background preloader

Loppsi

Facebook Twitter

Analyse du scrutin n°386 - Séance du : 12/05/2009. LOPPSI 2 : un fichier monstre commun entre la police et la gendarmerie. Ce dimanche, au Journal officiel, à quelques heures de l’élection de François Hollande, Claude Guéant a créé un nouveau fichier en France.

LOPPSI 2 : un fichier monstre commun entre la police et la gendarmerie

Le décret du 4 mai 2012 vient rendre effectif un des articles de la LOPPSI 2 à cette fin. Le cadeau de départ est conséquent : le TPJ, acronyme de Traitements de Procédures Judiciaires fusionnera d'ici fin 2013 le système de traitement des infractions constatées (STIC) de la police nationale et le système judiciaire de documentation et d'exploitation de la gendarmerie nationale (JUDEX). L’avis de la CNIL sur ce décret a lui aussi été publié.

L’occasion d'une lecture plus éclairée. Ce fichier ou plutôt super fichier sera alimenté par bon nombre de procédures judiciaires pour crime ou délit, mais également la majorité des contraventions de cinquième classe. En guise de variables, un véritable inventaire. Au Canada : un mélange entre SOPA et la HADOPI ; C-11. Voilà deux exemples qui montrent encore une fois que les industriels lobbyistes du divertissement ne lâcheront jamais l'affaire, et continueront partout leur travail de sape auprès des nombreux Politiques de notre planète.

Au Canada : un mélange entre SOPA et la HADOPI ; C-11

Et de un... Pédophilie : le cri d’alarme pour un contrôle total d’internet ? Une petite information qui ne fait pas trop rire, et qui nous vient de cet article, dans lequel Guerric Poncet à posé quelques questions à Michael Moran, directeur adjoint d'Interpol lors de la conférence Octopus du Conseil de l'Europe : La pédophilie sur Internet progresse plus que jamais.

Pédophilie : le cri d’alarme pour un contrôle total d’internet ?

Ce qui est quand même navrant, c'est que ça n'a pas été faute de ne pas prévenir avant et pendant les débats nos députés qui ont voté la loi dite loppsi, et qui vise à filtrer à la louche les sites à la morale inacceptable. Sauf que le blocage par les autorités indépendantes qui se passent de vraie décision de justice n'est pas toujours légitime. Tous les défenseurs d'Internet ont expliqué et blogué, en long en large et en travers, de façon amateur, ou professionnelle que le filtrage ne résoudrait rien, et pire qu'il aurait pour conséquence de déployer de nouvelles technologies d'anonymisations poussées.

Interpol : "La pédophilie sur Internet progresse plus que jamais" Jeté sur les voies : l'auteur a été acquitté ! Le jeune homme a cependant écopé d'une peine de travail de 80 heures pour avoir commis un vol de sac à main avec violence.

Jeté sur les voies : l'auteur a été acquitté !

Loppsi : la police va bien utiliser ses super logiciels espions. Montage représentant une main sortant d’un écran d’ordinateur (Don Hankins/Flickr/CC). « Keylogger » : le gros mot est lâché.

Loppsi : la police va bien utiliser ses super logiciels espions

Les logiciels espions font leur entrée officielle dans l’arsenal que la police peut utiliser pour mener des opérations de surveillance, dans le cadre d’enquêtes visant les terroristes présumés ou les personnes suspectées de crimes en bande organisée. La loi Loppsi 2 sur la sécurité, promulguée en mars 2011, restait dans le flou sur les moyens exacts donnés à la police pour surveiller communications et données numériques. Twitter : gare aux "gazouillis" diffamatoires. En 2012, « Twitter » entrera officiellement dans le langage commun en entrant dans la prochaine édition du « Robert ».

Twitter : gare aux "gazouillis" diffamatoires

Un couronnement pour le réseau social américain qui fêtera ses 5 ans dans quelques mois. Depuis l'affaire DSK, le grand public sait que « tweeter » (gazouiller en anglais) consiste à écrire des messages de 140 signes diffusés à un ensemble de « followers » (suiveurs). Contrairement à Facebook, Twitter fonctionne de manière ouverte. Dutch providers abandon “ineffective” web blocking. The largest Dutch internet providers were in the process of blocking websites on the basis of blacklists provided by the Dutch hotline.

Dutch providers abandon “ineffective” web blocking

Bits of Freedom has always insisted that the blocking of websites with images of sexual child abuse is a counterproductive measure. A letter written by the ISPs and the Dutch hotline indicates that they share the views of Bits of Freedom in this regard, that web-blocking is not an effective measure to fight child abuse images online. The letter was sent to the Dutch Minister of Justice on 10 November 2010, but officially released only in the beginning of March 2011 (i.e. after the publication of the report of the European Parliament which also touched on web blocking).

The original file (Dutch) can be found here (PDF). An unofficial translation of the letter can be found below: Journée mondiale contre la cyber-censure - 12 mars 2011. LOPPSI : le juge constitutionnel valide le filtrage sans juge. Mise à jour 15 mars 2011 La LOPPSI a été publiée au journal officiel.

LOPPSI : le juge constitutionnel valide le filtrage sans juge

Parmi ses nombreux articles, le texte, expurgé des nombreuses dispositions inconstitutionnelles, prévoit la pénalisation de l’usurpation d’identité d’une personne (1 an de prison et 15 000 euros d’amende), mais également le blocage de sites pédopornographiques par le ministère de l’intérieur, sans intervention préalable d’un juge. Première diffusion 10 mars 2011 (titre initial LOPPSI : le juge constitutionnel valide le blocage sans juge) Nous venons de l'apprendre : le Conseil constitutionnel a validé l'article 4 de la LOPPSI, article qui autorise le blocage des sites sans l'intervention du juge.

"L'article 4 permet à l'autorité administrative d'interdire l'accès aux services de communication au public en ligne diffusant des images pédopornographiques. Sécurité : le Conseil constitutionnel censure des articles clés de la Loppsi 2. MAM Voyages - Agence de voyages. Prairie des filtres : la mairie demande l'expulsion des tipis - Toulouse. Anti Loppsi2 - APPEL NATIONAL DU CAMPEMENT DE RESISTANCE POUR NOS LIBERTÉS. Politique économique, sociale, internationale et politiques publiques. LOPPSI : une barrière pour se donner bonne conscience.

On ne remerciera jamais assez nos seniors les sénateurs français de prendre soin de nous, et par extension d'avoir mis en place, en ce jour du 18 janvier 2011, tous les moyens en leur pouvoir pour autoriser le filtrage de sites internet, au travers de l'article 4 de la loi dite loppsi.

LOPPSI : une barrière pour se donner bonne conscience

Une loi qui prend soin d'éviter soigneusement d'avoir recours aux juges. Bien, oui, comme ça, c'est plus simple, on filtre ce que l'on veut, et en plus, ça va plus vite. Pourquoi, je me répète sur ce blog, moi ? LOPPSI 2 : le Sénat autorise le blocage des sites sans juge. Ce soir, lors de l’examen en seconde lecture, les Sénateurs ont voté l’article 4 de la LOPPSI dans une version identique à celle des députés.

LOPPSI 2 : le Sénat autorise le blocage des sites sans juge

Le texte est donc indéboulonnable, sauf censure du Conseil constitutionnel (directe ou par réserve interprétative). Anti Loppsi2. Distribution sélective : le luxe renonce à faire bloquer des sites. Anti Loppsi2 - LOPPSI 2 : ils soldent nos libertés ! A Paris, la police aura des yeux tout partout » Article » OWNI, Digital Journalism. Pour vendre sa Loppsi, Hortefeux invente des mesures qui existent déjà. Mise à jour : Lors de la discussion générale en ouverture de la seconde lecture du texte au Sénat, Brice Hortefeux a de nouveau défendu l'idée que les vols de portables seraient enfin réglés avec la loi Loppsi. Pourtant rien n'est prévu dans le projet de loi, et aucun des amendements présentés par le gouvernement ne s'y intéresse.

Ni aucun amendement de sénateur. Article du 4 janvier 2011 - Invité sur RTL le jour du réveillon, le 31 décembre 2010, le ministre de l'intérieur Brice Hortefeux a été prié de commenter un document interne de la préfecture de Paris, selon lequel les vols avec violence commis dans les transports en commun de la région parisienne auraient augmenté de 39,3 % par rapport à l'année 2009. Loppsi, l’histoire se répète avec le même acteur.

C'était en 1996, à l'heure ou Internet commençait seulement son déploiement en France qu'une décision d'une importance capitale venait d'avoir lieu. Une décision qui déjà neutralisa probablement la plus importante des attaques que devait subir le nouveau réseau. Peut-être même plus qu'une attaque, c'était déjà une première bataille de gagnée, une première bataille signifiant déjà que la guerre était déclarée. Et devinez qui, en 1996, était venu déclarer cette guerre à Internet ? Non, ce n'était pas Nicolas Sarkozy, mais un éventuel présidentiable pour 2012, qui - et ça fait peur - semble avoir les faveurs du peuple dans les sondages : l'actuel premier ministre, Mr François Fillon. Loppsi, ou le blocage de la circulation. Contre Loppsi 2 Appel à blocage 03 Janvier 2010.

Loppsi 2: «une loi extrêmement dangereuse et régressive» LOPPSI à l'Assemblée : Rejetons la censure du Net ! Paris, 9 décembre 2010 -- La guerre lancée par les gouvernements américains et français contre WikiLeaks montre combien il est important de protéger Internet de la censure politique. Mardi prochain reprend à l'Assemblée nationale le débat sur le projet de loi LOPPSI, dont l'article 41 met en place une censure administrative du Net au prétexte de lutter contre la pédopornographie. Pour un Internet bien moins sale : filtrons-le. Bientôt, en France, Internet n'existera plus. La Hadopi et la Loppsi vont faire rentrer l'Internet français dans une nouvelle ère. Vous ne le savez peut-être pas, mais l'assemblée nationale, le 12 mai dernier à voté en faveur de la loi nommée Répression Création et Internet, dite Hadopi. Cette loi, le lendemain, donc le 13, a fait l'objet d'un vote positif également au Sénat.

Loppsi : Internet 0 – 1 France. Je vais essayer de faire court, simplement parce que je ne veux plus m'attarder sur le sujet. Hier soir, soit le 15 décembre 2010, la loi LOPPSI a été votée et adoptée à l'assemblée nationale avec 27 députés présents.