background preloader

Neliko

Facebook Twitter

Art%253A10.1007%252Fs10163 013 0173 2. A Global Comparison of End-of-Life Vehicles Policies. Regards to measurement of recycling/reuse rates as well as on collection of associated statistics throughout the reverse supply chain (Lucas, 2001).

A Global Comparison of End-of-Life Vehicles Policies

On the other side of the world, Japan’s historical concern with landfill availability and waste generated by Automotive Shredded Residue (ASR) lead to passing the Automobile Recycling Law in 2002, which took effect from January 2005. The law covered all forms of four-wheeled vehicles irrespective of size or weight, whereas the European ELV directive only covered vehicles designed for carrying less than 9 passengers, and with gross weight of 3.5t or less. Under Japan’s ELV law, car manufacturers were assigned the responsibility of handling only ASR, Fluorocarbons, and airbags generated by ELV dismantling and shredding. EU Challenges Russian "Recycling" Fee in WTO. European Commission Memo Brussels, 9 July 2013 EU Challenges Russian "Recycling" Fee in WTO Why does the EU think the fee is discriminatory?

EU Challenges Russian "Recycling" Fee in WTO

The fee is imposed on cars, trucks, buses and other motor vehicles. By contrast, the fee has to be paid for all vehicles imported from the EU. It is clear, therefore, that vehicles imported from the EU receive less favourable treatment than those produced in Russia and those imported from Kazakhstan and Belarus. End-of-Life Vehicle (ELV) Regulations - Automotive. The directives encourage whole vehicle and component manufacturers to design products with re-use and recycling in mind.

End-of-Life Vehicle (ELV) Regulations - Automotive

The legislation also restricts the use of specific substances including lead, mercury, cadmium, chromium (VI) and – in certain cases – also bromated flame retardants such as polybrominated diphenyl ethers (PBDE) and polybrominated biphenyl (PBB). Using the latest technologies, we conduct end-of-life tests that are sensitive enough to detect even trace amounts of these substances. And thanks to our worldwide network and standardized testing procedures, we are able to perform these services at any location and at every stage of production.

We also offer chemical analytics and compliance consulting. Véhicules Hors d'Usage (VHU) Les politiques de collecte sélective et de recyclage des déchets s’appuient pour partie sur les filières dites de responsabilité élargie des producteurs, principe qui découle de celui du pollueur-payeur. 31 décembre 2009 (mis à jour le 5 septembre 2014) Contexte et enjeux La directive européenne 2000/53/CE du 18 septembre 2000 relative aux véhicules hors d’usage instaure des enjeux majeurs d’un point de vue environnemental.

Véhicules Hors d'Usage (VHU)

Elle doit conduire à concevoir des véhicules davantage susceptibles d’être valorisés, à réduire l’utilisation de substances dangereuses, à prévoir des solutions qui facilitent le démontage et à promouvoir l’utilisation de matériaux recyclés. Les Etats membres doivent en outre prendre les mesures nécessaires pour que la remise d’un véhicule à une installation de traitement s’effectue sans aucun frais pour le dernier détenteur. Données sur la filière En France, environ 1,5 millions de véhicules deviennent hors d’usage chaque année.

Destruction des véhicules hors d'usage (VHU) - professionnels. Véhicules hors d'usage : où en est-on dans la valorisation ? Au 1er janvier 2015, la réglementation obligera les centres de démolition des véhicules hors d'usage (VHU) à recycler 95% de la masse des VHU.

Véhicules hors d'usage : où en est-on dans la valorisation ?

Pourtant les objectifs actuels sont déjà parfois loin des réalités du terrain. Reportage. Chaque année en France 1,5 million de véhicules arrivent en fin de vie. Les VHU sont des déchets dangereux dont la destruction doit être assurée par des centres agréés. Pour s'approvisionner en VHU, ces centres de démolition adhèrent à un réseau de collecte mis en place par le constructeur, ou traitent directement avec les compagnies d'assurance (contrat épaviste) et les particuliers.

Une fois le véhicule collecté, il doit être référencé puis dépollué de tous les produits nocifs (liquide de frein, fluides, batteries…) et enfin démantelé dans le but d'en tirer des pièces de réemploi qui seront vendues sur le marché d'occasion et de fabriquer des matières recyclées avec les métaux, métaux non ferreux ou matières plastiques extraits de l'automobile. Comment améliorer la valorisation des véhicules hors d'usage?

Que deviennent les automobiles en bout de course ?

Comment améliorer la valorisation des véhicules hors d'usage?

La filière française s'organise peu à peu, malgré les sites sauvages et les trafics... Voir l'étude complète La notion de VHU (véhicules hors d'usage) regroupe les véhicules accidentés, techniquement irréparables ou trop usagés pour être revendus sur le marché de l'occasion. Sont concernés les véhicules particuliers, les véhicules utilitaires légers et les cyclomoteurs à 3 roues. Tout VHU est considéré comme un déchet dangereux et nécessite à cet effet un traitement par des acteurs agréés prévenant tout risque de pollution des sols et des eaux. . - La dépollution et le démontage permettent de traiter la batterie, les fluides, les roues et les pneus ;- Le broyage permet de traiter les métaux ferreux et non ferreux ;- Enfin le tri post-broyage permet d'isoler le verre, les plastiques, les mousses ainsi que les résidus. En volumes, 1705 centres VHU agréés (*) ont traité 1,2 million de VHU en 2012, soit -20% de par rapport à 2011.