background preloader

Fantastique

Facebook Twitter

Les nouvelles de l'horreur. Les enfants, aujourd’hui je vais vous raconter une histoire quand j’étais bien jeune.

les nouvelles de l'horreur

Maintenant au bout de mes 72 ans, je suis vieux et faible donc je veux tout vous partager. Aujourd’hui je suis grand, vieux, avec tant de cheveux blanc et plus très fort.Autrefois, à l’âge de mes 12 ans, j’étais bien le contraire, jeune, en forme, assez fort, et brun. En ce temps là je vivais avec mon oncle et ma tante à Jallet, une ville assez sombre, car trois ans auparavant ma mère était morte et mon père en était devenu fou, et fut placé dans un hôpital. Un jour, comme tous les autres, en rentrant de l’école, je rentrais à pieds et cette fois ci je voulus passer par la forêt, car j’habitais près de celle-ci . Au bout de vingt minutes je me demandais où j’étais, je savais que j’étais perdu.

J’étais figé, et deux minutes après, ce spectre me tendit sa main en me disant : Salut ! Là je compris quelque chose, je rêvais … Mais après tous ces évènements je savais que je ne rêvais pas. . - Stop! Le fantastique en photographie. Partie 1/2 : Les précurseurs.

Le fantastique en photographie

Avec Méliès (Le Manoir du diable, 1896), Wiene (Le Cabinet du docteur Caligari, 1920) ou également Murnau (Nosferatu,1922), le cinéma s’est emparé très tôt du fantastique, mettant en image des thèmes littéraires ou picturaux qui firent rapidement son succès auprès d’un grand public avide de frissons. Qu’en est-il en photographie, un art qui émergea au début du XIXème siècle ? Hé bien, on ne peut que constater un retard dans le domaine… En effet, au cours du XXème siècle, la photographie s’est développée en opposition à ses origines pictorialistes afin de pouvoir s’émanciper de la peinture et exister à part entière. Pour nombre de photographes modernes, leur art devait témoigner d’une réalité documentaire et la saisir dans cet « instant décisif » cher à Henri Cartier-Bresson.

Selon eux, le pictorialisme, sa mise en scène et son esthétisation avait réduit la photographie à une simulation de la peinture et de l’eau-forte. Concours de la nouvelle fantastique 2011-2012 - Site du collège Louis Pasteur (Chasseneuil sur Bonnieure) • La bibliothèque Cela faisait deux semaines que j’étais chez mes grands-parents et je ne pouvais me lasser d’explorer leur maison.

Concours de la nouvelle fantastique 2011-2012 - Site du collège Louis Pasteur (Chasseneuil sur Bonnieure)

C’était une demeure très spacieuse qui possédait de nombreuses pièces et dont la décoration était d’un style très moderne. Chaque année je prenais un réel plaisir à venir chez eux. En ce moment même, je marchais le long d’un couloir peu éclairé. Après avoir parcouru celui-ci, j’entrai dans une pièce que je n’avais jamais vue et ce que j’aperçus m’intrigua : il s’agissait d’une bibliothèque qui, contrairement aux autres pièces de la maison, était décorée dans un style très ancien et les meubles étaient recouverts d’une épaisse couche de poussière.

Lorsque je me réveillai, l’atmosphère de la pièce me parut différente, les meubles n’étaient plus couverts de poussière et sur un secrétaire étaient disposés des journaux datant du 6 juin 1886. Fantastique ! - Volume 1. Fantastique. L'ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst. Carlos SchwabeLa Mort et le fossoyeur© RMN (Musée d'Orsay) / Jean-Gilles Berizzi Dans les années 1930, l'écrivain et historien d'art italien Mario Praz (1896-1982) a mis en valeur pour la première fois le versant noir du romantisme, désignant ainsi un vaste pan de la création artistique qui, à partir des années 1760-1770, exploite la part d'ombre, d'excès et d'irrationnel qui se dissimule derrière l'apparent triomphe des lumières de la Raison.

L'ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst

Cet univers se construit à la fin du XVIIIe siècle en Angleterre dans les romans gothiques, littérature qui séduit le public par son goût du mystère et du macabre. Lorsqu'au lendemain de la Première guerre mondiale, les surréalistes font de l'inconscient, du rêve et de l'ivresse les fondements de la création artistique, ils parachèvent le triomphe de l'imaginaire sur le principe de réalité, et ainsi, l'esprit même du romantisme noir. Commissariat. Le-fantastique. Fantastique. Fantastique.