background preloader

TBI

Facebook Twitter

Un instrument de recherche pour analyser l’enseignement avec le TBI: communication CRELA. Shona Whyte, Julie Alexander & Gary Beauchamp Abstract Les classes de langue partout dans le monde devenant de mieux en mieux équipées en technologies interactives, les chercheurs didacticiens s’intéressent davantage au potentiel de ces outils dans l’apprentissage des langues étrangères. Par exemple, les études récentes sur l’utilisation dans l’enseignement des langues du tableau blanc interactif (TBI ; appelé également tableau numérique interactif, TNI) suggèrent que cet outil peut s’utiliser de façon à limiter ou au contraire maximiser la place accordée aux apprenants pour l’utilisation et l’acquisition de la langue (Gray, 2010 ; Cutrim Schmid & Whyte, 2012).

Un cadre analytique est donc nécessaire pour permettre l’investigation des rapports entre la façon dont le TBI est utilisé en classe et le potentiel qui y est créé pour l’apprentissage de la langue. Like this: Like Loading... Le chantier LLT | «La mise en œuvre réussie d’un dispositif technologique innovant dans le milieu éducatif repose en partie sur la capacité des enseignants à s’adapter au changement, en utilisant de nouvelles pratiques et méthodes dans leurs classes.»Réseaux numériques d’enseignants : comment réussir ?

,Antonine Goumi, Agence des usages TICE , décembre 2012 Depuis octobre dernier, il se mène au Domaine des langues une initiative qui vise à guider les enseignants de français du secondaire vers un usage original et pertinent du TNi en classe. Une utilisation qui prend en considération les intérêts des élèves tout en permettant aux enseignants de français d’atteindre plusieurs des exigences du Programme de formation de l’école québécoise. Il s’agit du Chantier Littérarité, Littératie et TNi (Chantier LLT). Ce chantier se déroule dans le cadre global d’une formation qui inclut un accompagnement et un suivi des enseignants participants. Le concept de chantier La littérarité L’importance des mots-clés Voir un exemple. Pédagogie et TBI.

Quand utiliser le TBI ? Pour bien comprendre l'apport du TBI, voici un parallèle avec les manuels scolaires. Dans de nombreux manuels, la page dédiée à une leçon se présente de la façon suivante : Une partie de découverte de la notion à aborder (Les situations sont souvent incompréhensibles pour les élèves n’ayant pas déjà des notions du sujet abordé…). Une partie de mise en forme de la règle (Ce que l’on donne à apprendre par cœur ;-) Une partie d’entrainement (Ce qui se fait par reproduction de l’exemple de début d’exercice et qui peut souvent être réalisé même si on n'a rien compris à la règle…). Prenons en compte ces trois temps pour comprendre le principal apport d’un TBI : La première phase est à mon avis celle ou le TBI est le plus intéressant.

La seconde phase, celle de mise en place de la trace écrite, règle ou autre peut se faire avec un simple vidéoprojecteur sans TBI (même si l’apport du TBI peut encore être intéressant à ce stade). Bernard-Yves Cochain La mémoire du cours. Les tableaux blancs interactifs : fonctionnalités et pédagogie. Par Mélissa Bricault, conseillère pédagogique en intégration des TIC, Commission scolaire de la Seigneurie-de-Mille-Îles, et animatrice Récit et Marc-Antoine Parent, secrétariat technologique du GTN-Québec Dossier de La Vitrine Technologie-Éducation Mise en situation Guillaume Pelletier, enseignant de mathématiques, de sciences et de technologie au secondaire, intègre le tableau blanc interactif (TBI) SmartBoard dans ses cours.

Résultat: ses étudiants sont plus participatifs et ses cours plus dynamiques. Source: Guide Sankoré De plus, il lui offre la possibilité de manipuler directement les objets étudiés, parfois abstraits, de noter les observations du groupe, de compiler le tout dans un tableur accessible par les étudiants et dans lequel tous peuvent collaborer. Source: Guide Sankoré Guillaume exploite une panoplie de ressources en ligne et de logiciels dans ses cours: encyclopédies en ligne, logiciels Phet et Phun, des logiciels de simulation d’expériences de physique. Fonctionnalités M. Scriblink - Your Online Whiteboard.

Quel est le vrai obstacle quant à l’intégration des TIC en salle de classe? | Annick Arsenault Carter. Il y a deux mois, j’aurais cru que le manque d’accès aux ordinateurs était l’obstacle majeur à l’intégration des TIC en salle de classe. Aujourd’hui, j’ose dire que c’est plutôt le manque de formation et de motivation chez les enseignants qui sont équitablement les obstacles majeurs. Depuis au moins 7 ans, j’ai un minimum de trois ordinateurs portables en salle de classe qui n’ont que ramassé de la poussière sur le comptoir.

Je ne savais pas comment les intégrer dans mes cours. J’avais une connaissance assez avancée quant à l’utilisation de cet outil, mais elle se limitait surtout au contenu magistral de mon enseignement. Les élèves y touchaient rarement. Les ordinateurs étaient accessibles, il y avait même un laboratoire d’ordinateurs disponible. En lisant l’article écrit par Martine Rioux(APP) Selon moi, le manque de formation et de motivation sont les grands obstacles quant à l’intégration des TIC. Pour une vision proactive et pertinente du tableau blanc en français, langue d’enseignement | Les gens qui me côtoient le savent, j’ai beaucoup de réticence à utiliser le mot interactif lorsqu’il est question de tableaux blancs numériques.

Je ne les trouve pas plus interactifs que le pavé tactile sur mon ordinateur ou mon doigt sur la surface tactile de ma tablette numérique ou encore le morceau de carton et les crayons feutres utilisés pour réaliser une activité de graffiti circulaire afin de faire une collecte d’idées. Ce sont les interactions entre les personnes qui rendent l’utilisation d’un outil interactive et non l’objet technologique lui-même! Mais là n’est pas l’objet de ce billet. De toute façon, le terme TBI1 est maintenant tellement répandu qu’il serait futile de jouer les Don Quichotte. Puisqu’il faut savoir choisir ses batailles, je n’utiliserai pas le terme TBI dans ce billet, car je suis ici chez moi et que le terme interactif que l’on utilise à toutes les sauces me rend carrément inconfortable. Mes préjugés Des postjugés… en construction 1. 2. 3. Conclusion 2. 3. ARRIVÉE DU TBI DANS LA CLASSE - Torigné (Maternelle) - Iconito. Il était présent depuis notre retour des vacances de Noël et le portable qui nous permet de le faire fonctionner est arrivé mercredi dernier!

Voilà donc nos premières manipulations de cet outil. Nous apprenons pour l'instant à l'utiliser, dessiner avec les crayons spéciaux, sélectionner un des crayons créatifs, effacer les dessins, utiliser le quiz sonore que nous connaissions déjà sur le mac... quelques vidéos suivent pour le plaisir! Une grande surprise qui ne m'étonne pas tant que ça d'ailleurs! Vos enfants apprennent très vite! Et quelques dessins réalisés! Portraits. Tableaux Interactifs Et Solutions Pour L’éducation De Promethean : Promethean (French) Writeboard versus Etherpad et autres Sync. Elle me prend par le bras et me confie que je ne m'en remettrai pas ! Dans un instant, j'aurai découvert grâce à elle, un outil qui va révolutionner ma pratique de la collaboration... Et elle me décrit une plate-forme que je ne connais pas encore !

[Ben oui... j'ai pas encore vu tout passer sous mes yeux ! Je n'ai encore jamais entendu parler d'Etherpad.] Mais la description qu'elle m'en donne me fait étrangement penser à Writeboard qu'il m'arrive d'utiliser en formation et qui m'est facile d'usage dans le monde associatif. La différence que Caroline me souffle alors à l'oreille, c'est que contrairement à Writeboard, Etherpad et ses équivalents Sync, typewith.me et piratepad fonctionnent eux en temps réel.

Et voilà le distingo... car pour la suite, c'est quasi pareil : enregistrement de chaque version avec historique de retrolecture et code couleur pour chaque auteur... Pfuuuttt ! Hum..., Caroline, je suis séduit... tu m'as promis une séance d'essayage... c'est quand tu veux !