background preloader

Laos

Facebook Twitter

Au Laos les bombes non explosées trouvent un usage quotidien. Nul besoin de dire combien la guerre du Vietnam fut terrible, notamment pour les populations du Vietnam et du Laos.

Au Laos les bombes non explosées trouvent un usage quotidien

C’est surtout dans ce dernier pays que le mal est (encore de nos jours) plus perfide car ce pays a toujours été neutre et a pourtant souffert des innombrables bombardements. Les Viêt-Cong avaient pour habitude de traverser la frontière entre le Laos et le nord Vietnam pour se ravitailler ou pour descendre dans le sud du Laos et rejoindre ainsi le Vietnam. C’est ainsi que les Américains décidèrent de bombarder ce pays pour toucher leurs ennemis. «Le gouvernement a vendu le nord du Laos à la Chine» Dans la «zone économique spéciale du Triangle d’or», située en territoire laotien, dans le district de Ton Pheung, la seule langue parlée est le chinois, toutes les horloges sont à l’heure de Pékin et le yuan est la monnaie de choix.

«Le gouvernement a vendu le nord du Laos à la Chine»

«Ici, c’est comme en Chine, car le patron est chinois», confie un jeune employé venu du Yunnan attablé devant une soupe aux nouilles. Les Laotiens qui vivent aux alentours appellent cette zone, où les voitures doivent porter des plaques d’immatriculation spéciales, «le casino». Car le Kings Romans, un monstrueux casino surmonté de minarets illuminés autour d’une couronne de conte de fée et entourées de pseudo-statues grecques trône au milieu d’un Disneyland à la chinoise, avec ses pagodes pékinoises, son quartier shanghaïen début de siècle et ses prostituées de luxe.

L’entrée du casino chinois Kings Romans, dans la zone économique spéciale du Triangle d’or, dans la province laotienne de Bokéo. Photos Guillaume Payen 100 000 dollars de prime à l’expatriation. Laos : des « cocons en bambou » pour promouvoir l’écotourisme. Se sentir comme dans un cocon, tout en observant la faune et la flore.

Laos : des « cocons en bambou » pour promouvoir l’écotourisme

C’est le projet surprenant développé par la Cole Company. Imaginez des logements en bambou, ressemblant à des cocons, suspendus à des arbres en pleine forêt Laotienne. Laos : au fil du Mékong. Luang Prabang, Laos entre les montagnes. Quelques pas hors des ornières convenues de la très touristique rue Sisavangvong, par une de ces venelles latérales, et ça y est : une barrière est franchie, le temps semble avoir suspendu son vol, il paraît même s’être ramassé en une fixité hypnotique.

Luang Prabang, Laos entre les montagnes

A deux pas du Mékong, nous voici face à la villa Xieng Mouane, vaste demeure tout en bois faisant aujourd’hui office de musée. Comme au cœur d’un village, cela bruisse de murmures, d’aboiements et d’une lointaine musique folklorique : la sensation de havre n’en est que plus forte. Entourée de cocotiers et d’aréquiers, la maison raconte en elle-même une histoire : celle de la dernière demeure aristocratique de Luang Prabang, ancienne ville royale qui, malgré le régime communiste, a su conserver ses atours et sa mémoire. Un des six dauphins de l'Irrawaddy du Laos est mort.

ANIMAUX - La mort récente de l'un des six dauphins de l'Irrawaddy restants dans le fleuve du Mékong au Laos accentue la situation désespérée de l'espèce déjà en réel danger.

Un des six dauphins de l'Irrawaddy du Laos est mort

Le 1er avril, des villageois cambodgiens ont effectivement découvert la carcasse d'une femelle de 200 kg dans la province de Stoeng Treng, située au nord du Cambodge, à la frontière avec le Laos, selon le Phnompenhpost. Ce dauphin faisait partie du petit groupe de six spécimens recensés dans cette partie du fleuve. Laos: Pattes d'ours et viande de tigre au menu des touristes chinois. GOURMANDISE le Laos devient un centre de plus en plus prisé pour le tourisme lié au commerce des espèces animales en danger, 20 Minutes avec agences.

Laos: Pattes d'ours et viande de tigre au menu des touristes chinois

Laos - Vang Vieng, le joyau d’émeraude de l’asie. « J’ai survécu au tubing à Vang Vieng !

Laos - Vang Vieng, le joyau d’émeraude de l’asie

» Longtemps, le slogan s’est affiché sur les tee-shirts de ceux qui avaient victorieusement descendu la rivière Nam Song bordant la ville. Juchés sur des pneus-bouées, des gamins ivres dévalaient le fleuve au prix de risques insensés. C’était le temps où l’on avait baptisé Vang Vieng le « Cancun asiatique ». Traduction : l’endroit où la jeunesse internationale pouvait venir s’éclater sans limites. Accident de sleeping bus au Laos: "Nous avons cru que c'était la fin" Nous sommes un jeune couple de voyageurs, Nicolas et Elsie (respectivement 25 et 23 ans) et nous partions pour un grand voyage de trois mois à sillonner en sac à dos la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam.

Accident de sleeping bus au Laos: "Nous avons cru que c'était la fin"

Lors de notre dernière semaine au Laos, nous avons décidé de prendre un sleeping bus, bus double à couchettes, pour effectuer le trajet reliant la ville de Vientiane, la capitale du pays, à celle de Pakse. Il s'agit d'un moyen de transport très utilisé, tant par les touristes que par la population locale: le prix d'un billet étant dérisoire, environ 11 euros par personne.

Vers six heures du matin heure locale, notre conducteur (qui devait sans doute être l'unique pour un trajet de 13 heures) s'est endormi et notre bus double s'est retourné sur le toit dans un fossé. Découvrir le Laos à vélo. Quelques coups de pédales suffisent pour passer d'un temple à l'autre en se perdant dans les rues pittoresques de Luang Prabang, l'une des villes les plus captivantes d'Asie du Sud-Est.

Découvrir le Laos à vélo

Presqu'île formée par le Mékong et son affluent, la Nam Khan, Luang Prabang (Laos) est à la fois exotique et familière. Enserrée dans une nature exubérante, la cité sacrée a des allures de village, très facile à sillonner en deux roues. À la saison sèche, ses faubourgs sont accessibles par des passerelles en bambous qui semblent tenir à un fil. Même le centre historique, classé depuis 1995 au patrimoine mondial par l'Unesco, n'a rien de clinquant. Les belles demeures coloniales aux tons fanés ont perdu de leur superbe et distillent un charme nostalgique. Quand le Laos prend exemple sur la Chine ou la Birmanie pour censurer Internet. Le 16 septembre 2014, le Premier ministre laotien a signé un décret imposant l'utilisation «responsable et constructive» du web dans son pays.

Quand le Laos prend exemple sur la Chine ou la Birmanie pour censurer Internet

Un euphémisme qui cache une véritable censure d'internet. Et pour rédiger un guide de bonne conduite sur la toile, le Laos a prix exemple sur certains de ses voisins d'Asie. Le texte, inspiré des législations appliquées au Vietnam, en Chine ou en Birmanie, devrait être mis en application avant la fin 2014. Le gouvernement justifie officiellement cette législation par la prolifération de fausses informations et de contenus inappropriés sur les sites de médias sociaux tels que Facebook (60.000 utilisateurs en 2011, 500.000 trois ans plus tard, dont 82% de moins de 30 ans).

Le plateau des Bolaven à moto. Pas aisé d'apprivoiser les routes laotiennes. Celles qui sont asphaltées sont constellées de trous et une attention de chaque instant est nécessaire pour ne pas frôler de trop près les autres véhicules, les enfants, les animaux... Heureusement, ce ne sont pas les panneaux indicateurs (inexistants) qui risquent de divertir le pilote. Mais il n'est pas toujours évident de détacher ses yeux du paysage qui défile. Pistes rouges de latérite s'enfonçant dans la jungle, petits villages des ethnies Katu ou Laven (celle-ci a donné son nom au plateau) avec leurs maisons de bois au milieu des cultures, le tout surplombé d'un ciel aussi magnifique que menaçant...

Dans ces conditions, on dépasse rarement les 40 km/h. Cascades et café Ce ne sont pourtant pas les seules chutes d'eau rencontrées. Mais toute cette eau doit partager les honneurs avec l'autre vedette de la région: le café. Les bombes américaines tuent encore au Laos. Le Laos a été tellement bombardé, qu'on peut y voir des clôtures faites de bombes américaines. © Tim Chong/Reuters De nombreux conflits armés font la "Une" de l’actualité. Explorez le Laos. L'éléphant s'enfonce dans la jungle, ballottant ses passagers qui s'agrippent à leur siège avec une inquiétude grandissante.

Saison des pluies oblige, les grands tecks ruissellent, et le sol spongieux paraît impraticable. Le cornac se tourne en souriant: "Ok? ". Pas ok, surtout que le chemin grimpe à présent, avant de plonger vers le ravin. Dans l'esprit du voyageur passent en accéléré toutes les raisons de paniquer: Luang Prabang (seule ville de cette région du centre du Laos) se trouve à 10 kilomètres et une longue heure de route, les forêts à la biodiversité incroyablement intacte sont certes magnifiques, mais leurs frangipaniers et leurs bambous géants abritent aussi des ours, des tigres et des sangsues. Le Laos: meurtri mais si attachant. Vacances Le choc est violent. Venant de Bangkok la gigantesque, de Kuala Lumpur ou Singapour high-tech ou de Hanoi la grouillante, Vientiane apparaît comme un gentil village de province.

Laos, le dernier éden - Voyage. L’éléphant s’enfonce dans la jungle, ballottant ses passagers qui s’agrippent à leur siège avec une inquiétude grandissante. Saison des pluies oblige, les grands tecks ruissellent, et le sol spongieux paraît impraticable. Le cornac se tourne en souriant : « OK ?» Au Laos, une déforestation massive et silencieuse. Laos, les pêcheurs de l'extrême.

LAOS. Un projet de barrage menace les dauphins du Mékong. SUSPENSION. Les dauphins de l'Irrawaddy sont déjà une espèce très menacée. Au Laos, un village lutte pour préserver la forêt sacrée - Monde. Guerre du Laos 64-73 : la carte dynamique des bombardements. Chaque point qui apparaît sur la carte du Laos représente un bombardement. En vert les bombes de fort tonnage en vert les bombes à fragmentation. Neuf ans au Laos. Laos : Absence de progrès relatifs aux droits humains. (Bangkok, le 10 juin 2014) - Le gouvernement laotien n’a toujours pas pris les mesures requises pour s’attaquer aux problèmes profondément ancrés dans le domaine des droits humains, a observé Human Rights Watch aujourd'hui dans un document soumis à l'Organisation des Nations Unies. Le Laos fera l’objet d’un deuxième Examen périodique universel (EPU) au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève en octobre 2014. Human Rights Watch a souligné plusieurs problèmes relatifs aux droits humains au Laos.

Une source particulière de préoccupation est la disparition forcée du militant de la société civile Sombath Somphone, à Vientiane en décembre 2012 après avoir été arrêté par la police, ainsi que la disparition de l’écologiste, Sompawn Khantisouk, dont on est sans nouvelles depuis sa convocation à un poste de police en janvier 2007. Version intégrale de ce communiqué en anglais : www.hrw.org/node/126267. En vidéo : des espèces nouvelles et des virus découverts au Laos.