background preloader

Économie

Facebook Twitter

Expertise.hec.ca/gridd/wp-content/uploads/2011/11/Les-coûts-réels-de-l’automobile-un-enjeu-mal-perçu-par-les-consommateurs-et-les-institutions.pdf#! L'Or brun, le documentaire 1/3. Staging.ctf.ca/ctfweb/Documents/PDF/1995ctj/1995CTJ5_02_Smith.pdf. La souveraineté ne serait pas « mauvaise » pour le Québec. Olivier Bourque Argent Un chercheur de l'Institut Fraser croit que la souveraineté ne serait pas mauvaise économiquement pour le Québec. Il compare la province à la Slovaquie qui a vécu un véritable essor après l'éclatement de la Tchécoslovaquie en 1989. « Ça pourrait avoir un effet positif sur le Québec. En tout cas, ça ne serait sûrement pas la crise que certains anticipent. Je crois même que les liens avec les autres Canadiens seraient plus chaleureux », a souligné le chercheur Filip Palda, appelé à commenter un sondage soulignant que la moitié des Canadiens sont peu inquiets quant à une possible séparation.

Cette position semble surprenante pour l'Institut Fraser. Leur dernière étude, qui date d'environ 20 ans, indique que les coûts de la séparation « seraient très élevés pour le Québec » et qu'un tort serait porté « aux deux économies ». « L'étude de l'institut a été publiée à une autre époque lorsque la situation était différente », a souligné M. M. L'IREC… en accord M. Canadian governments compared > Transferts fédéraux.

Comme le montre le graphique précédent, entre 2007 et 2009, les transferts fédéraux exprimés en dollars courants par habitant, ont augmenté au Canada. Ainsi, lors de ces trois années, la moyenne canadienne est passée de 1 692 $ par habitant à 1 929 $/habitant, soit une hausse de 14,0 %. Seule la Colombie-Britannique a connu une diminution de ses transferts, ces derniers ayant baissé de 1 528 $ par habitant à 1 485 $ par habitant (- 2,8 %). Ainsi, l’augmentation de la moyenne canadienne est attribuable à la hausse des transferts aux neuf autres provinces. Les augmentations les plus importantes pour cette période ont été observées à Terre-Neuve-et-Labrador (+ 107,1 %), au Québec (+ 20,9 %), en Alberta (+ 20,3 %) et en Saskatchewan (+ 19,8 %). Pour ce qui est du programme de péréquation, il permet aux provinces les moins prospères d’obtenir des transferts fédéraux supplémentaires afin de rendre des services équivalant à ceux des provinces plus nanties.

Please title this page. (Page 5) Homepage International Economics International Economics, Robert A. Mundell, New York: Macmillan, 1968, pp. 177-186. It is patently obvious that periodic balance-of-payments crises will remain an integral feature of the international economic system as long as fixed exchange rates and rigid wage and price levels prevent the international price system from fulfilling a natural role in the adjustment process. It is, however, far easier to pose the problem and to criticize the alternatives than it is to offer constructive and feasible suggestions for the elimination of what has become an international disequilibrium system.2 This chapter, unfortunately, illustrates that proposition by cautioning against the practicability, in certain cases, of the most plausible alternative: a system of national currencies connected by flexible exchange rates.

Currency Areas and Common Currencies Suppose first that the entities are countries with national currencies. A Practical Application . . . L’Islande et l’argent Canadian Tire – Punkonomie – Ianik Marcil. 6 mars 2012 12h53 · Ianik Marcil Depuis quelques jours on parle dans les médias de l’adoption possible du dollar canadien par l’Islande. Cette proposition intrigue, en grande partie parce que nous n’avons pas l’habitude que notre économie soit à l’avant-scène internationale. Mais surtout, elle nourrit de nombreux fantasmes que j’ai lus ici et là sur les médias sociaux (en plus de nombreuses questions qui m’ont été soumises) – fantasmes alimentés par le mystère que constitue le système monétaire.

Car la monnaie que nous utilisons présentement participe de quelque chose d’effectivement mystérieux, si ça n’est mystique. Comment se fait-il que ces bouts de papier, ces inscriptions électroniques sur les disques durs des banques, possèdent un tel pouvoir? La monnaie, telle que nous la connaissons, est dite « fiduciaire » – du latin fides, foi. Mais libre à quiconque de s’entendre pour régler une dette ou une transaction de toute autre manière, y compris dans une devise étrangère. La réplique › Droits de scolarité - Nous accusons! Nous nous présentons, étudiants issus de diverses disciplines, fatigués par les oppositions gauche/droite, sciences sociales/sciences pures. Nous sommes une génération éclatée, qui doit composer avec les désillusions politiques, l'insécurité et la précarité grandissantes des conditions de travail.

Nous sommes une génération plus que jamais ouverte sur le monde, connectée, réseautée, informée, une génération ayant eu l'immense chance de côtoyer dans la rue, dans la cour d'école, des gens de divers milieux, de divers pays, de toutes les cultures. Malgré le cynisme ambiant, malgré le parti pris de certains de nos pairs pour un individualisme crasse — mes études, ma carrière, mon succès, mon avenir —, nous croyons encore aux valeurs collectives, humanistes et égalitaires.

Réduire l'éducation à une industrie au service de l'économie; faire des étudiants des consommateurs-payeurs, et de leurs diplômes des objets de consommation; Nous proposons. LE TRAVAIL : UN MODÈLE À REPENSER ?, par FOD. Billet invité À l’encontre de certaines idées reçues ou discours remettant en cause la réduction du temps de travail, il est temps de faire le point sur cette épineuse question, d’autant plus importante que là encore un effort de réflexion devra être entamé pour penser les nouvelles formes et les nouvelles conditions du travail de demain.

Pour entrer dans le vif du sujet, un 1er constat s’impose. Comme le 1er graphique le démontre, nous assistons globalement depuis 30 ans à un mouvement quasi-général de réduction du temps de travail (tous emplois confondus : salariés et non salariés). Sur l’ensemble des pays pour lesquels nous disposons de données longues, seuls 3 pays ont augmenté la durée du travail : Russie, Mexique et Suède. Ces chiffres sont globalement confirmés, à quelques centièmes près, par l’OCDE, à l’exception des Pays-Bas, de la Slovaquie et de la Norvège qui selon leurs sources auraient vu leurs temps de travail diminuer respectivement de -4,04, -3,15 et -8,42 %. Sébastien Labbé. Faisant suite au livre Comment mettre la droite K. -O. en 15 arguments de Jean-François Lisée, un débat entre ce dernier et Martin Coiteux a présentement cours sur leurs blogues respectifs: Dans son article du 10 mars, Martin Coiteux accompagne son texte de formules pour justifier ses dires.

Par exemple, il écrit que Le nombre d'heures travaillées [H^T] par habitant [P] dépenddonc de l'interaction de quatre termes. Curieux n'est-ce pas? Comment ce taux peut-il dépendre de quatre termes si on l'obtient en faisant le rapport entre deux valeurs? Grâce à la magie des formules et à l'ajout de variables inutiles. Il considère aussi l'identité suivante : \frac{H^T}{E} = part^{public} \frac{H^T}{E^{public}} + (1-part^{public}) \frac{H^T}{E^{privé}} Or, cette identité est fausse. On peut quand même continuer la lecture de son blogue en se disant qu'au moins les quantités gauche et droite sont proportionnelles... Il écrit ensuite: Comment en est-il arrivé à cette conclusion?

Www.oecd.org/dataoecd/32/31/2078201.pdf. Comparaisons interprovinciales. Budgets précédents, Ministère des Finances. La Zone Audio • Vidéo. Claude Picher : Petit cours de fiscalité... | Chroniques. Il est présentement un document qui connaît une certaine popularité chez les internautes, et il est possible que vous en ayez déjà reçu une copie dans votre courrier électronique. Pour ma part, je l'ai reçu trois fois, de trois sources différentes: un collègue de travail et deux lecteurs. J'ignore qui a rédigé ce texte. Paraît-il que ce serait un professeur d'université qui essaie d'expliquer le fonctionnement des impôts, mais ce n'est pas sûr. Il est, par contre, une chose dont je suis certain: l'auteur connaît le régime fiscal sur le bout des doigts. À quelques poussières près, les proportions et les chiffres qu'il fournit sont exacts.

Les experts utilisent parfois un vocabulaire technique assez rébarbatif. Le Québec compte 5 779 926 contribuables; il y a donc 577 993 contribuables dans chaque décile, le premier comprenant les plus pauvres. Je ne peux m'empêcher de vous transmettre ce bijou. Les quatre premiers, les plus pauvres, ne paieraient rien, zéro cent. Le sixième paierait 1,50$. Nathalie Elgrably-Lévy. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Nathalie Elgrably-Lévy est une auteure et enseignante d'économie à HEC Montréal. Elle signe une chronique dans le Journal de Montréal et est l'auteur de La face cachée des politiques publiques. Elle est membre du conseil d'administration de l'Institut économique de Montréal, ainsi que celui du Groupe TVA[1].

Elle s'intéresse surtout à l’évaluation des politiques publiques. Formation[modifier | modifier le code] Elle détient une maîtrise en commerce de l'École des hautes études commerciales de Montréal[2], avec un spécialisation en économie appliquée et un essai sur le déficit budgétaire fédéral. Carrière[modifier | modifier le code] Nathalie Elgrably-Lévy enseigne l’économie aux HEC à Montréal[2] depuis 1992. Elle siège sur le Conseil d'administration de TVA[9]. Prises de position et controverses[modifier | modifier le code] Citations[modifier | modifier le code] « Le groupe 8 sait de quoi ils parlent. » Publications[modifier | modifier le code]

Cpp.hec.ca/cms/assets/documents/recherches_publiees/PP-2011-03.pdf.

Dette

Jean-François Lisée. Écarts de richesse: Les dessous (et les travers) de la méthode Lisée-Fortin.