de scolarité a jusqu'ici surtout porté sur la répartition des responsabilités face au financement des études universitaires.

Contre la hausse - À qui profite la hausse? Aux institutions financières

Tandis que les contributions des différents acteurs ont été discutées, un joueur pourtant central dans notre modèle de financement éducatif a été laissé dans l'ombre. Il s'agit des institutions financières privées, à notre avis un des seuls bénéficiaires directs de la hausse des droits de scolarité. En effet, celle-ci devrait se traduire pour ces institutions par une augmentation des profits réalisés par l'entremise des intérêts perçus sur les prêts étudiants. Cette augmentation sera corollaire de celle de l'endettement qui est à prévoir parmi la population étudiante, car avant de se réaliser comme un investissement, tel qu'on tente présentement de nous les faire concevoir, les études universitaires nécessitent d'abord pour plusieurs un endettement non négligeable.

Plans de remboursement Programme national et emprunts personnels. Ces prêts étudiants qui étranglent les seniors. Aux Etats-Unis, il n’est pas rare que les chèques de retraite soient saisis à la source, ou que des octogénaires soient harcelés par les créanciers pour des prêts étudiants souscrits voilà plusieurs dizaines d’années. Selon la Réserve fédérale de New York, les Américains de plus de 60 ans sont encore endettés à hauteur de 36 milliards de dollars [27,4 milliards d'euros] au titre de prêts étudiants.

Et plus de 10 % de ces créances sont en souffrance. Le fait que des seniors ploient encore sous le fardeau de leur prêt étudiant met en lumière ce qu’un nombre croissant de juristes, d’économistes et d’experts financiers considèrent comme une grave défaillance de l’enseignement supérieur aux Etats-Unis : les avantages tant vantés du diplôme universitaire sont de plus en plus contrebalancés par l’augmentation des frais de scolarité et la durée des prêts. En 2005, Sandy Barnett se déclare en faillite personnelle, ce qui ne lui permet pas pour autant d’en finir avec son prêt étudiant. Www.budget.finances.gouv.qc.ca/Budget/2011-2012/fr/documents/Education.pdf.

Quebec's tuition price tags match up to the rest of Canada: Graphic. Www.irec.net/upload/File/gratuitei_scolaire110412.pdf. Rencontres_partenaies_avenir_universites. Grève étudiante: le dilemme des futurs médecins. Pour apaiser ses angoisses, elle est allée voir un conseiller financier.

Grève étudiante: le dilemme des futurs médecins

Le bilan, après trois ans de bac en psychologie* et une première année en médecine bien entamée, ne l'a pas rassurée. Jusqu'à maintenant, Virginie a accumulé environ 17 000$ en prêts (et 6500$ en bourses). Avec sa marge de crédit étudiante, sa dette grimpe à 22 000$. Mais il lui reste encore au moins quatre ans avant de terminer son doctorat. Si tout va bien, a estimé son conseiller financier, elle devra rembourser un minimum de 60 000$ au gouvernement et à la banque quand elle prêtera le serment d'Hippocrate. Et ça, c'est si elle continue de rester chez sa mère et de travailler à temps partiel, ce qui n'est pas forcément souhaitable quand on a 25 ans et qu'on étudie dans un programme qui frise le surmenage intellectuel.

Mais si Virginie décide de vivre en appartement et d'écarter le boulot pour se concentrer sur ses études, la facture monte à 75 000$. Pas le choix. Motion contre la hausse des frais de scolarité. Intervention du député Blanchet contre la hausse des frais de scolarité. Geneviève Bois et la hausse des frais de scolarité. Www.aecs.info/document/documentcampagne/1310580063.pdf. Cadeul.ulaval.ca/haussedesfrais/doc/IPU.pdf. Indicateurs de l'éducation - édition 2011. Www.oecd.org/dataoecd/38/44/48640480.pdf. Une hausse des frais de scolarité profiterait aux étudiants les moins fortunés. La Rencontre des partenaires de l'éducation, organisée par les ministres de l'Éducation et des Finances, abordait une question centrale: quels principes devraient guider la hausse des droits de scolarité?

Une hausse des frais de scolarité profiterait aux étudiants les moins fortunés

Rappelons simplement que les mouvements étudiants et syndicaux ont choisi de faire front commun en quittant la rencontre en mi-journée pour manifester contre l'idée de hausser les frais de scolarité. Les facultés de médecine plus accessibles au Québec. Les étudiants venant de quartiers ou de régions rurales peu favorisés sont ensuite plus portés à y pratiquer la médecine que les étudiants venant des quartiers riches, souligne l'un des auteurs de l'étude, le docteur Irfan Dhalla, de l'Université de Toronto.

Les facultés de médecine plus accessibles au Québec

«Par effet d'entraînement, des droits de scolarité plus bas contribuent à garantir un meilleur accès aux soins à toute la population», a-t-il dit au cours d'un entretien. «Depuis le début des années 90, les droits de scolarité ont augmenté de façon substantielle dans toutes les régions du Canada, sauf au Québec», note l'étude, publiée récemment dans la revue spécialisée Medical Education. Les chercheurs ont examiné l'impact de ces hausses sur les caractéristiques démographiques des étudiants en médecine, sur leur endettement et sur le stress lié à l'argent, en faisant la comparaison entre le Québec et le reste du pays.