background preloader

Descente aux enfers

Facebook Twitter

Le mythe d'Orphée : présentation et interprétations. Le mythe d'Orphée : présentation et interprétations Le mythe d'Orphée, notamment rapporté par Ovide dans ses Métamorphoses, a inspiré beaucoup d'artistes et fait l’objet de multiples interprétations. Voici une présentation de ce héros légendaire qui incarne le pouvoir du chant et de la poésie.Temps de lecture moyen : 1'57 Partager Qui était Orphée ? Orphée est un héros légendaire de la mythologie grecque. Fils du roi de Thrace Œagre et de la muse Calliope, il aurait reçu du dieu Apollon une traditionnelle lyre à sept cordes et y aurait ajouté deux cordes en hommage aux neuf Muses. Dans les mythes, il est représenté avant tout comme un aède, c’est-à-dire un poète, qui savait par les accents de sa lyre charmer les animaux sauvages et émouvoir les êtres inanimés.

A son retour en Thrace, il épousa Eurydice (une dryade), mais celle-ci fut mordue au mollet par un serpent le jour même de leur mariage. Orphée et Eurydice : le mythe de la descente aux Enfers L'avis des internautes sur : Le mythe de la descente aux enfers ou la métaphore d'un voyage spirituel - Du mythe au symbole. Catabase, descente aux enfers, on parle d’une descente physique ou de l’esprit, ou imaginaire, ou rituelle ou spirituelle. Ce voyage qu’il ait lieu en enfer, au royaume des morts à des buts : acquérir des pouvoirs, trouver des réponses à des interrogations existentielles, fuir la réalité pour chercher un ailleurs … Le mythe de la descente aux enfers est un thème constant dans la littérature, un motif récurrent dans les mythologies.

Toutes mythologies traitent du thème de la descente dans le monde souterrain du héros : le lieu apparait comme une épreuve qualificative et décisive dans la formation du héros épique, c’est un rite d’initiation. La croyance en un lieu où se prolonge l’existence de tous les humains après leur mort est très ancienne. Le voyage aux enfers représente donc une descente aux origines, comme dans le 6ème chant de l’Enéide ou une descente dans l’inconscient, selon les interprétations modernes. De l’importance d’entreprendre une Nekuia dans le parcours de l’homme-héros. Catabase (littérature) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Catabase. La catabase (du grec ancien κατάϐασις / katábasis, « descente, action de descendre ») est un motif récurrent des épopées grecques, traitant de la descente du héros dans le monde souterrain, les Enfers. C'est l'une des épreuves qualificatives les plus décisives de l'initiation et de la formation du héros épique.

"La catabase est la descente de l'esprit, soit imaginaire, soit rituelle (ex. : descendre à la grotte d'Éleusis), soit spirituelle" ; elle a lieu "soit en enfer (ex. : Orphée descendant chercher Eurydice aux Enfers) soit au royaume des morts (ex. : Jésus, selon Matthieu, XXVII), soit à l'intérieur de la Terre (ex. : l'antre de Trophonios) ; le but est nécromantique (acquérir des savoirs ou pouvoirs par les morts), ou chamanique (extase, guérison, recherche des âmes, etc.) ou initiatique (revenir à l'origine ou à 'l'intérieur') ou symbolique" (Pierre A. Orphée et Eurydice. Orphée avait reçu de sa mère le don merveilleux de la musique, alors les dieux lui avaient fait cadeau d'une lyre.

Depuis, il jouait de l'instrument au gré de ses envies ou de sa mélancolie, pour le plus grand plaisir des êtres qui l'entouraient.Le poète n'avait aucun ennemi, pas même les bêtes féroces : charmées, elles finissaient toujours par s'étendre à ses pieds. Bien sûr, aucune jeune fille ne pouvait résister aux notes tendres et apaisantes que faisait naître Orphée, mais aucune ne trouvait grâce à ses yeux, jusqu'au jour où il rencontra l'envoûtante Eurydice.

Leur amour était si profond et si pur qu'ils décidèrent très rapidement de se marier. Mais ce bonheur fut de courte durée… Le mariage fut une fête pour tous les invités, chacun se réjouissant du bonheur des jeunes époux. Les Enfers étaient peuplés de créatures terrifiantes, toutes soumises à Hadès, le dieu des profondeurs de la Terre. Orphée aperçut rapidement la lumière du jour : ils allaient enfin quitter les Enfers.

Ulysse aux enfers - Le mythe d'Orphée. Tout comme Hercule, Enée, Thésée et même Orphée, Ulysse est lui aussi descendu aux enfers. Après avoir passé toute une année chez la magicienne Circé, Ulysse décide de rentrer à Ithaque. Celle-ci lui annonce qu'il doit tout d'abord aller interroger l'âme du devin Tirésias aux enfers. Sur les indications de Circé, Ulysse prend la mer, et se laisse guider par le vent durant une journée. Il arrive alors tout au bout de l'océan, dans le royaume d'Hades. Une fois entré dans les enfers, Ulysse procède au rituel de la Nejuai ; il creuse une fosse, dans laquelle il verse les libations (lait miellé, vien et eau pure).

Il répand par dessus de la farine, puis sacrifie un bélier noir afin d'attirer le devin. Orphée et Ulysse ont pour point commun d'être allés tous les deux aux enfers mais contrairement au poète, revenu à la surface après avoir perdu une seconde fois sa femme, Ulysse est remonté en ayant accompli son but. Ulysse sacrifiant le bélier noir Aurélien et Alexandre (3e) Nekuia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chant XI de l’Odyssée[modifier | modifier le code] Au chant X (504-514), Circé avait conseillé à Ulysse de laisser Borée, le vent du nord, guider son navire au-delà de l'Océan jusqu'au bois sacré de Perséphone boisé de saules stériles.

Elle indique ensuite à Ulysse d'arrêter son vaisseau à la confluence des fleuves infernaux que sont le Pyriphlégéthon, le Cocyte, le Styx et l'Achéron. Elle lui expose ensuite le rituel sacrificiel qu'il accomplira au chant suivant. Au début du chant XI, Ulysse et ses compagnons quittent le palais de Circé à Aiaia en embarquant un troupeau de bélier. Une ombre se détache de la foule, il s'agit d'Elpénor, un compagnon d'Ulysse, laissé sans sépulture à Aiaia.

À ce stade de son récit, Ulysse fait une pause ; Arété, Alkinoos et les Phéaciens qui l'écoutent échangent des commentaires élogieux à son sujet, puis Alkinoos invite Ulysse à poursuivre son récit. La Nekuia dans l'art antique[modifier | modifier le code] La nekyia d'Ulysse - Odyssée, chant XI - Traduction de Leconte de Lisle (1867) Ulysse évoque les morts chez les Cimmériens - Traduction de Leconte de Lisle (1867) Contrairement à ce qui s'écrit très souvent, le déplacement d'Ulysse aux Enfers ne constitue pas une descente dans l'Hadès (une catabase), mais un voyage horizontal au-delà de l'Océan, au pays des Cimmériens.

Là, Ulysse effectue une nécromancie : il fait monter les morts jusqu'à lui. Le passage consacré à Tantale, Sisyphe et autres damnés du Tartare, impossible à justifier dans une nécromancie, semble constituer une interpolation postérieure. Etant arrivés à la mer, nous traînâmes d'abord notre nef à la mer divine. Puis, ayant dressé le mât avec les voiles blanches de la nef noire, nous y portâmes les victimes offertes. Et nous-mêmes nous y prîmes place, pleins de tristesse et versant des larmes abondantes. Et Kirkè à la belle chevelure, Déesse terrible et éloquente, fit souffler pour nous un vent propice derrière la nef à proue bleue, et ce vent, bon compagnon, gonfla la voile. - Hélas ! Et Alkinoos dit : Résumé détaillé d'Eldorado - Eldorado de Laurent Gaudé. Laurent Gaudé publie en 2006, un livre intitulé « L’eldorado » reprenant un sujet très actuel qui fait souvent polémique, l’immigration.

Ce résumé retrace les grands moments de ce roman qui a rencontré un grand succès notamment chez les jeunes lecteurs. Chapitre 1 : L’ombre de Catane Salvatore Piracci est un commandant dans la marine militaire italienne. Durant l’une de ses permissions, il flâne dans les rues de Catane et fait une drôle de rencontre. En effet, une femme qui ressemble plutôt à un fantôme le suit jusque chez lui.

Chapitre 2 : Tant que nous serons deux Durant ce temps au Soudan, deux frères, Jamal et Soleiman s’apprêtent à quitter leur cadre de vie, leur pays, leur famille, leurs amis, leurs coutumes, leurs habitudes. Chapitre 3 : Tempête Retour à Catane où le commandant discute avec son confident et ami Angelo et évoque le destin tragique de la femme à qui il a remis son arme un peu plus tôt. Chapitre 4 : Blessure de frontière Chapitre 5 : le cimetière de Lampedusa.

Laurent GAUDÉ, La porte des Enfers. Laurent GAUDÉ La porte des Enfers Actes Sud, août 2008 Laurent Gaudé est né à Paris en 1972. Il fait des études de lettres et commence à écrire du théâtre. Même si c'est pour ses romans qu'il est connu, il publie plusieurs pièces chez Actes Sud avant de leur proposer un roman. La première, Combats de possédés, paraît en 1999. S'ensuit alors une dizaine, toutes chez Actes Sud. C'est après une dizaine de pièces, quatre romans, un recueil de nouvelles et une avalanche de prix qu'il publie La porte des Enfers. Naples, juin 1980, Via Forcella (via = rue, en italien) . « C'est là, au coin du vicolo della Pace et de la via Forcella, que tout bascula. Sa femme Giuliana lui demande alors une chose, une seule : « Rends-moi mon fils, Matteo. Naples, août 2002. Il s'agit d'un roman à double narration.

Naples, septembre 1980. Mais arrivé devant Cullaccio, l'ayant à sa merci, il ne put se résoudre à tirer. Commence alors la deuxième partie du roman. Sébastien Almira, 2ème année Ed. Laurent Gaudé - écrivain français - Laurent Gaude, écrivain français, prix goncourt 2004. Les Enfers : catabases et topographie. Les Erinnyes (cratère d'Apulie ca. 400 ante Christum, exposé au musée du Land de Bade, à Karlsruhe, R.F.A) Proserpine, par F.G.

ROSSETTI (Londres, Tate Gallery) Le mythe d Orphee. La catabase : Tolkien et la tradition antique. Introduction n emploie généralement le terme catabase pour désigner de façon technique l'un des motifs les plus récurrents des mythes et de la littérature antiques : la descente effectuée par un héros dans les entrailles de la terre, vers le royaume des Morts. Quatre personnages illustres ont ainsi foulé le sol des Enfers : Le poète Orphée qui, avec la permission de Zeus, emprunta les souterrains infernaux pour y retrouver sa compagne, la nymphe Eurydice, terrassée par une piqûre de vipère.

Héraclès, dont la dernière épreuve consista à capturer Cerbère, le célèbre molosse tricéphale qui gardait la porte des Enfers. Le héros troyen Enée qui, après avoir consulté la Sibylle de Cumes, demanda à la prêtresse de le conduire jusqu'à la demeure des Ombres, auprès de son père Anchise. Le guerrier et navigateur Ulysse qui, sur les conseils de la magicienne Circe, visita les Enfers pour y questionner le devin Tirésias et obtenir de lui des indications capitales sur son retour à Ithaque. Conclusion. Laurent Gaudé. Né le 6 juillet 1972, Laurent Gaudé vit à Paris. Une fois son bac en poche, il se décide à suivre des études littéraires de lettres modernes, jusqu'à la préparation d'une thèse en études théâtrales.

Il demandera d'ailleurs que son sujet soit soumis à la direction de l'auteur et metteur en scène dramatique Jean-Pierre Sarrazac. Passionné par le théâtre, Laurent Gaudé se décide à vivre de sa plume. En 1999, ses efforts se révèlent payants avec la publication de sa toute première pièce, Combats de possédés, parue aux éditions Actes sud à qui il est toujours resté fidèle depuis. Tout s'enchaîne alors très vite pour ce jeune auteur : sa pièce, traduite en allemand, est jouée à Essen dans une mise en scène de Jürgen Bosse. Sa seconde pièce, Onysos le furieux, est publiée en 2000, puis elle est montée dans la foulée en juin de la même année au Théâtre national de Strasbourg. Vous avez lu un de ses livres ? Découvrez notre guide des prix littéraires >> BIBLIOGRAPHIERomans parus chez Actes sud.