background preloader

Cambodge

Facebook Twitter

Au Cambodge, le boom de Phnom Penh, ex-ville fantôme. Centres commerciaux et hôtels cinq étoiles flambant neufs : vidée par les Khmers rouges à la fin des années 1970, Phnom Penh est en pleine mutation, sous l'impulsion d'une classe moyenne bénéficiant des retombées de la croissance, dans un pays où la majorité de la population vit dans la pauvreté.A l'intérieur du Aeon Mall, le premier centre commercial géant du Cambodge, acheteurs et curieux font une pause dans leur lèche-vitrines pour prendre des selfies devant un immense sapin de Noël occupant le hall central.Une scène ordinaire dans une grande partie de l'Asie mais encore inimaginable il y a peu au Cambodge, où environ 20% de la population vit avec moins d'un euro par jour.

"Cela montre que la ville est en pleine croissance... Le boom que connaît Phnom Penh a contribué à la richesse de ma famille. Au Cambodge, les ouvrières du textile continuent de s'évanouir par centaines. Entre lundi et mercredi derniers, environ 200 travailleuses ont perdu connaissance dans trois usines de textile proches de Phnom Penh, capitale du Cambodge. Si l’on en croit la version officielle du Fonds National de Sécurité Sociale du Cambodge (NSSF), elles auraient été intoxiquées dans au moins l’une des usines... en mangeant des crevettes avariées.

L'argument tient peu : les pertes de connaissance dues à l'épuisement et la chaleur dans les usines textiles cambodgiennes ne sont pas un phénomène exceptionnel, comme l'a montré, en 2012, le reportage Cambodge, salaire de la faim par l’association Ethique sur l’étiquette. Des happenings où des volontaires feignaient un évanouissement avaient ensuite été organisés dans des grands magasins en France, en particulier H&M et Zara, dont certains vêtements sont produits au Cambodge. 115 euros par mois A lire aussi : «Moi, Chantan, ouvrière textile au Cambodge, 12 heures par jour, 6 jours sur 7, sans congés...»

Un projet de loi en préparation. Cambodge : comprendre la société post-Khmers rouges. Crédit Nicolas Malinowski Les Khmers rouges, régime communiste d'inspiration maoïste-léniniste, ont occupé le Cambodge à la fin des années 1970 sous la direction de Pol Pot. Soucieux de rendre leur pays économiquement attrayant grâce au développement de la riziculture, les dérives de cette idéologie ont causé la mort de 1,7 million de personnes, au grand renfort de travail forcé et d'assassinats arbitraires. Malgré l’effervescence des marchés, l’odeur de cuisine qui envahit les ruelles et les rires des jeunes cambodgiens qu’on entend aux carrefours, la morosité est palpable à Phnom Penh.

Ville-théâtre de l'ascension au pouvoir des Khmers Rouges il y a 40 ans, la cité garde encore les traces de la brutalité du régime du Kampuchéa. Au cœur de la ville se trouve un bâtiment semblable à un lycée. Le murmure d'un passé sombre résonne parmi le brouhaha des rues de la capitale. Après le renversement du Kampuchéa en 1979, le nombre de personnes instruites a été considérablement réduit. Cambodge: Mauvais augure, les bœufs royaux refusent leur riz - Société. Cambodge Une cérémonie traditionnelle au Cambodge inquiète les agriculteurs. Les bœufs royaux ont boudé leur riz, signe que les récoltes seront mauvaises. 1/5 Des boeufs royaux ont boudé mercredi leurs auges de riz lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision nationale au Cambodge, un signe de mauvaise augure pour la prochaine récolte.Image: AFP Google Map Map DataMap data ©2015 AutoNavi, Google, ZENRIN Map Data Map data ©2015 AutoNavi, Google, ZENRIN Map Satellite Articles en relation Signaler une erreur Vous avez vu une erreur?

Veuillez SVP entrez une adresse e-mail valide Partager & Commenter Votre email a été envoyé. Des boeufs royaux ont boudé mercredi leurs auges de riz lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision nationale au Cambodge, un signe de mauvaise augure pour la prochaine récolte. Des milliers de personnes s'étaient réunies pour l'événement, présidé par le roi Norodom Sihamoni, dans un stade de la ville de Battambang, dans le nord-ouest du royaume. Les temples d'Angkor vus d'un drone. VIDÉO - Le célébre site du Cambodge a été filmé en hauteur. Embarquement immédiat et magique. Angkor comme si vous y étiez grâce à un drone qui a survolé les temples situés au Cambodge (Asie du Sud-Est). L'Autorité Nationale Apsara qui s'occupe de la protection, de l'entretien, de la conservation et de la mise en valeur du parc archéologique a autorisé le réalisateur originaire de Bretagne, Guillaume Le Berre, à filmer, durant une journée, ces joyaux de la culture khmère.

Le tournage a débuté, au début du mois d'avril, dès 5h30 du matin, au lever du soleil. Intitulée «Angkor: Visit from the sun», la vidéo de 3 minutes 59 produite par 5mars montre la beauté et la magie de cet empire qui rayonna du IXe au XVe siècle. Elle débute avec au loin Angkor Vat qui se dévoile. «Le premier décollage au-dessus d'Angor Vat a été un moment magique, a déclaré Guillaume Le Berre. En avion: Paris-Siem Reap à partir de 705 € avec Etihad Airways. www.etihad.com. Voyage sous influence dans le régime de Pol Pot. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Le Gal Aucun Cambodgien n’oubliera jamais la date du 17 avril 1975. Ce jour-là, les Khmers rouges entrent dans Phnom Penh et font basculer le pays dans le chaos. Les villes sont évacuées, les citadins réduits en esclavage dans des camps de travail, les religions interdites, tandis que dans un lycée désaffecté de la capitale, rebaptisé S-21, des milliers de prisonniers sont torturés à mort, contraints de livrer des aveux insensés.

Comme le dit un des nombreux slogans de l’Angkar, l’« organisation » dirigée par Pol Pot, « qui proteste est un ennemi, qui s’oppose est un cadavre ». Le même jour, pourtant, en Europe et en Amérique, des intellectuels, journalistes – y compris au Monde – et militants opposés à la guerre menée au Vietnam par les Etats-Unis, applaudissent. Vu d’Occident, les Khmers rouges ne sont pas très différents des communistes vietnamiens, et cette victoire préfigure la prise de Saïgon, douze jours plus tard.

Une société nouvelle. Cambodge : onze manifestants pour le droit au logement emprisonnés. Onze personnes ont été arrêtées et condamnées à un an de prison suite à une manifestation pacifique au Cambodge © "Free the 15! " Sept défenseures du droit au logement, dont Tep Vanny, ont été condamnées à un an de prison après une manifestation le 10 novembre. Trois autres femmes et un moine bouddhiste ont été condamnés à un an de prison pour avoir manifesté devant le tribunal afin de réclamer la libération de ces sept femmes.

Le 10 novembre, des habitants du quartier de Boeung Kak, se sont rassemblés devant l'hôtel de ville de Phnom Penh pour protester pacifiquement contre les inondations dans leur quartier, provenant notamment des eaux usées, et pour dénoncer la passivité des autorités. Pendant cette manifestation, un cadre de lit a été placé sur la route et des échauffourées ont éclaté quand des agents de la force publique du district l'ont enlevé. Sept défenseures du droit au logement ont été arrêtées et détenues jusqu'au lendemain au siège de la police de la circulation. Entre Cambodge et Thaïlande, le marché noir florissant des organes. Voyage au Cambodge: Phnom Penh, Angkor et le Mékong. Berceau de l'Indochine, le Cambodge - ce verdoyant jardin d'eau- se relève du génocide et offre au tourisme un nouveau visage, largement inconnu.

Phnom Penh, la capitale, y retrouve sa place d'honneur. Elle est aussi le point de départ idéal vers le Nord, en empruntant le Mékong, ou jusqu'à Angkor dont la fascination demeure intacte, en suivant des chemins buissonniers vers des temples méconnus. Phnom Penh, la ville des résurrections Incendiées par le soleil de mai, les flèches d'or des pagodes dominent une mer de klaxons qui fermente dans les rues droites ombragées de flamboyants fluo.

Située - comme le paradis - au confluent de "quatre rivières", Phnom Penh, "la perle de l'Asie", n'égale pas Angkor en magnétisme: elle l'explique et le complète. Au fil du Mékong, entre friches et forêt profonde A Phnom Penh, le Mékong est une mer en mouvement rapide dont les eaux, venues du Tibet, du Yunnan, du Laos, respirent l'Asie profonde. Vers Angkor, des ruines dans un décor fantastique. Au Cambodge, Zaha Hadid fait le choix du bois pour un mémorial du génocide - Projets. La lauréate du Pritzker 2004 a révélé les premières images de son mémorial du génocide khmer rouge. Son équipe conçoit ce lieu de mémoire avec les ingénieristes pluridisciplinaires Arup et Aecom. Youk Chhang, directeur du « Centre de documentation du Cambodge », amasse depuis vingt ans des archives sur les exécutions, la torture et le travail forcé ayant eu cours sous le règne de Pol Pot, et qui décimèrent plusieurs centaines de milliers de Cambodgiens.

Conscient de l’importance historique de son travail, il a souhaité implanter dans la capitale cambodgienne, Phnom Penh, un lieu qui accueillerait tous ces documents. C’est pourquoi il a enfilé la casquette de maître d’ouvrage et imaginé un lieu baptisé « Sleuk Rith Institut », qui comporterait également un musée, une bibliothèque et une école doctorale spécialisée sur l’étude du génocide, les conflits et les droits humains. « Souvent les mémoriaux sont déprimants, et font monter un sentiment de colère plus que de pardon. [Webdocu] Cinq projets innovants contre la pauvreté au Cambodge. «Moi, Chantan, ouvrière textile au Cambodge, 12 heures par jour, 6 jours sur 7, sans congés...» #Soldées : pour tenter d’enrayer les salaires de misère pratiqués par l’industrie de l’habillement dans les pays de production, le collectif Ethique sur l’étiquette (membre de l’alliance Clean Clothes Campaign lance aujourd’hui une campagne pour exiger des multinationales de l’habillement l’adoption de pratiques permettant le versement d’un salaire vital aux ouvrier(e)s de la confection le long de leurs chaînes de sous-traitance.

L’alliance a envoyé un questionnaire à 50 multinationales pour mesurer leur engagement en faveur du versement d’un salaire vital. Aucune de celles qui ont répondu ne s’est engagée de manière significative sur ce sujet. Ethique sur l’étiquette veut relayer le combat des 60 millions de travailleurs, très majoritairement des femmes, qui ne gagnent pas de quoi vivre décemment et sont employés dans des conditions indignes.

«Je m’appelle Hong Chantan. J’ai 35 ans. 100 dollars "Nos droits violés" «Malgré cela, je ne me résigne pas. Christian Losson. Sok Sabaï ! Bonnes nouvelles du Cambodge - Com. Loin des temples d’Angkor ou des atrocités des Khmers rouges, RFI propose un autre voyage au Cambodge. Cinq projets innovants y sont présentés. Ils permettent de faire reculer la pauvreté et améliorent le quotidien des Cambodgiens de manière concrète dans cinq domaines : l’éducation, l’argent, la famille, l’agriculture et la santé. > A l’école de la lumière Au nord-ouest du Cambodge, Koné Damrey est un petit village de pêcheurs au milieu des rizières, sans électricité.

Une association française a installé des panneaux solaires sur le toit de l’école. L'impact est économique mais aussi éducatif. > Les cartes en main Gérer son argent ? > La fille des templesTchreb a grandi dans un village extrêmement pauvre près des temples d’Angkor. > Agro-écologie vs pesticides Huit Cambodgiens sur dix travaillent la terre. > Un miroir contre les fantômes Sotheng est un étudiant de 23 ans vivant à 80 kilomètres de Phnom Penh.

Les rubis de la misère - Je parraine, tu parraines... le blog d'Enfants du Mékong ONG de parrainage. À Pailin, ancienne ville minière, une inégalité inattendue a vu le jour : certains anciens Khmers rouges tiennent le haut du pavé, tandis que d’autres survivent misérablement. Texte et photos : Jean-Matthieu. Gautier La rue principale de la petite ville de Pailin ressemble à une rue de western. En pente douce, plutôt piste rouge que piste noire, elle descend improbablement dans des accès de poussière ocre que soulève le va-et vient continu des 4x4, des motos et des Toyota Camri en provenance de la Thaïlande voisine, reconnaissables à leur volant à droite. Toute cette poussière indifféremment remuée retombe avec une nonchalance khmère sous le regard des vendeurs de rue et de passants aux visages fermés. Dans un soleil étouffant de fin d’après-midi , l’arrivée à Pailin mériterait un lent travelling au ralenti, docilement bercé par une musique d’Ennio Morricone.

Des bourreaux toujours puissantsDepuis une dizaine d’années, les gisements s’épuisent. Cambodge: refus du Premier ministre de juger d’autres Khmers rouges - MFI. Dans Appels sur l’actualité, vendredi 22 août, un auditeur de Bamako s’interroge sur le refus du Premier ministre Hun Sen de juger de nouveaux Khmers rouges. Le 7 août deux plus hauts dignitaires khmers rouges encore vivants, Nuon Chea et Khieu Samphan, ont été condamnés à perpétuité pour crimes contre l'humanité. Ce verdict ne sera peut-être pas le dernier, leur procès ayant été divisé en plusieurs étapes. Cependant, d'autres anciens responsables pourraient ne jamais être inculpés. Pour Hun Sen, la cause est entendue : le procès de Khieu Samphan et de Nuon Chea devra être « le dernier », comme il l'avait sèchement fait savoir en 2010 au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Même si leur condamnation a été qualifiée par nombre de victimes et associations en ces termes : « Trop peu, trop tard ». Pour quelles raisons le gouvernement cambodgien est-il réticent à l’ouverture de nouveaux procès à l’encontre des Khmers rouges ? Pourquoi ? Hun Sen croit-il à la guerre civile ? Au Cambodge, le régime ne veut plus de procès d'ex-Khmers rouges. Le verdict prononcé jeudi 7 août à l'encontre des deux plus hauts dignitaires khmers rouges encore vivants, Nuon Chea et Khieu Samphan, condamnés à perpétuité pour crimes contre l'humanité, ne sera pas le dernier pour eux – leur procès ayant été divisé en plusieurs étapes. Cependant, il y a de fortes chances pour que d'autres anciens responsables ne soient jamais inculpés.

Lire l'éditorial : Khmers rouges, un verdict frustrant L'accord passé en 2003 entre le gouvernement de Phnom Penh et l'ONU pour la constitution d'un tribunal « hybride » chargé de juger les Khmers rouges, et composé de juges et de procureurs internationaux et cambodgiens, prévoit que seuls les hiérarques seront jugés, mais pas les « cadres intermédiaires ». Dont beaucoup ont été intégrés dans l'armée du cabinet du premier ministre cambodgien, Hun Sen, lui-même ancien officier subalterne khmer rouge qui fit défection chez les Vietnamiens avant que ceux-ci ne renversent le régime, début janvier 1979.

Khmers rouges: la justice fait vivre l'Histoire dans les écoles. La société cambodgienne face à un verdict historique - Asie-Pacifique - RFI. Trente-cinq ans après la chute du régime khmer rouge, le tribunal spécial chargé de juger ses crimes rend enfin son verdict jeudi 7 août contre les deux seuls hauts dirigeants encore en vie : Khieu Samphan, ancien chef d’Etat du Kampuchea démocratique, et Nuon Chea, éminence grise du système génocidaire. Entre 1975 et 1979, le régime des khmers rouges a fait près de deux millions de morts, soit près du quart de la population, victime de torture, d’exécutions sommaires, de faim ou d’épuisement. La mise en place du tribunal parrainé par l’ONU, en 2006, a eu un impact considérable sur l’ensemble de la société.

Ils ont nié jusqu’au bout. Khieu Samphan et Nuon Chea refusent de porter la responsabilité des atrocités commises alors qu’ils étaient au pouvoir. Billon Ung, qui a perdu une centaine de membres de sa famille sous le régime khmer rouge, a fait le voyage depuis Paris où elle vit en exil. La parole aux victimes Se réapproprier son histoire Le travail du tribunal est loin d’être terminé. Cambodge: prison à perpétuité pour les chefs khmers rouges - Asie-Pacifique.

Cambodge: deux anciens dirigeants khmers rouges condamnés à perpétuité. Au Cambodge, la crise politique se dénoue. Cambodge: la vague d'arrestations d'opposants se poursuit - Asie-Pacifique. CAMBODGE • "Ne protestez pas, consommez !" Un Mémorial pour le génocide cambodgien ? L'image manquante (2013) - Film documentaire - L'essentiel. Le Cambodge souverain sur le temple de Preah Vihear et ses environs - Cambodge / Thaïlande. CAMBODGE • Femmes de brique et de ciment. L'image manquante. Cambodge : « Un état d’urgence qui ne dit pas son nom » Cambodge: un 'sorcier' décapité. Cambodge : les noces de la honte. Cambodge. Sept personnes meurent dans un puit pour 50 centimes... Cambodge, fragment de discours d’un amoureux. Le Ballet royal du Cambodge entre ombres et lumières. L'adaptation au théâtre de l’Anarchiste, œuvre du Cambodgien Soth Polin.