background preloader

New_york_dreams

Facebook Twitter

Donald Trump président des Etats-Unis : quelles conséquences ? «C'est terrible pour le Mexique: Trump devient président» - Le Temps. Le directeur de la banque centrale mexicaine, Agustin Carstens, avait comparé en septembre dernier une victoire de Trump à un ouragan de catégorie 5 frappant le pays.

«C'est terrible pour le Mexique: Trump devient président» - Le Temps

Alors, «sur la chaîne télévisée mexicaine Forotv, rapporte Le Monde, «les visages des commentateurs politiques se sont peu à peu figés», mardi 8 novembre au soir, à l’annonce des swing states qui tombaient tous dans l’escarcelle républicaine. «La douche froide.» «Un futuro sombrío», écrit El Universal dans son éditorial de mercredi: «Le peuple américain a choisi le chemin du racisme, de la haine et de l’intolérance.» Donald Trump, président des États-Unis : à quoi faut-il nous attendre ? FIGAROVOX/TRIBUNE - Alors que Donald Trump vient dêtre élu 45ème président des Etats-Unis, le journaliste américain Jonathan Mann nous livre son analyse.

Donald Trump, président des États-Unis : à quoi faut-il nous attendre ?

Jonathan Mann est journaliste et présentateur de Political Mann sur CNN International. Political Mann est diffusé sur CNN International, tous les samedis à 20h. Retrouvez une couverture complète des élections américaines sur CNN International et CNN.com. A quoi doit s'attendre avec le monde avec Donald Trump élu président des Etats-Unis? Le candidat le plus inattendu de l'Amérique va passer au rang de Commandant en chef le plus inattendu de l'Amérique. «Nous allons cesser d'être les imbéciles», annonçait-il aux électeurs fin février. «Je ne pense pas qu'il déborde de savoir concernant ces questions,» commente l'ancien diplomate américain Christopher Hill. Immigration, mur avec le Mexique, népotisme... Ce qu'a dit Trump ce week-end. Le nouveau président élu des Etats-Unis Donald Trump a promis d'expulser jusqu'à 3 millions d'immigrés clandestins, dans l'extrait d'un entretien à la chaîne de télévision CBS publié dimanche mais réalisé vendredi.

Immigration, mur avec le Mexique, népotisme... Ce qu'a dit Trump ce week-end

"Ce que nous allons faire, c'est prendre les gens qui sont des criminels et qui ont des casiers judiciaires, qui appartiennent à des gangs, qui sont des trafiquants de drogue (...), sans doute 2 millions, ça peut aussi être 3 millions (de personnes), nous allons les renvoyer du pays ou nous allons les mettre en prison. Mais nous allons les renvoyer de notre pays, ils sont ici illégalement", a-t-il déclaré dans l'émission "60 minutes" de CBS qui doit être diffusée dimanche soir. Revenant à la ligne dure de sa campagne, après avoir mis de l'eau dans son vin depuis son élection mardi, Donald Trump a aussi réaffirmé qu'il bâtirait bien "un mur" à la frontière avec le Mexique pour limiter l'immigration clandestine. Au Mexique, la victoire de Donald Trump reçue comme une douche froide.

Douze millions de Mexicains vivent aux Etats-Unis, dont plus de la moitié sont clandestins.

Au Mexique, la victoire de Donald Trump reçue comme une douche froide

Selon certains économistes, la baisse du peso pourrait atteindre 25 %. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance) Sur la chaîne télévisée mexicaine Forotv, les visages des commentateurs politiques se sont peu à peu figés, mardi 8 novembre au soir, à l’annonce des Etats américains remportés par Donald Trump. Le matin même, le quotidien de gauche La Jornada titrait pourtant en « une » sur « Le triomphe d’Hillary presque assuré ». La surprise d’une possible victoire du candidat républicain représente une douche froide pour les Mexicains, qui craignent des conséquences migratoires et économiques dramatiques. « C’est un cauchemar », réagit Ernesto Lopez, épicier dans le centre de Mexico, qui s’inquiète pour son fils, maçon sans papiers aux Etats-Unis.

Lire aussi : A la frontière sud des Etats-Unis, l’impossibilité d’un mur Spectre de la crise. Le président du Mexique critique Donald Trump. Le président mexicain Enrique Peña Nieto a estimé lundi que les déclarations anti-Mexique du candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump "détérioraient" les relations entre les deux pays.

Le président du Mexique critique Donald Trump

"Je les condamne évidemment et je suis contre ce type de prises de positions. Il me semble qu'elles détériorent une relation que le Mexique a recherché avec les Etats-Unis, faite de ponts, de dialogue, de rapprochement, de recherche de solutions à des problèmes communs", a déclaré Enrique Peña Nieto dans un entretien au quotidien El Universal. "J'ai l'impression (que de telles déclarations) proviennent d'une méconnaissance du Mexique (...) " et "de l'importante contribution de millions de Mexicains qui ont décidé de rechercher une opportunité de vie dans un autre pays, comme c'est le cas aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

Le président mexicain Peña Nieto et Trump vont se rencontrer. Le président mexicain Enrique Peña Nieto et Donald Trump ont convenu de se rencontrer, a annoncé mercredi à Mexico le chef d'Etat mexicain, félicitant le président américain nouvellement élu.

Le président mexicain Peña Nieto et Trump vont se rencontrer

"Nous avons convenu avec le président élu de nous réunir de préférence durant la période de transition (avant la prestation de serment en janvier, ndlr) pour définir avec clarté la direction que prendra la relation entre les deux pays", a déclaré M. Peña Nieto lors d'une conférence de presse, qualifiant de "cordiale, amicale et respectueuse" la conversation téléphonique avec celui qui, durant la campagne, avait copieusement insulté les Mexicains.