Parti Pirate

Facebook Twitter
La « démocratie liquide » des hackers Amaelle Guiton, auteur du livre « Hackers, au cœur de la résistance numérique », dessine les contours des mouvements hackers. Entre les institutions et les marges, le bricolage et la politique. Est-il possible de catégoriser différents types de hackers ? Amaelle Guiton. C’est difficile de catégoriser tous ceux qui pratiquent le « hacking », le « bidouillage informatique ». La « démocratie liquide » des hackers
Suite à ses récents succès en Allemagne, où il pourrait devenir la troisième force politique nationale, le Parti Pirate fait beaucoup parler de lui. Mais comment considérer sérieusement un parti qui est né sur le désir de télécharger de la musique et qui, à première vue, n’est qu’un parti de défense des droits des internautes ? En fait, réduire le parti Pirate au téléchargement reviendrait à considérer que les partis écologistes ne cherchent qu’à protéger les pandas d’Asie. Caricaturer le Parti Pirate en un groupuscule de geeks barbus est également mensonger: j’en connais deux qui se rasent. Précisons tout d’abord que chaque citoyen est un internaute de fait. Que ce soit directement ou indirectement, toute personne est appelée à utiliser internet ou, tout au moins, à y avoir des données personnelles. Le Parti Pirate, la démocratie du troisième millénaire ? Le Parti Pirate, la démocratie du troisième millénaire ?
This video is currently unavailable. Sorry, this video is not available on this device. Video player is too small. Normal What is the Pirate Organization? What is the Pirate Organization?
Parti Pirate France : interview du candidat Edouard Ducray Parti Pirate France : interview du candidat Edouard Ducray Le Parti Pirate est-il un OPNI (Objet Politique Non Identifié) ? Possible. Mais il reste un parti politique qui participe aux élections, dont les dernières législatives. Et comme la « pensée politique pirate » peut-être multiple, que son porte-parole le plus connu, Maxime Rouquet, peut renvoyer des phrases étranges comme « On défend des idées qui peuvent être très proches d’idées de l’extrême-droite sur certains points. En même temps, on n’est pas du tout dans la même optique(…) » qui peuvent laisser planer quelques doutes : le mieux est de questionner un candidat, Edouard Ducray, qui a fait campagne au PPfr et répond très clairement aux question de l’agitateur de la marionnette Yovan Menkevick, du magazine en ligne Reflets.info. Exclusivité totale, même pas encore vu à la radio ou entendu à la télé.
parti pirate

Pourquoi le parti pirate devrait promouvoir le revenu de base Le revenu de base est une solution économique qui va de pair avec la philosophie de la culture libre, et constitue une solide réponse face au contexte économique. S’ils veulent être crédibles et cohérents, les pirates ont donc tout intérêt à défendre haut et fort cette proposition. Les pirates le savent mieux quiconque: le monde est en train de changer, et l’économie n’en sortira pas indemne. Plus que d’une « nouvelle économie », nous assistons à l’émergence d’une « deuxième économie » dont les règles semblent échapper totalement au cadre fixés par l’économie officielle. Si le numérique pouvait vraiment créer la croissance de demain et l’emploi, depuis vingt ans que le secteur émerge, cela se serait vu. Si vraiment l’open-source était compatible avec l’économie classique, alors les monopoles de facebook, google and co ne seraient pas un problème pour nos libertés.

Pourquoi le parti pirate devrait promouvoir le revenu de base

Vous intéressez aussi beaucoup l’extrême-droite radicale, toujours très à la pointe quand il s’agit de dénoncer la confiscation de la démocratie par les élites. Vous-même, vous avez donné un long entretien à Novopress, le site du Bloc Identitaire. Ce n’est pas gênant d’avoir la même conception de la démocratie que ces gens-là ? « La démocratie représentative n'est pas efficace » | Mardi 27 Novembre 2012 sur StreetPress « La démocratie représentative n'est pas efficace » | Mardi 27 Novembre 2012 sur StreetPress
Contre la profession politique Contre la profession politique Congrès de Toulouse du Parti Socialiste, octobre 2012 Quel est l'événement politique le plus important de l'année écoulée ? On voudrait pouvoir écrire que c'est l'élection, le 6 mai dernier, de François Hollande à la présidence de la République. Ce sera peut-être le cas, mais il est encore trop tôt pour le dire. En politique, on ne sait jamais à l'avance de quoi hier sera fait.
Le Parti Pirate supprime son président 01net le 29/11/12 à 15h16 Qui est le chef du Parti Pirate ? Réponse : personne. Pour éviter les querelles d’egos, comme celles qui font rage actuellement à l’UMP, cette mouvance politique issue de l’internet s’est dotée d’une nouvelle organisation qui supprime, tout simplement, la fonction de président de parti. « Nous sommes pour la transparence, explique Yohan Aglae, alias MindHack, porte-parole du Parti Pirate. Le Parti Pirate supprime son président
changer radicalement les institutions «L’élargissement rend indispensable une réforme fondamentale des institutions, affirmait Joschka Fischer, le Ministre allemand des affaires étrangères, le 12 mai 2000. Comment imaginer un Conseil européen à 30 chefs d’Etat ? www.roosevelt2012.fr/propdetails?propid=14 www.roosevelt2012.fr/propdetails?propid=14
parti pirate

C'est un tweet très court. Un seul mot. Mais un énorme encouragement pour le Parti Pirate, qui trouve en Mathieu Kassovitz un soutien de poids. "Continuez !!!" Mathieu Kassovitz encourage le Parti Pirate à continuer Mathieu Kassovitz encourage le Parti Pirate à continuer
Législatives : Le Parti Pirate prône une démocratie 3.0 Le pavillon noir flottera-t-il bientôt sur le Palais Bourbon ? Rien n'est moins sûr, même si la centaine de candidats du Parti Pirate aux élections législatives espèrent secrètement parvenir aux mêmes résultats que leurs camarades d'outre-Rhin. Après avoir envoyé 15 députés au parlement régional de Berlin en 2011, le Piratenpartei Deutschland a en effet récemment frappé très fort aux élections législatives locales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il a décroché 20 sièges, s'imposant comme la cinquième force politique du Land le plus peuplé d'Allemagne et évinçant par la même occasion Die Linke, cousin germanique du Front de gauche. Bien loin de ces succès électoraux, le Parti Pirate de France (fondé en 2006, dans la lignée du Piratpartiet suédois, premier du genre) ne semble lui pas encore taillé pour la victoire. Avec ses 500 membres à peine (contre 30.000 pour les Piraten allemands), il fait campagne avec trois bouts de ficelles.
Présent pour les élections législatives, le Parti Pirate (dont on vous parle un peu sur Owni depuis quelques mois) souhaite prolonger la libération des données entamée par l'Etat français (lire ici ou encore là) en poussant le concept de transparence jusqu'au bout. Le PP propose en effet : - D’utiliser des formats et standards ouverts pour la publication des données publiques. - D’utiliser des licences libres y compris de modification et d’utilisation commerciale pour la publication des données publiques. - De définir un cadre permettant un financement en amont lorsque la mise à disposition entraine des coûts le nécessitant. - D’imposer que les données d’utilité publique soient rendues accessibles sous les mêmes conditions que les données publiques. - Publier les informations sur les produits et services commerciaux. - Publier les marges et les détails des contrats des différents acteurs. News, Augmented » Le Parti Pirate voudrait bien hacker l’Open Data - Revue du web