background preloader

RED

Facebook Twitter

A case of dysphoric milk ejection reflex (D-MER). Mon mal D-Mer. Je vais te parler de quelque chose que j’ai découvert il y a quelques semaines.

Mon mal D-Mer

Un syndrome à la con, évidemment ! Le D-Mer, en français c’est le réflexe dysphorique d’éjection du lait. Il m’aura fallut presque 8 mois pour oser en parler et le jour où je l’ai fait, j’ai su me confier aux bonnes personnes car j’ai tout de suite eut une information claire et rassurante. A force d’être une petite nature et donc un boulet, j’ai pris l’habitude de passer mes petits maux sous silence. Surtout que mon allaitement n’a pas toujours été facile alors je ne voulais pas ajouter de l’eau au moulin de mes détracteurs avec ces étranges sensations, eux qui me hurlaient déjà de tout laisser tomber.

Au début j’ai cru que c’était un BabyBlues un peu persistant. A chaque allaitement, lorsque le picotement du lait se faisait sentir dans le sein, une autre sensation me montait à la gorge. Mais en fait maintenant, je vis les choses avec plus de sérénité. Le blues de l’allaitement ? Un phénomène méconnu - Destination Femme. Lorsqu’elles allaitent, certaines femmes ressentent une sensation désagréable de mal-être.

Le blues de l’allaitement ? Un phénomène méconnu - Destination Femme

Bien que rare, ce phénomène – longtemps ignoré – a récemment été baptisé, dans les pays anglo-saxons, du nom de D-mer, pour Dysphoric milk ejection reflex (réflexe d’éjection dysphorique). Il s’agit d’une réaction à l’éjection du lait due à un désordre hormonal. Explications. « Au moment où le réflexe d’éjection survient, c’est-à-dire quand le lait coule pendant la tétée, la maman ressent une perturbation de l’humeur qui est caractérisée par un sentiment déplaisant », explique Carole Hervé, consultante en lactation à Paris. « Elle éprouve comme une profonde tristesse, à l’opposé de l’euphorie.

C’est ce que l’on appelle la dysphorie. » Ce phénomène, encore peu étudié, serait dû à un trouble hormonal, et plus précisément à un défaut de dopamine. . « Les femmes qui vivent cette désagréable expérience se sentent isolées. Quelles solutions ? D-MER.org. Réflexe dysphorique d'éjection du lait. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réflexe dysphorique d'éjection du lait

Le réflexe dysphorique d'éjection du lait (en anglais : Dysphoric Milk Ejection Reflex, D-MER) est une anomalie du mécanisme d’éjection lactée qui se caractérise par une dysphorie (émotions négatives) abrupte ressentie par la mère et apparaissant juste avant le réflexe d'éjection du lait (REL)[1]. Présentation[modifier | modifier le code] Les femmes avec un D-MER ressentent une brève période de dysphorie qui débute juste avant le réflexe d’éjection du lait et continue tout au plus pendant quelques minutes. Cela peut se produire à tous les REL ou seulement au premier REL de chaque tétée. Le D-MER se présente toujours comme une réaction émotionnelle, mais peut aussi engendrer une sensation de vide ou de désagrément au niveau de l’estomac.

Spectre et intensité[modifier | modifier le code] Un spectre de couleur présente différentes couleurs distinctes, chacune pouvant être pâle ou foncée. Mécanismes[modifier | modifier le code] La Leche League : Newsletter. Je suis une Seinte. Allaitement Faire un bébé » D-MER(de toi) Allaiter et se sentir triste. Allaiter et se sentir triste Mes 3 allaitements commencent à être loin derrière moi maintenant puisque la dernière tétée a été donnée en janvier 2012 quand mon tout-petit avait 10 mois, pourtant, aujourd’hui, je suis tombée sur un article en anglais intitulé "Le côté sombre et solitaire de l’allaitement dont personne ne parle" (ma traduction n’est peut-être pas très bonne).

Allaiter et se sentir triste

Le réflexe d’éjection dysphorique. Réflexe d’éjection dysphorique (RED) ?

Le réflexe d’éjection dysphorique

Mais qu’est-ce donc ? Un phénomène nouveau ? Sûrement pas. Mais un problème très récemment reconnu et nommé, certainement. On sait en effet depuis peu que certaines femmes éprouvent, juste avant le réflexe d’éjection, un sentiment brutal de dépression ou d’émotion négative, et que cela n’a rien à voir, contrairement à ce qu’on croyait jusque-là, avec une dépression post-partum ou une aversion psychologique vis-à-vis de l’allaitement. Comment se manifeste le RED ? Qu'est-ce que le réflexe d'éjection du lait dysphorique? Aujourd'hui, je parle d'un sujet proposé par Claire Colin: le réflexe d'éjection du lait dysphorique.

Qu'est-ce que le réflexe d'éjection du lait dysphorique?

Le moment de mettre son bébé au sein est habituellement décrit comme rempli de tendresse et de bien-être. Cependant, pour un petit groupe de femmes, la tétée est plutôt une source de sentiments négatifs : perte de l'estime de soi, culpabilité, désespoir, honte. Il s'agit du réflexe d'éjection du lait dysphorique (D-MER). La dysphorie est un terme médical désignant une perturbation de l'humeur caractérisée par des émotions déplaisantes et dérangeantes. La particularité du D-MER, c'est que ces sensations ne durent que le temps du réflexe d'éjection. Ces vagues d'émotions négatives sont souvent décrites comme une tristesse extrême, accompagnée d'une incapacité à se concentrer.

En raison de la similarité des symptômes, le D-MER est souvent confondu avec la dépression post-partum. De plus, la stimulation des mamelons ne déclenche pas à elle seule ces sensations.