background preloader

Changement

Facebook Twitter

Éduquer

La Consommation Collaborative : quel impact sur l'économie ? Nous voici en terrain glissant.

La Consommation Collaborative : quel impact sur l'économie ?

A force d’évoquer avec vous la Consommation Collaborative et ses contours, il m’a semblé intéressant, bien que risqué, de commencer à questionner le concept, sa portée réelle et son impact potentiel sur l’économie et notre vie « sociale ». Photo by Deshazkundea under Creative Common licence Alors que je suis amené à présenter le mouvement de la Consommation Collaborative à des proches ou des amis, une remarque m’est souvent faite en ces termes : « la Conso Collaborative, c’est une contestation anticapitaliste en fait… le collectivisme, c’est le propre de l’organisation communiste non ?

» Plusieurs commentateurs anglo-saxons ont déjà expliqué en quoi le mouvement de la Collaborative Consumption n’a rien à voir avec le collectivisme, ce post intitulé « Sharing is communism » – Insane Myths About Collaborative Consumption est intéressant par exemple. Deux reportages diffusés ces dernières semaines sont particulièrement éclairants à mon sens. Restez branchés !

Le Crédit coopératif, une banque pas tout à fait comme les autres. Lavoixeco - Le Crédit coopératif ne date pas d'hier.

Le Crédit coopératif, une banque pas tout à fait comme les autres

Il a été créé au XIXe siècle par des coopérateurs pour accéder au crédit. Sa vision éthique et solidaire de la banque fait de plus en plus d'émules. Il a organisé mardi son assemblée générale dans la région. C'est une première pour un établissement bancaire : le Crédit coopératif a rendu public le détail de l'utilisation de ses ressources en 2010. « Nous l'avons fait dans un souci de complète transparence », explique Yannick Ledunois, délégué général de la région Nord-Est. « C'était une demande de nos clients. » Le Crédit coopératif n'a rien à cacher. « Nous finançons l'économie réelle ». Pas d'actionnaires Le Crédit coopératif occupe une place à part dans le paysage bancaire français. « Ce qui nous distingue des autres banques, c'est que nos sociétaires sont essentiellement des personnes morales : associations, coopératives... La Voix Éco. Epargne Solidaire : Finances solidaires et placements éthiques.

Consom'Acteur. Quand la coopérative dessine le chemin d'une autre voie possible en entreprise. Si l’économie est, dans son acception commune, l’activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l’échange et la consommation de biens et de services, alors le logiciel libre propose effectivement une organisation originale et alternative à l’économie informatique, le bien étant bien commun et le service véritablement au service de ses utilisateurs.

Quand la coopérative dessine le chemin d'une autre voie possible en entreprise

Il serait un peu rapide et hasardeux d’affirmer que la coopérative est à l’entreprise ce que le logiciel libre est au logiciel. Il n’en demeure pas moins vrai que les deux mouvements présentent certaines similitudes, à commencer par celle de vouloir se protéger d’un monde qui perd son humanité en se reliant aux autres pour donner sens à son action[1] Si vous voulez changer le monde, cela passe désormais bien moins par le politique que par l’économique. C’est pourquoi les tentatives pour faire sortie de l’ombre un autre possible en entreprise nous semblent si ce n’est à encourager tout du moins à diffuser et à débattre.

Quand la coopérative dessine le chemin d'une autre voie possible en entreprise.