background preloader

PT & al.

Facebook Twitter

Hum.Sc.(IRCB) T.XVII,3 VAN BULCK R. P. G. Manuel de linguistique bantoue 1949. CULTURE LUBA DU KATANGA. Par Ilunga Kimilundu Wafika Tharcisse et Numbi Twite Mulopwe Albert Introduction Dans les pages qui suivent, nous tâcherons de présenter, en grandes lignes, l’essentiel de l’histoire de l’Empire luba.

CULTURE LUBA DU KATANGA

Ce n’est pas un travail d'un ou deux individus, mais une synthèse de la confrontation des traditions orales et des études historiques de certains auteurs étrangers qui ont eu l’initiative de recueillir des informations sur les événements avant que ne s’éteignent et que ne soient enterrés les derniers historiens traditionnels, et avec eux, toutes les documentations en leur possession. En fait, beaucoup de chercheurs étrangers se sont donnés corps et âme pour recueillir renseignements et traditions afin d’établir, autant que possible, l’histoire du Peuple muluba. Cependant, comme l’écrivait un professeur de l’Université de Liège : « Les vérités historiques sont des vérités approximatives et essentiellement relatives, appelées à varier avec le progrès de la connaissance »

. §2 : Origine des Baluba. État indépendant du Congo. Convention 1906. Leplae Edmond. Hum Sc (IRCB) T XV,3 HEYSE T Associations religieuses au Congo Belge et au Ruanda Urundi 1948. A. LeRoy, La Religion des primitifs, 1909 (Am.Anth.1911) L'étude comparée des religions, essai critique : Pinard de la Boullaye, H. (Henry), 1874- Memoirs of the Section of Human Sciences. Correspondance Sohier-Hulstaert 1933-1960. CongoForum: Aequatoria 1937-1950. Chères amies, chers amis fidèles et solidaires, Cette année 2015, CongoForum va totaliser dix ans de travail d’information sur la RDC.

CongoForum: Aequatoria 1937-1950

Ce travail a pour objectif de rapprocher les congolais et les belges, coopérant pour la relance socioéconomique durable de la RDC, grâce à une information pluraliste et multisectorielle sur la RDC. Ce travail a abouti à la création du siteCongoForum, le site le plus complet et le mieux à jour, au service de tous les amis solidaires des congolaises et congolais et de tous ceux qui s'intéressent à l’évolution de la RDC. Le site compte d’innombrables lecteurs et visiteurs dans le monde entier, d’horizons et origines divers, avec une moyenne de 1500 visites par jour. VAN WING R. P. J._Etudes Bakongo-Religion et magie_1938.pdf. Mariage des Nkundo, Hulstaert 1938. HULSTAERT, Sanctions coutumières, 1938.

FOURCHE et MORLIGHEM 1939. Hum Sc (IRCB) T XI,3 SOHIER A Le mariage en droit coutumier congolais 1943. Aequatoria 1944. Aequatoria 1945. Aequatoria 1946. Hum Sc (IRCB) T XIV,2 DE CLEENE N. Le clan matrilinéal, 1946. .:CongoForum - Sohier 1949. Histoire Antoine Sohier: Traité élémentaire de droit coutumier du Congo Belge (1949)

.:CongoForum - Sohier 1949

Sohier - Droit coutumier du Congo - 1949 - A. Sohier - Droit coutumier - B. Aequatoria 13, 2, 1950. Hum Sc (NS) T IX,2 VAN CAENEGHEM R La notion de Dieu chez les baLuba 1956. Centre Aequatoria. History of the periodical Æquatoria (1937-1962) / by Honoré Vinck [in French only] Le texte qui suit est repris de l'étude parue dans Zaire-Afrique, n. 212, 1987, p. 79-102 sous le titre: "Le Centre Æquatoria de Bamanya, cinquante ans de recherches africanistes".

Centre Aequatoria

Les Notes ont été remaniées. Plusieurs noms de personnes citées, figurent dans les "Useful biographies" sur le website d'Æquatoria. Le premier numéro d'Æquatoria sortit le 26 juin 1937. Les fondateurs en étaient Edmond Boelaert (1899-1966) et Gustaaf Hulstaert. 1.1. Comme vous le savez déjà, nous avons fondé une sorte de feuille de communications; ou mieux nous essayons de la lancer car nous devons attendre de la. Ngoi. Paul NGOI. Cleene De Natal Pierre Marie. Fourche Jules Auguste. La-philosophie-bantoue-par-r-p-placide-tempels-1965-ralph-alpizar.pdf. La Philoshophie Bantoue 1945 Lovania. Aequatoria, 9e Année, No. 3 (1946), pp. 81-90. APS - Vol. 5 - Teachings of the Jamaa movement: Texts and commentaries - Introduction. Any attempt to document how Swahili served expressions of popular culture in Shaba/Katanga would be incomplete without at least some examples of religious discourse.

APS - Vol. 5 - Teachings of the Jamaa movement: Texts and commentaries - Introduction

Protestant and Catholic translations of (parts of) the Bible were available at the time when the texts that follow were recorded. The variety used in these translations (as well as in published prayers, liturgical texts, and hymns) was "Congo Swahili" (or "Kingwana"), a form close to East Coast Standard Swahili that remained a mainly literate code. In Katanga, local spoken Swahili has been employed in popular religious discourse at least since the rise of the Kitawala movement in the twenties of the last century. It is safe to assume that its uses in moral and theological teaching significantly contributed to the development of Katanga/Shaba Swahili. The movement1 The Jamaa appeared first in 1953 in a workers' settlement near the town of Kolwezi in the mining region of Katanga. Pour relire La Philosophie bantoue 1. L’audace d’un missionnaire belge "Ce petit livre est le plus important de ceux que j’ai lus sur l’Afrique", écrivait Alioune Diop dans sa préface à La philosophie bantoue[1] du P.

Pour relire La Philosophie bantoue 1

Placide Tempels, en le remerciant d’avoir permis la publication de ce texte, "témoignage pour nous de l’humilité, de la sensibilité et de la probité qui ont dû marquer ses rapports avec les Noirs". C’était en 1949 et c’était aussi le premier livre publié par Présence Africaine, la maison d’édition fondée cette année-là par le même Diop. Le père Tempels naquit en Belgique à Berlaar, dans la province d’Anvers, le 18 février 1906, de parents du Limburg et fut baptisé avec le nom de Frans. Pour relire La Philosophie bantoue 2. L’audace d’un missionnaire belge Les réactions et les polémiques Dès sa publication, La philosophie bantoue suscita les réactions les plus diverses.

Pour relire La Philosophie bantoue 2

Venant de partout, d’Européens aussi bien que d’Africains, les nombreuses critiques contestaient la méthode ou le statut philosophique du livre ou le contenu ontologique de cette philosophie ou, enfin, l’intention politique de domestication du noir en vue d’une meilleure domination de la part des colons. Pour avoir essayé de comprendre la culture des Bantous à partir des données ethnologiques de ces peuples, la "philosophie" de Tempels et de ses épigones (entre autres Kagame, Mulago, Lufuluabo, Mbiti) fut définie, d’une manière péjorative, "ethnophilosophie", ou bien la recherche d’une improbable et hypothétique philosophie collective. Le philosophe béninois Hountondji et les camerounais Eboussi Boulaga et Towa sont les critiques les plus tenaces de cette ethnophilosophie. South African Journal of Philosophy. SB Diagne 2000: Revisiter La Philosophie bantoue.

Journal of Religion in Africa, Vol. 13, Fasc. 2 (1982), pp. 83-100. Streven. Jaargang 14.