background preloader

Neillalopes

Facebook Twitter

Neilla Lopes

Enquête sur les conditions de travail à La Poste. Faire toute la lumière sur les conditions de travail à la Poste, c'est l'objectif de la commission, présidée par l'ancien secrétaire général de la CFDT Jean Kaspar, chargée de remettre un rapport début septembre sur "la situation de l'entreprise et de ses salariés, en matière de vie au travail".

Enquête sur les conditions de travail à La Poste

Cette démarche s'inscrit, selon la Poste, dans le cadre du grand dialogue annoncé par le PDG du groupe Jean-Paul Bailly, le 19 mars, après le suicide de deux cadres, le 29 février et le 11 mars. Après ces deux drames, les syndicats avaient vivement mis en cause les réorganisations, de mauvaises méthodes managériales ou encore les suppressions de postes. Ils avaient réclamé l'arrêt des réorganisations en cours, M. Bailly répondant qu'il n'excluait pas des "ajustements", mais refusant l'idée d'une pause. La Poste : un rapport dénonce «une réelle souffrance au travail»

Une enquête indépendante a été conduite après le suicide d'un cadre de la direction de la communication en février.

La Poste : un rapport dénonce «une réelle souffrance au travail»

Le cabinet consulté donne l'alerte. Le climat social à la Poste à nouveau épinglé. Un rapport commandé à un cabinet d'expertise indépendant, Catéis, après le suicide d'un cadre de la direction de la communication de l'entreprise publique en février dernier, Nicolas C., dresse un constat peu reluisant du fonctionnement de ce service. D'après les conclusions dévoilées ce jeudi par le Parisien - Aujourd'hui en France et qui seront officiellement présentées cet après-midi au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), «l'état de santé d'une partie du personnel apparaît comme préoccupant voire inquiétant sur les derniers mois». Une quinzaine de personnes évoquent un «mal-être» ou une «réelle souffrance au travail». Grève à La Poste contre «les conditions de travail dégradées» - Le Parisien. Les postiers qui dénoncent la détérioration des conditions de travail manifestent ce jeudi pour demander de nouvelles embauches à la direction de La Poste.

Grève à La Poste contre «les conditions de travail dégradées» - Le Parisien

Les boîtes aux lettres vont rester vides aujourd'hui. Alors qu'un débat doit se tenir ce jeudi au Sénat sur l'avenir du service de La Poste, les syndicats CGT, SUD-PTT, UNSA de La Poste et localement FO ont appelé les 22 000 agents du groupe à se mobiliser dans une grève nationale. Ils protestent contre les réorganisations en cours mais aussi contre «les conditions de travail dégradées» et «une grande souffrance au travail». Conditions de travail à La Poste : des experts tirent la sonnette d'alarme. Que se passe-t-il à La Poste. Les Français sont nombreux à se demander ce qui se passe à La Poste, car ils constatent, jour après jour, que cette vénérable institution « n’est plus ce qu’elle était ».

Que se passe-t-il à La Poste

Les Parisiens, qui gardent en mémoire l’époque, pas si lointaine, où leur courrier leur était distribué trois fois par jour, sont bien placés pour observer que le nombre des tournées a été considérablement réduit. Le facteur, à Paris comme ailleurs, ne passe plus qu’une fois dans la journée, et il n’est plus question pour lui de monter des étages pour déposer, par exemple, une lettre recommandée : pris par le temps, pressuré par le chronométrage de sa tournée, il se contente désormais de laisser un avis de passage – et le destinataire de ce courrier signalé doit alors se déplacer jusqu’à la poste la plus proche pour le récupérer.

Mais là, de nouvelles surprises l’attendent. . « Nous ne sommes plus des fonctionnaires horribles et vous n’êtes plus des usagers difficiles… » Une nouvelle « gouvernance » Burn-out Mais : Pont-l'Abbé - La Poste. « Améliorer nos conditions de travail » La Poste : Des experts s’inquiètent des conditions de travail des facteurs. SOCIAL A cause des réorganisations permanentes et des réductions d’effectifs, les agents de La Poste sont soumis à des cadences infernales… Ça va mal à La Poste.

La Poste : Des experts s’inquiètent des conditions de travail des facteurs

Et ce sont des experts indépendants qui l’affirment. La Poste: grève contre des conditions de travail dégradées. Les syndicats CGT-Fapt, SUD-PTT, Unsa et FO localement, de La Poste ont appelé à un rassemblement devant le Sénat, le 8 décembre 2016 (AFP/JACQUES DEMARTHON)

La Poste: grève contre des conditions de travail dégradées

La Poste: sacrifier l'humain au nom de la productivité. «Apache», la cinquantaine est cadre à la Poste.

La Poste: sacrifier l'humain au nom de la productivité

Il a dirigé plusieurs établissements. Suite aux récents suicides dans l’entreprise, il a choisi de témoigner dans Mediapart sur l’évolution des conditions de travail à la Poste, qui compte 270.000 salariés. Sans doute tout a commencé vers 1999/2000, lors de la mise en place des trente-cinq heures à la Poste. Privée d’aide de l’Etat, la Poste a alors décidé de remettre toutes les organisations à plat. L’objectif était faire faire à tous les agents en 35 H ce qu'ils faisaient en 39 H. C'est ainsi, que pour la 1ère fois, les services des facteurs (notamment) ont été réorganisés sur l'autel de la productivité. Vers 2002, on a vu arriver comme directeurs de groupement et direction opérationnelle territoriale courrier (DOTC) des personnes externes, des contractuels qui ne venaient de la Poste. Ce choix managérial était clair: pas de sentiments, la Poste doit être rentable en vue d'une privatisation, voire d'un actionnariat.

Souffrance au travail : La Poste suspend ses projets de réorganisation du courrier - Le Parisien. La Poste, mise en cause après plusieurs cas médiatisés de souffrance au travail, dont des suicides, a accepté de suspendre provisoirement ses projets de réorganisation des métiers du courrier, lors d'une première réunion de négociations, mercredi, sur le métier de facteur.

Souffrance au travail : La Poste suspend ses projets de réorganisation du courrier - Le Parisien

«Cette suspension, réclamée à l'unanimité par les organisations syndicales, doit durer jusqu'au 14 décembre», date de fin envisagée des négociations sur les conditions de travail des facteurs et de leurs encadrants, ont précisé les syndicats CGT, FO et Unsa, à l'issue de cette réunion. La direction a confirmé cette suspension durant «le temps des négociations» dont un calendrier a été fixé jusqu'à mi-décembre. Conditions de travail: les guichetiers de la Poste en grève.