background preloader

Fessée

Facebook Twitter

La fess e - etreparent.blog4ever.com. Je suis maman de deux enfants, Emma et Chloé âgées de 6 et 3 ans.

La fess e - etreparent.blog4ever.com

Je vous l’avoue aujourd’hui, j’ai déjà donné des fessées, à Emma. Je lui en ai donné quelques unes lorsqu’elle avait 2 - 3 ans. Je le reconnais : j’ai frappé ma fille. Pourquoi j’ai donné des fessées ? Parce que j’étais très en colère contre ce qu’elle venait de faire et parce que je ne savais pas quoi faire d’autre sur le moment. Quand je donnais des fessées à ma fille, je sentais au fond de moi que ce n’était pas une bonne approche, je le regrettais rapidement et je me culpabilisais énormément. L'art de l'allaitement maternel - Presse - Pour une parentalité sans violence. Voici un résumé du N°43 de Allaiter Aujourd'hui consacré à "la parentalité sans violence".

L'art de l'allaitement maternel - Presse - Pour une parentalité sans violence

On sait combien il est parfois difficile de considérer le bébé comme une personne, d'être à l'écoute de ses besoins, de respecter ses rythmes. Tout, dans la société autour de nous, dans notre entourage proche, dans notre propre éducation..., nous pousse au contraire à le dresser, à considérer l'expression de ses besoins comme des caprices visant à nous manipuler, à exiger qu'il fasse tout (ne plus se réveiller la nuit, marcher, être propre, etc.) le plus tôt possible.

Cela ne fait bien sûr que croître et embellir à mesure que le bébé grandit, devient bambin, petit enfant, enfant, adolescent... Partout on n'entend parler que de règles, de limites, de "bonnes fessées" qui lui remettraient "les idées en place", de "claques qui se perdent", etc. Dans ce domaine, la France ne fait pas figure d'exception. Inutilité et nocivité des coups.

Lettre ouverte à tous ceux qui décrient l’éducation non violente. Enfants: La fessée n'est pas une nécessité. « Une bonne fessée, cela ne peut pas faire de tort !

Enfants: La fessée n'est pas une nécessité.

» entend-on souvent dans les discussions animées entre parents. Voilà bien un sujet controversé qui fera encore longtemps débat. Et pourtant… « Une bonne fessée, cela ne peut pas faire de tort ! » entend-on souvent dans les discussions animées entre parents.Voilà bien un sujet controversé qui fera encore longtemps débat. Un non sens pédagogique.D’un point de vue strictement pédagogique, comment comprendre qu’un enfant puisse intégrer le fait qu’on lui fasse ce qu’on lui interdit ? Quand donne-t-on des fessées aux enfants ? Des lois pour protéger les enfants de toute forme de violence.En 1979, la Suède Différents interdisait par une loi tous types de châtiment corporel.

Oui, une éducation sans gifle ni fessée, c’est tout à fait possible. Pedagogie active - La chaise et le petit garçon. Chapitre II - Pédagogie : la rencontre Par Maria Montessori (*) Maria Montessori est très certainement la plus remarquable pédagogue du 20° siècle.

Pedagogie active - La chaise et le petit garçon

Ce texte, extrait d’un de ses livres, est très révélateur de l’esprit qui inspire la pédagogie qu’elle a diffusée dans le monde entier au travers des nombreuses écoles qu’elle a fondées. « Un jour, les enfants s’étaient rassemblés en cercle, riant et parlant, autour d’une cuvette d’eau sur laquelle flottaient quelques jouets. Nous avions à l’époque à l’école un petit garçon d’environ deux ans et demi. Je l’observais de loin avec beaucoup d’intérêt. Il est certain que l’enfant, en voyant les petits jouets flottants, n’a pas éprouvé la joie qu’il était sur le point de ressentir en surmontant de ses propres forces un obstacle. Interdiction de la fessée : une interview cinglante d’Edwige Antier.

Enfants: Faut-il punir nos enfants ? La punition est-elle toujours adaptée ?

Enfants: Faut-il punir nos enfants ?

Punir ou responsabiliser, cela va-t-il de pair ? Sanctions ou réparations ? Privations ? Quelles formes et quelles durées donner aux punitions ? Voilà autant de questions auquel cet article tentera de répondre. DOUZE PRINCIPES POUR EVITER LA VIOLENCE EDUCATIVE. En cette journée de la non violence éducative, il me semble important de vous partager les douze principes fondamentaux pour éviter la violence éducative, extraits du livre "La fessée" d'Olivier MAUREL. 1.

DOUZE PRINCIPES POUR EVITER LA VIOLENCE EDUCATIVE

Avoir pris la décision de ne pas frapper 2. Connaître les effets des punitions corporelles sur les enfants. Oui, il m’arrive parfois de CRIER. Ça m’arrive de crier, ce n’est désormais plus un secret!

Oui, il m’arrive parfois de CRIER

Je me suis mis à y réfléchir récemment après avoir lu des articles à ce sujet dans La Presse ( Ne me parle pas sur ce ton / Que faire quand la tension monte ). On y cite une récente étude menée par des chercheurs américains qui en vient à la conclusion que la violence verbale (cris et injures) pourrait faire autant de torts que la violence physique. Effectivement, à l’adolescence, ceux qui auraient subi de la violence verbale de la part de leurs parents auraient des taux de dépression et de problèmes de comportement comparables à ceux des victimes de violence physique.

En êtes-vous surpris?