background preloader

Maternage

Facebook Twitter

Le holding, une histoire de portage ! Les conséquences liées à l'absence de maternage - Oummi materne. En ce qui concerne la fréquence des tétées et leur impact sur la liberté de la mère, la boulimie, l’anorexie ou quoi que ce soit du même ordre, et sans vouloir prendre parti (chacun fait du mieux qu’il peut en fonction de son vécu et de sa situation personnelle), il semble fort que ce genre de question soit essentiellement en rapport avec notre culture et notre mentalité occidentale.

Les conséquences liées à l'absence de maternage - Oummi materne

Dans de nombreux pays, l’enfant vit en permanence contre sa mère. Des anthropologues ont étudié les différences dans le maternage des enfants en fonction des cultures et des pays. Les mères vivant dans de nombreux pays sont scandalisées lorsqu’on leur parle des habitudes chez nous concernant les enfants (bébé nourri à heure fixe, devant dormir dans un berceau…). Le stress dans l'enfance est très nocif pour les chromosomes - Oummi materne. Michael Meaney a été l’un des premiers à montrer que la façon dont nous avons été maternés retentit sur notre façon d’être, nos réactions au stress et également sur quelques-unes de nos facultés cognitives en modifiant l’expression de certains gènes.

Le stress dans l'enfance est très nocif pour les chromosomes - Oummi materne

Le coeur de ces recherches révèle que le stress des mères retentit très négativement sur leurs enfants et que ce stress se transmet de génération en génération cliniquement et génétiquement. De très nombreux facteurs environnementaux comme l’alimentation, les produits toxiques, mais aussi l’entourage familial et social peuvent modifier l’expression des gènes. Ne plus (sup)porter. 18h56.

Ne plus (sup)porter

Je suis seule dans ma cuisine. Je fais la vaisselle du repas du soir en train de cuire dans le four. Des larmes coulent le long de mes joues. Vivre avec un bébé, mes six techniques de survie :-)) Que du bonheur ?! (1) "Je ne pensais pas que ce serait si dur".

Que du bonheur ?! (1)

Son premier enfant, si longtemps attendu, si longtemps espéré a juste deux semaines. Et c'est la première phrase qu'elle prononce en franchissant ma porte. Aborder le post partum en préparation à la naissance est difficile. L'énergie des femmes et des couples est tournée vers le point culminant du parcours d'obstacles : l'accouchement. Concours de photos d'allaitement mamaNANA. Quand de simples croyances populaires deviennent les clés de l’Education. Il y a des phrases récurrentes.

Quand de simples croyances populaires deviennent les clés de l’Education.

Répétées inlassablement, à chacun de nos gestes, à chacune de nos intuitions. Des avertissements, des recommandations, des conseils. Toujours accompagnés d'un regard réprobateur et d'un sourire qui condamne. Elles sont nées d'une société dirigée par la consommation de masse, de doctrines anciennes et non vérifiées, de certains personnels de santé mal formés et peu informés, d'enquêtes très sérieuses sponsorisées par des marques de couches ou de lait en poudre. Elles survivent grâce à la croyance populaire. Décryptage détaillé, en deux partie, de ces conseils hasardeux et injustifiés, entre opinion personnelle, expérience et véritables recherches. Vos enfants ne sont pas vos enfants. . - « Laisse pleurer bébé » Et ses variantes : « Il a besoin de pleurer », « Tu ne peux pas accourir dès qu’il pleure, faut qu’il apprenne la vie » « Faut le laisser pleurer, tu n’es pas son esclave » « Si tu viens à chaque fois qu’il pleure, tu es foutu, il aura gagné »

Ce bébé aux besoins intenses. Je me souviendrais toute ma vie du regard de la sage-femme derrière son masque blanc lorsqu’elle a entendu ma fille hurler pour la première fois.

Ce bébé aux besoins intenses

Dans cette salle d’accouchement, alors que mon bébé n’avait que quelques secondes de vie, tous et toutes, sage-femme, médecin et auxiliaire de puériculture, se sont accordés pour dire que Léontine… avait du coffre. Je suis la maman d’une petite fille aux besoins intenses Mon mari et moi, au même titre que le corps médical, avons été très rapidement désemparés par les pleurs de notre bébé. M_moire_de_fin_d_tude_BoukaFalta. Ne le prend pas dans tes bras. Quelle mère n’a jamais entendu ça?

Ne le prend pas dans tes bras

« Ne le prend pas dans tes bras, il va s’habituer ». « Laisse-le pleurer, ça lui fera les poumons ». La violence éducative commence tôt, très tôt. L’enfant à peine né, il faut couper le cordon, se garder d’être trop « fusionnel », le laisser seul pour qu’il « s’habitue ». L’envoyer à l’école le plus vite possible. Untitled Document. Maternage proximal avec ma Bambina. Materner sans allaiter au sein: est ce possible?

Aujourd’hui je souhaite aborder avec vous un sujet qui peut prêter à polémique.

Materner sans allaiter au sein: est ce possible?

Mais sachez qu’il n’en est rien et que je souhaite, avec tact, tenter de présenter une expérience singulière et un parcours personnel quant à la question de l’allaitement. Cet article ne vise en aucun cas à ôter le regard positif que l’on porte sur l’allaitement maternel et les bienfaits reconnus de celui-ci. Les lignes qui vont suivre tendent davantage à exprimer une expérience personnelle et le pari que nous pensons avoir réussi dans la maison Loutandoujig. Vous connaissez mon plaisir pour les articles qui commencent avec une petite définition qui ouvre le débat. Je souhaite là, redonner ses lettres de noblesse au mot « Allaitement » derrière lequel se cache, tel le saint Graal, une sorte de magie intouchable. Dans mon expérience de mère, lorsque je me suis plongée dès ma grossesse dans la littérature du maternage, je remarquais que l’allaitement au sein demeure un pilier central.

J'aime :