Google & CNIL

Facebook Twitter
La CNIL condamne Google à 100 000 euros d'amende La CNIL condamne Google à 100 000 euros d'amende C'est une condamnation financièrement modeste au regard du chiffre d'affaires réalisé par la firme de Mountain View, mais hautement symbolique sur le plan des principes. La CNIL a annoncé lundi la condamnation de Google au paiement d'une amende de 100 000 euros, dans le cadre de l'affaire Google Street View. Alors qu'ils ne devaient prendre que des photographies des lieux parcourus, les véhicules de Google ont capté lors de leur parcours des données des réseaux WiFi ouverts qu'ils rencontraient. Sans la moindre autorisation.
Google et la Cnil en désaccord sur la nature personnelle des données Wi-Fi Google et la Cnil en désaccord sur la nature personnelle des données Wi-Fi Pour des manquements, concernant notamment ses services de géolocalisation (Street View et Latitude), Google a été condamné le 17 mars par la Cnil à une amende d’un montant de 100.000 euros. Si cette sanction financière ne fragilise pas le géant américain, il en va vraisemblablement autrement de la lecture du droit faite par la Cnil. Contacté par ZDNet.fr, Google préfère toutefois dans un premier temps aborder la question de la destruction des données collectées par erreur via ses « Google Cars ». SSID et adresses MAC ne sont pas des données personnelles pour Google Comme dans la première réaction officielle de Google, la porte-parole de la filiale française, Emmanuelle Flahault-Franc, rappelle que les données, émises par des réseaux Wi-Fi non sécurisés, ont été enregistrées de manière involontaire.
La Cnil condamne Google à une amende de 100 000 euros [MàJ] Alors que la Cnil jugeait la reprise d'activité des Google Cars trop hâtive, elle vient d'infliger à Google une amende de 100 000 euros à cause d'une collecte indue de « données techniques sur les réseaux WiFi ». Sur son site, la Cnil indique les raisons de sa colère à l'encontre du service de la firme, Google Street View. Elle considère que la collecte massive de données WiFi aux fins d'offrir des services de géolocalisation (notamment les services Google Maps, Street View et Latitude) a été sujette à divers manquements. En détail, la Commission explique que Google a bien procédé à de la « captation de données dite de contenu » à l'insu de personnes concernées. Une méthode qui aurait ainsi permis de collecter sans aucune autorisation des identifiants, mots de passe, données de connexion, échanges de courriels… d'utilisateurs. La Cnil avait en mai 2010 mis en demeure la firme d'agir afin de cesser ces violations à la Loi Informatique et Libertés. La Cnil condamne Google à une amende de 100 000 euros [MàJ]
La Cnil met Google à l'amende La Cnil met Google à l'amende Peter Fleischer, directeur Protection des données personnelles chez Google, a déclaré en réaction à cette décision: «Comme nous l’avons déjà dit, nous sommes profondément désolés d’avoir collecté par erreur des données circulant sur des réseaux WiFi non sécurisés. Dès que nous avons compris ce qui se passait, nous avons arrêté nos voitures Street View et en avons immédiatement informé les autorités françaises. Notre objectif a toujours été de détruire ces données et nous sommes contents que la CNIL nous en ait donné l’autorisation. » {*style:<i>
Google "Street View" : la CNIL prononce une amende de 100 000 euros Sur internet, vos activités, vos préférences, et vos déplacements laissent des traces de votre passage. La conservation de ces données est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement du réseau ou poursuivre les auteurs d'activités illégales. Mais elle permet également d'analyser en détail l'ensemble de votre parcours sur internet. Votre adresse IP, votre navigateur, les mots clés que vous avez saisis, les sites que vous visitez sont analysés par les sites internet et les régies publicitaires dans le but d'en apprendre toujours plus sur vous et sur vos habitudes. Google "Street View" : la CNIL prononce une amende de 100 000 euros
Si initialement les réserves de la Cnil à l'égard du service Street View portaient essentiellement sur le floutage des visages et des plaques d'immatriculation, de nouveaux griefs ont par la suite été soulevés. Après de multiples échanges, mises en demeure et contrôles entre 2009 et 2010, la Cnil a décidé au terme de ses délibérations de sanctionner Google d'une amende de 100.000 euros - assortie de la publication sur Internet de cette décision. SSID et adresses Mac sont des données personnelles pour la Cnil Dans une synthèse de ses délibérations, la Cnil reproche à Google divers manquements et le défaut de la firme à répondre à ses demandes dans les délais impartis. Tout d'abord, le service Google Latitude n'a pas fait l'objet d'une déclaration préalable avant sa mise en oeuvre, " malgré deux demandes en ce sens Géolocalisation : la Cnil inflige 100 000 euros d'amende à Google Géolocalisation : la Cnil inflige 100 000 euros d'amende à Google